TÉLÉPHONE AU VOLANT : ATTENTION AU RETRAIT DE VOTRE PERMIS !

 

 

 

À l’occasion du CISR. (Comité Interministériel de la Sécurité Routière) du 9 janvier 2018, le Premier Ministre Édouard Philippe annonçait le durcissement des sanctions applicables à l’usage du téléphone au volant.

Et, depuis le 22 mai 2020, les Forces de l’Ordre ont, désormais, la possibilité de retenir votre permis de conduire, lorsqu’une infraction est commise simultanément à celle du téléphone au volant (excès de vitesse, franchissement de feux de signalisation, distances de sécurité…).

Cette rétention de permis de conduire pourra être suivie d’une suspension administrative, prononcée par le Préfet, pour une durée maximale de six mois.

Et, Maître de Caumont nous indique et nous informe que comme pour toute infraction avec interception, ne reconnaissez, ni ne signez ce que vous doutez avoir commis.

En tout état de cause, appelez votre avocat au plus vite et avant la fin des 72 heures de rétention de votre permis pour savoir comment sauvegarder, au plus vite, vos droits…

 

Gilles GAIGNAULT

 

Maître Éric de Caumont, Avocat au Barreau de Paris

Spécialisé en Droit Automobile depuis plus de 35 ans

Président de l’Association des Avocats de l’Automobile

Chargé d’Enseignement des Écoles de Formation du Barreau

 

Evenements Législation

About Author

gilles