LA SAISON 2020 DU CHAMPIONNAT AMÉRICAIN DES MONOPLACES DE L’INDYCAR, DÉMARRE ENFIN À FORT WORTH, AU TEXAS.

 

 

 

 

Ce samedi 6 juin, le Championnat des Monoplaces US. de l’Indycar redémarre après l’arrêt inattendu qu’a provoqué en mars dernier, la pandémie du COVID-19 et l’annulation des premières épreuves dont la course inaugurale qui devait se dérouler dans les rues de St. Petersburg en Floride. Et qui cette année sera la dernière de la saison 2020 !

Du coup, les organisateurs ont dû ‘chambouler’ leur calendrier initial, suite à l’annulation de plusieurs épreuves comme Long Beach, Toronto et Détroit qui ont finalement disparu.

De ce fait, le nouveau calendrier propose quatorze manches, dont la première ce week-end au Texas, à Fort Worth, où Josef Newgarden l’avait emporté l’an  passé.

Mais les circuits de Road America à Elkhart Lake, de l’Iowa à Newton et de Laguna Seca en Californie, organiseront eux, deux courses le même week-end.

Tout comme Indianapolis qui accueillera également deux courses, dont la première le 4 juillet, en même temps qu’une manche de la Nascar sur le même tracé, la seconde étant prévue le 3 octobre.

Rappelons que l’épreuve-phare, les très célèbres 500 Miles d’Indianapolis dont le dernier vainqueur est le Français Simon Pagenaud, reportée de fin mai, est maintenant programmée le 23 août, avec auparavant comme le veut la tradition, deux semaines d’essais et la session des qualifications, le week-end précédent la course.

 

INDYCAR-2017- Début de Fernando ALONSO à INDY, ce mercredi 3 mai

FERNANDO ALONSO DE RETOUR À INDY.

 

Cherchant toujours à décrocher la fameuse ‘triple couronne’ (Le Mans-Monaco et Indy) Fernando Alonso effectuera son come-back aux 500 Miles d’Indianapolis, après ses deux 1ères tentatives de 2017 d’abord puis de 2019, année où il avait ‘loupé’ sa qualification.

L’ancien double Champion du Monde de F1 et actuel Champion du Monde d’Endurance et double lauréat des 24 Heures du Mans, retrouve le Team McLaren.

Lequel s’est associé cette année avec l’équipe Schmidt-Peterson, l’écurie de Sam Schmidt qui a signé avec le motoriste Chevrolet en lieu et place d’Honda, pour équiper ses monoplaces du bloc Chevy.

Outre ‘Nando’ qui ne disputera que la manche de l’Indy, le Team alignera deux jeunes pilotes, le Mexicain Pato O’Ward et l’Américain Oliver Askew, le Champion d’Indy Lights en titre.

Malgré la crise économique, conséquence de l’épidémie du Coronavirus, le plateau 2020 de la série Indycar est de bonne qualité, avec 24 monoplaces inscrites.

 

INDYCAR 2020 ESSAI COTA 12 Février – La DALLARA CHEVY de  Simon PAGENAUD du Team PENSKE

LE TEAM PENSKE TOUJOURS FAVORI

 

Naturellement l’armada de la ‘Dream-Team’ de la formation de Roger Penske avec ses trois pilotes, l’Américain Josef Newgarden – le Champion en titre – l’Australien Will Power et aussi le Français Simon Pagenaud, victorieux des 500 Miles d’Indianapolis 2019 et ancien Champion en 2016, fait à nouveau figure de grandissime favori.

Face aux hommes de la Penske, l’opposition viendra essentiellement de l’autre grande structure, celle du Chip Ganassi, qui engage à nouveau ses deux pilotes, le duo que formait en 2019, le Néo-Zélandais Scott Dixon – quintuple Champion Indycar – et le Suédois Felix Rosenqvist, la paire étant rejointe par l’ex pilote de F1, l’autre Suédois, Marcus Ericsson.

Pour tenter de battre ces deux pointures, que sont Penske et Ganassi, le Team Andretti qui alignera cinq monoplaces, a recruté le grand espoir Colton Herta, devenu l’an passé à 18 ans le plus jeune vainqueur d’une course d’IndyCar à Austin et qui fera équipe, avec notamment Alexander Rossi, ancien vainqueur de l’Indy 500.

Précisons enfin que l’autre ‘frenchie’ le Manceau Séb Bourdais, remercié à la fin de la Saison 2019 par son équipe, pilotera cette année essentiellement dans le Championnat d’Endurance US. de l’IMSA., mais il a tout de même été enrôlé par le Team d’AJ. Foyt, pour courir quelques épreuves de la série Indycar.

 

INDYCAR-2020-Le-nouvel-aeroscreen.

 

ARRIVÉE DE L’AEROSCREEN

 

LA ‘grosse’ nouveauté technologique de cette Saison 2020, est l’apparition de l’équivalent du ‘Halo‘ en F1 et dénommé ici ‘Aeroscreen’ une protection vitrée autour du cockpit, mais dont le poids a obligé les écuries à anticiper les différences aérodynamiques engendrées.

INDYCAR-FORT-WORTH-TEXAS – SÉB-BOURDAIS en 2017

MESURES SANITAIRES

 

Bien sûr, l’épidémie du Coronavirus engendre certaines contraintes et des obligations. À commencer par la réduction du timing sur une seule journée.

Concernant la course, les pilotes devront parcourir en nocturne non pas les 248 tours comme c’était le cas, ces dernières saisons mais 200, après avoir disputé les essais libres samedi matin et la session des qualifications ensuite, l’après-midi.

Mais les mesures sanitaires très strictes sont aussi en vigueur.

Outre les pilotes, les staffs et tous les officiels seront en nombre limité dans les paddocks. Chacun devra effectuer un test au Covid-19!

Les organisateurs ont distribué un imposant mémo contenant 35 pages avec toutes les indications et les directives indispensables (dépistages, prises de températures, port de masques et de kits individuels de protection, distanciation sociale à respecter.)

Bref, comme on le constate, quelques contraintes mais tous n’ont qu’un seul et unique objectif : enfin rouler, enfin courir, et acceptent bien sur toutes les indispensables obligations qui en découlent à cause de cette pandémie.

 

Peter GRISWOLD

Photos : INDYCAR et TEAMS

 

INDYCAR 2020 Essais au COTA – La DALLARA CHEVY de  PATO O’WARD de l’équipe McLAREN SCHMIDT

LE NOUVEAU CALENDRIER DE LA SÉRIE INDYCAR 2020

 

6 juin : Genesys 300, Texas Motor Speedway (ovale)

4 juillet : Indianapolis, Indianapolis Motor Speedway (routier)

11 et 12 juillet : Elkhart Lake, Road America (routier)

 17 juillet : Iowa, Iowa Speedway (ovale)

18 juillet : Iowa, Iowa Sppedway (ovale)

9 août : Mid-Ohio, Mid-Ohio Sports Car Course (routier)

23 août : Indianapolis 500, Indianapolis Motor Speedway (ovale)

30 août : Gateway, World Wide Technology Raceway at Gateway (ovale)

13 septembre : Portland, Portland International Raceway (routier)

19 septembre : Laguna Seca, WeatherTech Raceway Laguna Seca (routier)

20 septembre : Laguna Seca, WeatherTech Raceway Laguna Seca (routier)

3 octobre : Indianapolis, Indianapolis Motor Speedway (routier)

25 octobre : St. Petersburg, Streets of St. Petersburg (urbain)

 

 

Evenements Flash Info Indycar Monoplaces

About Author

gilles