MOTOGP 2020 : DES SPECTATEURS AUX GP. D’AUTRICHE ET DE STYRIE… ET PLUS SI AFFINITÉS ?

 

 

 

Le MotoGP. reprend le 19 juillet à Jerez pour deux GP. successifs.

L’Espagne qui organisera sept des treize GP. prévus au Calendrier !

Mais, en tous cas sur les deux GP organisés à Jerez, les deux en Aragón, celui de Barcelone ce sera sans public, c’est la condition mise par les autorités espagnoles, en tous cas maintenant puisque dans cette histoire de virus on vit au jour le jour.

 

REVOIR ÇA, VITE !

 

Ce qui permet d’imaginer que sur les GP. plus tardifs (France, Valence) les Gouvernements puissent enfin sortir de ces politiques de terreur, on verrait du monde, peut être plein de monde au Bugatti et à Valencia.

Il est question mais là on est dans le flou complet, que Misano, qui organise aussi un double GP. puisse accueillir un nombre réduit de spectateurs mais cela fera un public.

 

MISANO… PEUT-ÊTRE

 

En revanche, et cela court depuis longtemps, les Autrichiens, qui ont bien géré leur crise et se targuent d’être le premier pays à en sortir, sont tentés depuis longtemps de faire entre du public, pas sur la F1 semble t’il, mais sur les MotoGP.

On a entendu souvent le chiffre de 5.000 spectateurs sur chaque GP., le Circuit est en train d’attaquer le Gouvernement autrichien de façon plus modeste avec une jauge (le public au théâtre) de 1.500 personnes, qui sera facile à obtenir, en France les organisations sportives ont déjà cette autorisation.

 

REVOIR UN DUEL COMME CELUI-LÀ SANS PUBLIC, DOMMAGE !

 

Ce n’est pas tout, il semble que Brno, la Tchéquie a aussi superbement géré l’épidémie, soit prêt aussi à ouvrir ses portes, pas en grand mais à les ouvrir au public.

Ce qui serait une bénédiction pour cette organisation qui est perpétuellement à court… d’oseille depuis que le ‘Proprio’ du Circuit, le père de Karel Abraham, a jeté l’éponge. Il se contente aujourd’hui de louer son Circuit, avant il passait l’éponge sur les dettes…

 

BRNO, LA TCHÉQUIE, BON ÉLÈVE, PEUT-ÊTRE DU PUBLIC…

 

Forcément, on a beau être milliardaire, un jour ça ‘gave’ de jeter l’argent par les fenêtres !

Donc, du public sur les deux GP. en Autriche, du public à Brno, du public à Misano, du public en France et à Valence, voilà aujourd’hui le champ des possibles.

Ceci me ramène à cette citation d’Edgar Faure, un vrai politique comme savait en faire la Quatrième République… «Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent»

 

NE VOIR ÇA QU’À LA TV., DOMMAGE !

 

La question est : Nous ‘aficionados’, fans et ‘tifosi‘, sommes nous la girouette… ou le vent ?

Et non, le vent ce n’est pas nous, nous indiquons seulement dans quel sens il souffle et il faut espérer que les « Éole » qui nous gouvernent sachent vite comment s’orienter !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP  

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

gilles