‘MOTOGP 2020’ : JEREZ VEUT DU PUBLIC !

AVEC OU SANS PUBLIC, ¿ASI ES LA PREGUNTA?…


On sait que c’est à Jerez que va commencer la Saison 2020 de MotoGP, à partir du 19 juillet, avec deux GP successifs (plus le WSBK derrière).

Avec ou sans public ? « That is the question?«  ou « ¿Tal es la pregunta?«  en langage vernaculaire

Il a été prévu entre le Promoteur, la Dorna et les autorités, régionales d’Andalousie ou nationales espagnoles, que ces courses auraient lieu sans public, avec un protocole de surveillance médicale très stricte d’un paddock réduit à 1.600 personnes.

Et bien sûr, Jerez qui va quand même se cogner trois courses en un mois est dans une pensée positive, l’Espagne vient se rouvrir ses frontières, les statistiques sont bonnes sur l’épidémie, alors pourquoi pas, au moins un peu, de public ?

 

UN DÉPART C’EST TELLEMENT PLUS EXCITANT DANS LES HURLEMENTS DU PUBLIC…

 

Et il n’est pas exclu, c’est dans un mois, qu’il y ait du public dans les tribunes (c’est aussi le cas du GP. de France qui a déjà vendu 40.000 billets en tribunes et essaiera de sauver au moins ça…).

C’est le Conseil de la Ville qui fait cette demande à la Dorna, qui a probablement des contacts plus facilement en haut lieu que de malheureux Conseillers Municipaux et leur Maire…

C’est le Magazine espagnol As qui le révèle, on ne va pas dire que l’on est étonnés, les réactions d’en bas vont toujours plus vite qu’en haut de l’État, surtout si comme en France et en Italie on a réglé le ‘truc’ par la terreur et la paranoïa.

Le Conseil Régional a aussi été sollicité, le maire de Jerez demande juste que l’on étudie la faisabilité du truc et on ne peut pas lui en vouloir, on ne guérit pas une épidémie par l’idéologie…

 

JEREZ FAIT UN VIN CÉLÈBRE DANS LE MONDE ENTIER, LE TOURISME Y EST TRÈS IMPORTANT

Bien entendu on ne jouera pas à guichets fermés (ce qui signifie que la salle est pleine dans le théâtre) il faudra définir des chiffres acceptables de public et des critères d’accès, aujourd’hui par exemple, si on s’y prend bien, on peut vérifier la température de chaque spectateur qui entre sur le Circuit…

Évidemment il y a plusieurs aspects dans cette avancée des Autorités de Jerez.

Les finances bien sûr, le Circuit perdra moins d’argent que prévu, peut-être pas du tout d’ailleurs.

Par ailleurs la renommée de la région est énorme, l’Andalousie reçoit des millions de visiteurs chaque année.

GRENADE INOUBLIABLE

On est en «Al Andalous», la région des Berbères qui ne sont partis qu’en 1490 en laissant en place de sublimes palaces en style arabo-andalou, l’Alhambra de Grenade, l’Alcazar de Séville, la Mezquita de Cordoue etc…

Pour ceux qui connaissent moins, il y a aussi une superbe musique arabo-andalouse popularisée en France par le célèbre Enrico Macias jouant sur son «oud». …

Jerez fait aussi partie des ces randonnées touristiques en Andalousie, on y produit un alcool connu dans le monde entier, le Xérès ou le Sherry des Anglais..

 

LE XÉRÈS « TIO PEPE » EST L’EMBLÈME DU CIRCUIT DE JEREZ

Bref ce n’est pas un petit circuit de passage et sa demande mérite d’être étudiée, qui plus est puisque de toute façon en la Tchéquie et en Autriche, qui organiseront les GP. derrière Jerez, on sait déjà que le public sera accepté (reste à déterminer le chiffre !) autant commencer dès le début !

On sait que Misano, qui organisera aussi deux GP., est aussi dans cette tendance du retour du public, qui là aussi sera probablement réduit.

 

BRNO VEUT AUSSI DU PUBLIC

Mais existant, c’est le dernier argument, les courses de sport mécaniques sans public, surtout en Espagne et en Italie (et en France…) où se trouvent les champions qui se battent devant durant les courses de MotoGP, c’est quasiment la négation de ces retrouvailles monstres, qui existent depuis l’Empire Romain et ses courses de chars au Circus Maximus!

C’est sûr qu’en haut lieu et ce partout, on pense beaucoup plus à sa réélection qu’au sport de masse, il faut donc arracher ces concessions à la politique de l’autruche, tellement plus rassurante, fût-ce au prix d’une économie nationale brisée…

 

LE PEUPLE DE LA MOTO EN A MARRE D’ÊTRE LE DINDON DE LA FARCE

Il est vrai que chez nous, quand il y a un problème sur une moto, on la répare…

On ne range pas l’engin dans le garage en se disant que ça se réparera tout seul…

Ou on ne ‘fout’ pas le feu à la moto pour la punir d’être en rade…

Bon, la crise on s’en remettra, je serai encore optimiste une seconde avant de mourir…

Et le public reviendra sur les circuits, c’est une évidence…

On souhaite de tout cœur que le public soit accepté à Jerez, ce qui entraînera le même mouvement sur les événements suivants, il faut bien qu’un jour quelqu’un, quelque part, se dise que l’on relance l’enthousiasme !

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP, Red Bull, Tourisme espagnol…  

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

gilles