MOTOGP 2021 : DUCATI TROUVE LA PARADE ANTI DOVIZIOSO : FAIRE ROULER LORENZO !

 

 

 

On sait qu’entre Ducati et Dovizioso (avec son agent) c’est la guerre à outrance, Ducati veut Dovi mais à condition de diviser son salaire de six millions annuels par deux.

Dovi refuse, résiste, jusqu’à présent il était clair que Ducati n’ayant pas de plan B, ils allaient devoir se coucher…

Et non !

 

LA BAGARRE DOVIZIOSO-LORENZO RECOMMENCE MAIS DANS LES COULISSES

 

Parce que depuis deux jours Lorenzo sait qu’il n’a aucun avenir chez Yamaha hormis les essais et encore, pas en 2020, parce que ça coûterait trop cher aux Bleus !

Dixit Lin Jarvis…

« Lorenzo devrait aller proposer ses services à d’autres marques, Ducati par exemple n’a encore signé qu’un seul pilote pour 2021, Miller… »

 Difficile d’être puis vache mais c’est lui tout craché, il est même méprisant…

Or on sait depuis peu que Lorenzo aimerait revenir courir en Moto GP. mais à condition que la moto qui lui est proposée lui donne accès aux premières places du mondial.

Ce qui est évidement le cas de cette Ducati 2020/2021, elle durera deux ans puisque tout est gelé jusqu’à fin 2021.

On se souvient aussi que les politiques de Ducati, pas Dall’Igna mais ceux qui comptent les sous chez Ducati Corse,  avaient viré Lorenzo juste au moment où dans sa deuxième année en rouge il commençait vraiment à gagner…

Bref, tout le monde a du temps perdu à rattraper !

Et dans la joie encore, Lorenzo a pris 25 millions en deux ans la première fois, il peut revoir les prix à la baisse, il est comme Rossi, Lorenzo, ce qui l’intéresse c’est la MMoto, ensuite le ‘pognon’.

Et il serait moins cher que Dovizioso, avec une envie de revanche incroyable sur une histoire trop vite écourtée.

Et alors Dovizioso ?

 

L’AVENIR S’ASSOMBRIT POUR DOVIZIOSO CHEZ DUCATI

 

Son agent, Battistella, a bien précisé que Ducati doit donner sa réponse avant le 19 juillet, date du premier GP 2020 à Jerez.

Jusqu’à présent Ducati n’était pas en position de force, aujourd’hui Ducati a donc un plan B.

S’il y a rupture entre Dovi et Ducati, Lorenzo adorerait ce nouveau challenge et Ducati aussi…

 

GIGI DALL’IGNA, GRAND COMPLICE HISTORIQUE DE LORENZO

 

En particulier un certain Gigi dall’Igna, aujourd’hui ‘ingé’ chef de Ducati Corse, qui a gagné deux titres en 250 quand il était ‘ingé’ chef chez Aprilia avec un certain… Jorge Lorenzo !

Ce pari de chaque côté serait énorme, cette fois Lorenzo n’a aucun droit à l’erreur et Ducati non plus.

Dovizioso sera le dindon de la farce, il lui restera peut-être la KTM, visée pour l’instant par Petrucci.

Cher lecteur, j‘adore la ‘compète’, j’adore le Moto GP., je sais que c’est cruel, j’adore les défis mais celui-là laisse un peu un goût de cendres dans la bouche.

On verra bien, mais Ducati est dans les 22 mètres (pardon, je suis rugby pas foot…)

Penser que ça peut f.. en l’air une collaboration de huit ans avec Dovi et trois vice titres de Champion du Monde c’est du gâchis mais si l’on imagine que Dovi est peu flatté des demandes de Ducati à son égard, on imagine que Lorenzo lui doit danser dans son ‘appart.’ à Lugano, en Suisse..

On voit une fois de plus que l’on n’est pas chez les bisounours mais ça je l’écris souvent.

Incroyable retournement de situation en tous cas.

Pas forcément génial pour Zarco qui devra passer en 2021 par la case satellite Pramac mais qui doit lorgner sévère sur cette moto factory, si Lorenzo et Miller font péter les chronos, il sera difficile de les déloger de là en 2022 !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Moto GP et Teams  

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles