MOTOGP 2020 : LIN JARVIS LE BOSS DE YAMAHA FACTORY, A PEUR DE SE RETROUVER SANS SES ‘INGÉS’ JAPONAIS.

 

 

LIN JARVIS TEAM MANAGER YAMAHA USINE

 

En effet, le Team Manager de Yamaha Factory a donné un entretien à nos Confrères de Speedweek pour expliquer que pour l’instant ses ‘ingés’ japonais et australiens, ne sont pas en Europe.

Ils ne peuvent pas sortir de leurs pays vers l’Europe et ne peuvent pas y rentrer sans les fameux quinze jours d’isolement qu’exige la fameuse quarantaine!

Ce qui est d’autant plus insupportable que cette année, le MotoGP. est en mode «Continental Circus» le Calendrier prévu pour case de pandémie du Coronavirus, est devenu strictement Européen avec des options très évasives sur deux GP possibles, en Extrême Orient, en Malaise et en Thaïlande.

En plus des interdictions japonaises, il y a le protocole interne à Yamaha qui est encore plus strict et qui interdit aux ‘ingés’ en question de bouger dans le pays !

 

IL EST CERTAIN QUE LES MOTOS DOIVENT ÊTRE AU PETIT POIL POUR ATTAQUER DES BASTONS PAREILLES !

 

Mais, dit Jarvis, si les Japonais les laissent sortir, Yamaha suivra.

Pour l’Australie, le problème est quasiment réglé, l’Administration prévoit des Visas de sortie pour les besoins professionnels importants, pour le Japon, pour l’instant, pas de signes.

Selon certains Confrères, Lin Jarvis aurait menacé de ne pas faire courir ses motos si ses ‘ingés’ japonais sont retenus à la… maison, en fait il a juste dit que ce serait difficile de faire face…

Pas la même chose… !

 

DUCATI ET DALL’IGNA AURONT TOUT LEUR MONDE ET JARVIS A PEUR D’UN CHAMPIONNAT FAUSSÉ

 

Il a surtout dit que sans ses ‘ingés’ japonais, cela donnerait un gros avantage aux teams européens, bref il a les ‘foies’ ! Ducati. Il n’a pas dit, mais un garçon comme lui a bien du s’en apercevoir, que le staff de Fabio Quartararo est quasiment entièrement européen et que son horrible cauchemar, les motos satellites devant ses motos officielles serait une fois de plus insupportable…

 

QUARARARO AURA AUSSI TOUT SON MONDE, AUTRE INQUIÉTUDE DE JARVIS

 

Bon, il faut voir les choses de façon un peu surélevée.

Quand la Ministre Espagnole du Tourisme avait annoncé la fermeture du pays jusque fin septembre, mes Confrères en avaient fait tout un plat, j’avais alors affirmé que l’Espagne ne pouvait pas se fermer au Tourisme, qui représente dans le pays plus de deux millions d’emplois et plus d’un dixième du PIB !

L’Espagne a finalement annoncé l’ouverture de ses frontières début juillet (tiens tiens..) la date a encore été avancée de huit jours parce que la situation est saine.

Qui plus est la région d’Andalousie où l’on doit commencer à Jerez, a été l’une des moins touchées du pays par l’épidémie.

 

PREMIÈRE ÉTAPE À JEREZ

 

Il se passera la même chose au Japon, pour d’autres raisons, j’y reviendrai.

On se dit que comme tout est gelé jusqu’à fin 2021, les ingénieurs ont passé l’hiver à se tourner les pouces et n’auront pas à ouvrir la boîte à idées avant un an…

Faux, aux derniers essais du Qatar, il est apparu, chez Honda et Yamaha, des tas de choses à régler sur les motos, sans toucher ni aux spécifications moteur ni aux systèmes aéros mais il y a tout le reste et aucune ‘modif’ n’a pu être faite !

Après les essais du Qatar, les caisses des motos sont rentrées direct en Espagne par vols cargos et les ‘ingés’ japonais en question n’ont toujours pas touché leurs jouets depuis des mois !

Il y aura donc un boulot colossal de mise au point, il est même prévu des essais à Jerez avant le GP. pour permettre aux pilotes de se dérouiller et aux ‘ingés’ de commencer à bosser selon le programme prévu à la fin du Qatar !

 

LE MATÉRIEL EST ALLÉ DIRECT DU QATAR EN ESPAGNE

 

Mais sérieusement, comme dans le cas du tourisme espagnol, peut-on imaginer que la Moto, qui est une fierté nationale au Japon et une activité très positive pour l’emploi et les finances publiques soit vraiment… bridée à ce point ? (Ouaf !)

Il est évident que les ‘ingés’ japonais pourront sortir, pas seulement ceux de Yamaha d’ailleurs, mais aussi de Honda et Suzuki (ils ont des sièges course en Espagne et en Italie mais les grosses pointures sont japonais) mais il est vrai que ça tarde un peu et Jarvis a lancé une sorte de pavé dans la mare.

Mais encore une fois, rouler sans eux est possible mais Ducati et Quartararo chez Petronas, ont tout leur personnel sous la main, le vrai motif de la gueulante poussée par Lin Jarvis est d’abord là…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et Teams

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles