VETTEL ROULERA POUR ÊTRE DEVANT ET N’AIDERA PAS LECLERC : L’ÉQUIPE OK. ! MAIS D’ABORD CHACUN POUR SOI.

 

 

 

Questionné ce jeudi au Red Bull Ring, où se déroule en cette fin de semaine, enfin, la 1ère manche d’un Championnat du Monde de Formule 1, qui pour l’heure ressemble plus à un Championnat d’Europe, les huit premières épreuves annoncées (Autriche-2- Hongrie – GB 2 – Espagne -Italie ) se disputant toutes en Europe, et après l’annonce récente de son départ de la Scuderia à la fin de l’actuelle Saison – sa cinquième à Maranello – Sebastian Vettel a indiqué qu’il promet de courir pour l’équipe, mais qu’il ne reculera pas et assumera ses chances, poursuivant le combat face à son jeune équipier, Charles Leclerc comme lors de la dernière Saison.

Il faut bien admettre et reconnaître que la bataille des deux coéquipiers au sein de la ‘rosso’ a bien été intense et permanente et certainement la plus explosive en Formule 1, l’année dernière chez Ferrari, alors que la jeune recrue Charles Leclerc venait d’arriver et a rapidement commencé à prendre ses marques aux côtés du pilote ‘maison‘ depuis cinq ans (2015-2020), l’ancien quadruple Champion du Monde, Sebastian Vettel.

 

F1-2019-SAO-PAULO-L’accrochage-des-deux-FERRARI

 

Au Brésil, sur le tracé d’Interlagos de Sao Paulo, la rivalité a été si intense que la lutte entre la paire des duettistes en rouge, les a poussé à se neutraliser et à se harponner, les contraignant à l’abandon, et ce alors qu’il ne restait seulement que six tours à boucler…

Qu’en sera-t-il cette année, la sixième et ultime de l’Allemand à Maranello ?

Sur que maintenant que nous savons que Vettel quittera l’équipe Ferrari à la fin de l’année, verrons-nous une approche moins agressive de sa part en 2020, ou pilotera-t-il tout simplement pour lui-même et ce pour démontrer à Mercedes et Renault qui se disent intéressés par sa venue pour 2021, qu’il reste encore  et toujours un pilote ‘premium’ ?

Vas savoir Charles ?

 

Lors de la Conférence de Presse avant cette course Autrichienne au Red Bull Ring de ce 1er Grand Prix de reprise, on lui a demandé et posé la question  naturellement de savoir s’il obéirait aux ordres de l’équipe en faveur de Leclerc s’il lui était demandé cette saison !

Ce qui est loin d’être une évidence car rarement chez les rouges on a donné des ordres… Le pire souvenir de l’histoire, bien ancré dans nos mémoires, restant l’épisode du GP. de San Marino à Imola le dimanche 25 avril 1982, et la bataille pour la victoire entre Didier Pironi – futur vainqueur – et Gilles Villeneuve.

Laquelle allait avoir pour conséquence de se terminer dramatiquement deux semaines plus tard lors de la seconde session des qualifications du GP. de Belgique le samedi 8 mai, avec l’accident mortel du petit Canadien !

Vettel  s’est donc expliqué, indiquant en préambule :

«Si la situation devait survenir et avoir un sens, je pense que vous vous attendez à ce que les deux pilotes s’entraident. Je ne pense pas que cela ait quelque chose à voir avec le fait que mon contrat expire et que je vais quitter l’équipe.»

Avant de poursuivre :

«Mais en même temps, vous courez pour vous-même vous savez, et n’essayez pas de faciliter la vie de votre partenaire sur la piste en lui faisant signe. Nous nous sommes battus dans le passé et nous continuerons de le faire»  

Et alors que Charles Leclerc se prépare à entamer sa deuxième saison chez Ferrari, à l’issue de laquelle il pourrait théoriquement devenir le plus jeune Champion du Monde de tous les temps – battant le record de Vettel ! – le Monégasque a déclaré, lui, qu’il n’attendait aucune faveur de son coéquipier.

 «Je ne pense pas que cela changera par rapport à l’autre saison. L’année dernière, nous nous battions les uns contre les autres et bien sûr, parfois, nous devons également jouer en équipe, ou conduire en équipe et travailler en équipe, ce qui est toujours très important »

Et d’ajouter :

«Il est également avantageux pour nous de travailler d’une certaine manière en équipe. Encore une fois, il y aura des situations où il sera important que nous devions travailler en équipe.»

Néanmoins, Leclerc a rendu hommage à l’impact de son coéquipier alors qu’ils se préparent pour une dernière saison ensemble avant que Carlos Sainz Jr., en provenance de McLaren, ne le remplace et rejoigne la Scuderia en 2021.

Charles lâche encore :

«Évidemment, j’ai appris énormément avec Seb en tant que coéquipier et je continuerai jusqu’à la fin de la saison. Nous avons eu nos batailles en piste et parfois cela ne s’est pas conclu et fini comme nous le voulions mais avec tout de même un profond respect hors-piste, ce qui était agréable à vivre.»

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : FERRARI – PIRELLI

About Author

gilles