LA MERVEILLEUSE ÉPOPÉE ‘INALTERA-RONDEAU’ RACONTÉE PAR CHARLES JAMES.

 

 

 

 ÉPOPÉE INALTERA –RONDEAU

Deux livres ‘La Preuve par 24’ et ‘Le Défi’ racontent  et rappellent ce que furent les années INALTERA-RONDEAU

 

Pour toute une génération de passionnés des courses d’Endurance en général et des 24 Heures du Mans en particulier, prononcer ‘’INALTERA-RONDEAU’ cela fait encore et toujours vibrer… près d’un demi-siècle plus tard !

En effet au milieu des années 70, une toute nouvelle voiture Française de compétition en Endurance, nommée INALTERA, a ranimé la flamme des ‘fans’ Français des compétitions d’Endurance, pour lesquelles, ce petit bolide fut conçu.

INALTERA confiée alors à l’époque aux plus réputés des pilotes tricolores, comme Jean-Pierre BELTOISE ou Henri PESCAROLO.

Par la suite, INALTERA a laissé la place à Jean RONDEAU. Un excellent pilote Sarthois qui a son tour, a créé ses propres voitures, des RONDEAU.

Jean RONDEAU, qui le dimanche 15 juin 1980 devient le tout 1er Pilote-Constructeur, a décroché le succès au Mans, remportant les 24 Heures en compagnie du Normand Jean-Pierre JAUSSAUD, ce dernier déjà victorieux deux ans plus tôt, le dimanche 11 juin 1978, de l’épreuve Mancelle au volant de la RENAULT ALPINE A442B, associé à Didier PIRONI.

C’est cette histoire, formidable aventure humaine que nous raconte dans deux livres (tome 1 La Preuve par 24- tome 2, le Défi) Charles JAMES, l’homme qui fut à l’origine de l’idée de la naissance et de la création de l’INALTERA.

 

Gilles GAIGNAULT

 

 

« Les 24 Heures du Mans » reste la compétition automobile la plus difficile, la plus dangereuse et la plus mythique du monde. Elle attire chaque année, en juin, depuis 1923, dans la Sarthe, en France, plus de 200.000 spectateurs autour d’un circuit routier de 13 km, sur lequel s’affrontent les bolides des écuries des plus grands constructeurs mondiaux qui tous ont rêvé, ou rêvent encore, de remporter cette épreuve un jour ! Elle est suivie par des centaines de millions de téléspectateurs du monde entier.

L’Épopée INALTERA-RONDEAU, est donc le récit d’une page unique et inégalée dans toute l’histoire des 24 Heures, née de la rencontre improbable de Charles JAMES, dirigeant d’une entreprise de papier peint Lyonnaise, INALTERA, avec un jeune Manceau, Jean Rondeau, passionné de cette épreuve et désespérément en mal d’un volant !

… Ce samedi 12 juin 1976, deux bolides, des INALTERA, prenaient en trombe le départ de la course la plus dure du monde, les 24 Heures du Mans. Déjà, Charles James et son équipe avaient gagné un fantastique pari : concevoir et construire … en huit mois, deux voitures de haute performance.

Restait à “ terminer ”.

Mais qu’est-ce qui les faisait courir ?

La publicité, du moins une certaine conception de la publicité. À trente-neuf ans, directeur général d’une des premières sociétés françaises de papiers peints, INALTERA, Charles décide de miser son budget de publicité sur les 24 Heures du Mans, en construisant lui-même les voitures !

Son but :

Créer l’événement autour de sa marque. On est alors en octobre 1975, restent 8 mois pour être prêt. De l’avis des grands de l’automobile, c’est impossible. Voire…

Alors commence la plus haletante des courses contre la montre. Il n’y a plus de jour, plus d’heure, ni pour lui ni pour son équipe. Il faut se battre avec la mécanique, les impondérables, les poisses passagères…

Et, il lui faut lutter contre le scepticisme, l’administration, les médias d’État, sans pour autant perdre de vue les réalités de sa société. Il faut être partout à la fois, tenir tête à tout, rassurer, encourager, imaginer.

… Mais le 12 juin, ils sont prêts, de justesse certes! Mais bien là. Et au terme des deux tours d’horloge, la mieux classée, flanquée du prestigieux N°1, celle de l’équipage BELTOISE-PESCAROLO, franchissait le damier, terminant les 24 Heures à une prometteuse huitième place. L’autre INALTERA, la voiture-sœur, la N°2 du trio composé de Christine BECKERS, Jean-Pierre JAUSSAUD et Jean RONDEAU, se classant, elle, au vingt-et-unième rang.

Contée au jour le jour, passionnante en soi et par tout ce qu’elle implique, cette aventure nous apporte une belle “ preuve par 24 ” qu’avec une idée, une équipe passionnée, une volonté sans faille et un travail acharné, on peut raisonnablement tenter l’impossible.

 

 Auteur : Charles JAMES

 

 

Le Défi ! (Suite de « la Preuve par 24 heures »)

 

Racontés dans « la Preuve par 24 Heures », les exploits des « INALTERA » aux 24 Heures du Mans 1976 et 1977, toutes à l’arrivée et à chaque fois victorieuses de leur catégorie, furent unanimement salués pour l’atteinte des objectifs marketing de l’entreprise de papiers peints INALTERA.

Ils le furent tout autant pour les réussites techniques et sportives inégalées de ces autos, dessinées, construites, mises au point en 200 jours, par ce petit groupe, d’une douzaine de garçons et de filles, réunis à l’initiative de Charles JAMES, autour de Jean RONDEAU et de Vic ELFORD, dans une remise étriquée au fin fond d’une rue inconnue du Mans !

Fin 1977, Charles JAMES, mission accomplie, doit céder sa place à un représentant des nouveaux actionnaires. Ceux-ci décident d’abandonner la compétition. C’est leur droit ! Mais la manière est aussi injuste que stupide. L’écurie explosera en plein vol ! Il n’en reste rien !

Cependant l’histoire est trop belle pour en rester là !

« Le Défi » raconte, au jour le jour, les péripéties que doit affronter Jean RONDEAU, constructeur et pilote, qui décide de faire renaître l’écurie de ses cendres. Elle portera dorénavant son nom.

A ses côtés s’impliquent Marjorie BROSSE, dans le rôle des relations publiques, Charles JAMES, dans celui de conseiller et de directeur sportif pendant les courses, le petit groupe de techniciens que sont les fidèles de la première heure, et tous les pilotes.

« Le Défi » entraîne le lecteur dans les coulisses aussi passionnantes que terrifiantes de la course automobile la plus difficile, la plus dangereuse, la plus mythique au monde, pour les pilotes, les mécaniciens et les voitures. A eux tous, ils graveront brillamment, en 1980, une trace indélébile et unique dans toute l’histoire des 24 Heures du Mans !

Cet exploit ne fut possible que par la conjonction inouïe de l’imagination, de la volonté, de la ténacité, de l’abnégation de ce petit groupe de garçons et de filles presque tous âgés de moins de 25 ans, aux potentiels sublimés par la poursuite d’un objectif commun situé bien au-delà des espoirs les plus fous de chacun d’entre eux : Pour oser aller jouer dans la cour des Grands !

 

 Auteur : Charles JAMES

 

Préface de Maurice Lévy, Président du directoire de PUBLICIS GROUP

(442 pages et 90 photos)

Tome 1 : La Preuve par 24 heures (nouvelle édition)

Prix :  La preuve : 59€  –  Le Défi :  48 € 

Contact presse Charles James ch-james@orange.fr

 Téléphone : 06 08 55 78 29

 

Livres

About Author

gilles