MOTOGP 2020 : PEUT-ÊTRE DES SPECTATEURS À MISANO, POUR LE GP. DE FRANCE… ENCORE DANS LE FLOU !

 

JUSQU’À BRNO ON EST EN MODE FANTÔME

 

Nos Confrères Allemands ont une très belle formule pour les courses sans spectateurs, que nous appelons à huis clos (à tort, c’est un terme judiciaire… et aussi théâtral chez Sartre), ils parlent de ‘courses fantômes’…

Ce n’est pas vrai non plus, puisqu’il y a du monde mais c’est très poétique…

Donc Jerez au sud de l’Espagne en Andalousie et l’Autriche, qui organisent chacun deux GP. puis Brno, c’est foutu, fermé aux spectateurs.

À Misano en revanche, l’espoir naît… (2 GP, 13 et 20 septembre).

Pour l’Autriche, qui vient d’organiser les deux premiers GP. F1, curieusement le Chancelier Kutz a déclaré :

« Nous avons accompli beaucoup dans la lutte contre la pandémie et nous ne voulions pas risquer de mettre tous nos efforts en échec. Le virus n’est pas parti».

Pour Misano en Italie, la Dorna est en contact avec les autorités italiennes, le Circuit de Misano est très demandeur, sans s’attendre à un circuit plein, peut-être au moins les billets déjà vendus…

 

MISANO EN BONNE VOIE

 

Il se trouve que l’Italie, qui a été l’un des pays les plus touchés d’Europe par la pandémie, enregistre depuis plusieurs jours des chiffres de contamination en baisse, et ce de façon importante.

On peut donc imaginer que le gouvernement autorise un certain nombre de spectateurs, mais ce que l’on craint c’est l’afflux massif de touristes étrangers !

Misano est sur les plages de l’Adriatique et à côté de San Marino, deux endroits extrêmement fréquentés et on a toujours peur que l’étranger arrive avec ses miasme, la rengaine est la même depuis la peste de 1500 en Bretagne avec l’histoire qui se répète à chaque épidémie.

 

LES PLAGES DE L’ADRIATIQUE EN ÉTÉ

 

Cela dit oui, on peut imaginer que les distances de sécurité ne soient plus du tout observées dans ces lieux où il est difficile de forcer les gens à desserrer la densité, à moins de décider d’un numerus closus sur les plages et à l’entrée de San Marino, ce qui va plaire à des commerçants qui ont déjà perdu deux mois…

La politique est souvent l’art de choisir entre deux maux.

Un pays peut se passer de spectateurs en GP., sur les matches de Foot ou de Rugby, sans être économiquement menacé.

Mais il suffit de prendre l’exemple de Paris pour comprendre que même sans fête du 14 juillet, sans Festival Solidays ou Rock en Seine  on peut vivre mais pas sans touristes ou visiteurs.

 

PARIS ‘MORFLE’ UN MAX !

 

Paris est la plus grosse destination touristique au monde, recevant chaque année 40 millions de Touristes qui ont dépensé en 2019 22 milliards d’€ !  Mais Paris actuellement est déserté… pas de touristes!

Hors, les USA., premier pays par le nombre de touristes, ont envoyé trois millions de visiteurs dans la capitale en 2019…  La Chine un million de touristes, à eux deux ces pays représentent 10% des ressources touristiques de la Capitale et ils ne seront pas là cette année, un vrai drame, en particulier pour les hôtels et l’industrie du luxe, cette dernière emploie énormément de personnel français hautement qualifié.

Donc dans ce cas, un confinement est un écroulement de l’activité, idem dans l’artistique (cinémas, festivals, concerts, théâtres) et surtout l’aérien, dans la construction et le transport.

Mais impossible d’arrêter le flot des touristes dans les endroits qui en vivent à 90% !

C’est donc mi-août que le Gouvernement italien décidera d’accepter les spectateurs à Misano.

 

LE GP. DE FRANCE ENCORE SOUS SURVEILLANCE

 

Ensuite, ce qui nous préoccupe en principal est évidemment le GP. de France.

Il a lieu tard dans la Saison, tout peut donc encore arriver…

Mais en ce moment, en France, même si on est très loin de chiffres dramatiques ou seulement inquiétants, les cas d’infection ne sont pas en baisse.

Cela dit, on rappelle qu’en début d’infection, en France, on ne trouvait ni masques, ni gel pour les mains et surtout pas un seul test de dépistage rapide.

Ce n’est plus le cas, autrement dit même si un endroit très précis remonte dans les cas d’infection, il sera plus facile de contrôler la série de malades que dans le pays… «fantôme» que nous sommes devenus en mars et avril.

Donc pour Misano peut-être, pour le Bugatti c’est sous enquête…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Teams, MotoGP, Tourisme régional italien,Tourisme Paris, Michelin 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP

About Author

jeanlouis