WSBK 2021 : LE «POURQUOI DU COMMENT» VAN DER MARK QUITTERA YAMAHA FIN 2020.

VAN DER MARK QUITTE YAMAHA EN BONS TERMES

 

Voilà, les différents appels lancés sur mon réseau ont fini par répondre.

Michael Van der Mark, dit VDM., était avec le turc Razgatlioglu et le sera encore cette année, un duo fer le lance pour Yamaha, avec jeunesse et talent.

Mais d’une part, BMW. a fait une sorte de raid en lui proposant une somme importante, somme que  Yamaha ne pouvait pas suivre et puis il y a une autre raison, plus insidieuse.

Van der Mark a mal vécu l’arrivée du jeune turc de son team, qui l’a battu tout de suite, dès la première course.

Avec lequel il avait peu de rapports, ceci ajouté au fait que Yamaha, sauf pour ses pilotes gagnant peu et sauf pour ses pilotes de MotoGP., a du restreindre son offre financière, les sponsors se défilant mais pas pour un motif économique.

LES SPONSORS RÉDUISENT LA VOILURE PARCE QU’ILS N’ONT PAS ÉTÉ VUS À LA TV.

 

Contrairement aux infos qui volent partout sur le fait que l’épidémie aurait engendré des pertes abyssales (ce qui n’est vrai que dans le secteur aérien, construction et transports) alors que ladite économie, contrairement à ce qu’il se dit, est déjà quasi rattrapée, pertes comprises, dans de nombreux secteurs, ce n’est pas un problème strictement financier qui a généré ce retrait.

Mais ce qui a gêné ces messieurs les grands argentiers du sport, c’est qu’ils paient pour être vus et que depuis des mois ils sont absents des antennes.

Ce qui est insupportable mais logique.

 

LORIS BAZ BIEN PLACÉ SUR LA LISTE DES REMPLAÇANTS

 

Et puis entre Sykes et BMW., le courant ne passait pas vraiment, un pilote hollandais quelque part sera beaucoup plus proche de l’esprit allemand que Tom Sykes, d’où l’offre quasiment impossible à refuser.

Enfin, «VDM» avait une grosse complicité du team avec Alex Lowes, qui l’a quitté cette année pour Kawasaki…  où il est leader du Mondial après la seule manche déjà roulée en Australie, complicité qui n’existe pas avec Razgatlioglou.

Donc à la fin de l’année on se quitte, en très bons termes, Yamaha n’avait rien à reprocher à ce garçon, bien au contraire, chose que j’avais écrite hier, tout comme une offre probable des Allemands, qui a été confirmée.

Alors qui va reprendre le guidon chez Yamaha ?

 

LORIS BAZ SUR SA YAMAHA TEN KATE

Tom Sykes a été cité, en tous cas c’est ce qu’il aimerait, mais il y a une piste beaucoup plus sérieuse avec le Français Loris Baz, qui a roulé en 2019 avec le très prestigieux team privé Ten Kate (un team hollandais !) sur une Yamaha, qui a décroché une très belle septième place en Australie en début de saison, dont il n’est un secret pour personne qu’il vise ce guidon officiel depuis un petit bout de temps.

C’est un pilote qui a beaucoup d’expérience, qui maintenant connaît bien la Moto, donc il est en course finale pour ce guidon, il n’est pas le seul, mais il est bien placé.

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : WSBK./Archives personnelles Loris Baz

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis