DOMINIQUE BOULEY (‘PARIS KART INDOOR’ À WISSOUS) : POURQUOI JE VOTE DARNICHE.

 

 

 

 

Pilote de Karting des années 70 en Championnat de France, Dominique Bouley devient Président du Chevilly Racing Kart en 1978. Il y rencontre le jeune Franck Lagorce, dont il sera le manager à la fin des années 80. Il fait partie avec Michel Fabre du staff, lors des fameuses Courses des Champions à Paris Bercy au début des années 90.

En 1995, il fait de sa passion un métier en créant à Wissous un Karting indoor qui emploie aujourd’hui 27 salariés et peut accueillir certains week ends entre 300 et 400 pilotes par jour. Dominique Boulley est aussi 1er adjoint au Maire de Wissous.

 

 

COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BERNARD DARNICHE ?

«Nous avons fait connaissance à Paris Kart lorsqu’il accompagnait son petit-fils Hugo qui a fait chez moi ses premiers tours de piste en Karting. Moi qui étais un fan de toujours de Jean-Pierre Beltoise, aussi bien pour son parcours en course que pour la défense des pilotes et plus tard son engagement pour la sécurité et la formation routières, j’ai découvert en Bernard Darniche un champion tout aussi engagé pour la cause du sport et de l’Automobile au sens le plus large.

Le contact s’est très vite établi entre nous, et j’ai tout de suite remarqué qu’il avait tout compris du sport Auto et du Karting et que ses qualités relationnelles et son carnet d’adresses lui permettraient de porter sa vision d’avenir du sport que nous aimons et son leadership naturel de rassembler derrière lui toute notre communauté. 

 


KARTING-2017- 12 Heures de WISSOUS-Le podium

 

EST-CE L’HOMME DONT LE SPORT AUTOMOBILE A BESOIN ?

«Pour les raisons que je viens de donner, je n’en doute pas un instant. C’est pourquoi j’ai soutenu dès le début sa démarche à la tête de la Nouvelle Fédération. Son âge que certains lui reprochent lui donne une connaissance de l’évolution du sport automobile dont il s’est toujours tenu informé depuis sa retraite de pilote. Sa forme physique est exceptionnelle grâce au sport et à une stricte hygiène de vie, et sa présence dans le monde de la politique et des médias a encore aiguisé ses aptitudes de débatteur. Ce sera un magnifique ambassadeur de notre sport, notamment pour ma discipline de toujours le Karting.»

Et Dominique poursuit :

« J’ai été le témoin au début des années 2000 de l’absorption de la Fédération de Karting par la FFSA. sous Jacques Régis et Nicolas Deschaux, son Directeur juridique à l’époque. La FFSA. a fait main basse sur les économies du Karting alors florissant (siège social parisien et comptes bancaires bien garnis) mais n’a jamais honoré sa promesse d’expansion rapide du nombre de licenciés.»

Se faisant plus précis encore :

«C’est tout le contraire qui s’est produit à cause des normes de sécurité parfois aberrantes pour le karting de loisir et des taxes sans véritable contrepartie qu’a multipliées la FFSA., rendant le karting de loisirs et surtout les débuts en compétition trop compliqués et trop chers pour les petits budgets. »

Dominique Bouley conclut :

« Il est plus que temps de revenir à une pratique plus simple et plus abordable pour qu’une clientèle plus large puisse s’initier au pilotage et débuter en compétition. Je crois que Bernard Darniche est l’homme qui pourra insuffler à la FFSA. cette nouvelle dynamique, en laissant le Karting renouer avec l’esprit de ses origines.»

 

Propos recueillis par Jean Paul CALMUS

Photos : Jacky FOULATIER KART MAG et Tino CACOPARDO

 

 

FFSA Flash Info Karting

About Author

gilles