MOTOGP 2020 À BRNO À HUIS CLOS… PAS DE SPECTATEURS, LA ‘PÉTOCHARDISE’ CONTINUE ? OU LA PEUR DE L’ÉCHEC ?

 

 

ON EST EN EUROPE TRÈS CENTRALE !

 

La Tchéquie est un pays étonnant, sans façade maritime mais entouré de la Pologne, de l’Allemagne, de l’Autriche et de la Slovaquie.

Bel endroit d’ailleurs mais aujourd’hui, un pays victime d’ouverture de parapluie…  ou de peur de l’échec!

C’est le Gouverneur de la Moravie lui-même, la région où se trouve Brno, l’ex-Brünn de Napoléon, qui a annoncé que les spectateurs ayant déjà payé leurs billets pouvaient choisir entre le report en 2021, ou le remboursement tout de suite.

Alors que la République Tchèque a magnifiquement combattu l’épidémie, 300 morts pour tout le pays, on se dégonfle encore, sous le prétexte habituel de protection du paddock et du public.

Un lecteur m’a écrit que le circuit n’avait pas envie de se coller mille plaintes dès le lendemain du GP… Et, Gilles Gaignault rappelle que ce week end se déroule pas loin, en Autriche, le 1er GP F1, lui aussi et comme tous les suivants, dont celui pas loin, non plus, de Hongrie dans quinze jours également à huis clos!!!

 

LE CIRCUS MAXIMUS DE ROME VIDE ? IMPENSABLE…

 

En partant de ce principe et en sachant que dans les tribunes, si on est assis à côté de quelqu’un qui a pris froid, ou qui a la grippe (la ‘normale’) qui fait entre 10.000 et 15.000 morts chaque année en France sans la moindre alerte générale ou d’une quelconque maladie contagieuse, oui on a de grandes chances d’y avoir droit.

Dans ce cas, il faut arrêter à vie le sport de masse, du foot au rugby en passant par Roland Garros et le Supercross de Bercy (qui n’existe plus d’ailleurs, c’est maintenant le Sx de Nanterre…) idem pour l’Olympia, il faut détruire Hollywood et les cinémas du monde entier…

J’ai souri en imaginant Ben Hur arrivant pour son duel littérairement historique avec Messala dans un Circus Maximus vide, la devise de paix du peuple romain, qui voulait juste du «Panem et Circenses», ‘du pain et des jeux, aurait été un désastre et le cirque (et son homologue du 20ème siècle le Continental Circus) n’auraient jamais existé.

Donc on a plus de chances de ‘chopper’ une cochonnerie dans une tribune ouverte et hurlante que dans une journée sur UNE ligne de RER. qui transporte 91.000 personnes serrées comme des sardines par jour ?

Bon, celui qui osera sera enfin digne de l’humanité.

Rien que ça…

 

LE MARCHÉ MOTO REPREND DES COULEURS

 

Par bonheur, les retours que j’ai des Importateurs me disent que la plupart d’entre eux a déjà rattrapé le chiffre de l’année dernière à la même époque, l’économie (et les ‘fans’ de Moto) sont heureusement capables de vivre une passion sans l’autorisation de leurs chefs de gouvernement fantômes.

En plus Brno, qui est un circuit rapide, comme l’Autriche, attire beaucoup de public, c‘était même le GP. le plus populaire de l’année avant que le GP. d’Autriche vienne lui piquer le tiers de ses spectateurs.

 

POUR VOIR LE GP. IL FAUDRA LOUER UN HÉLICOPTÈRE !

 

Alors, il y a une autre explication possible, un GP. sans public coûte peu, pas de royalties à payer à la Dorna (4 millions de dollars), pas de sanitaires, de camping, de surveillance des parcs moto, de personnel de police à mettre en place pour la circulation, juste le circuit à louer, les commissaires sont bénévoles.

Il faut aussi juste payer l’électricité et l’eau chaude ( je dois en oublier !).

À cause de la politique de terreur imposée par des Gouvernements qui ont juste ouvert le parapluie, on peut imaginer qu’il y ait beaucoup moins de public.

Et donc qu’avec ce public, il faille payer tout ça au prix fort en faisant des recettes de billets squelettiques.

Là oui, gros danger financier, Brno n’a jamais une  «Kopek» de côté et doit appeler au secours la Ville, la Région, le Pays, tout ça avec promesse de retombées économiques.

Or, là il y aurait peu de retombées puisque peu de public.

 

AU FAIT C’EST LE PUBLIC OU LES PILOTES QUI PRENNENT LE PLUS DE RISQUES ?

 

Donc non, pas de public.

Finalement c’est facile l’économie quand il s’agit de ne pas sortir d’argent et de s’en  »foutre » d’en gagner…

On comprend que la politique soit juste le fait de ceux qui veulent être les chefs mais jamais prendre une décision ou un risque…

Pauvre Europe…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Teams, MotoGP, Tourisme tchèque

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis