LA FFM. CONTINUE LA SAUVEGARDE DES TERRAINS DE CROSS EN PÉRIL À BOLQUÈRE.

LA DISCIPLINE LA PLUS COURUE EN fRANCE

 

Le Motocross a ceci de particulier qu’il se déroule dans des endroits sauvages, enfin très souvent.

Pour des raisons assez simples, le bruit bien sûr, pas énorme surtout depuis l’arrivée du moteur quatre temps (le retour plutôt, il y a eu une grande époque de ces moteurs en Cross avant l’arrivée du deux temps, l’huile préférée des pilotes était la Castrol «R», enrichie à l’huile de Ricin, qui existe toujours d’ailleurs,  répandant sur les circuits une odeur délicieuse et inoubliable.

Mais aussi, sauf dans les Flandres où les terrains en sable sont assez plats, on cherche des terrains accidentés que l’on peut modeler à loisir, le grand pied du Crossman reste le saut…

C’est d’ailleurs la raison de l’immense succès du Supercross aux USA, qui se déroule sur des terrains très violents, artificiellement construits au bulldozer, et ce dans les stades (souvent de football US ou de Base Ball) donc tout proche des centre villes, des arènes où le public est assis… et bruyant !

 

LE SUPERCROSS EN STADE, TROUVAILLE DE GÉNIE

 

Mais là on s’en ‘fout’ c’est un stade et un stade ça fait du bruit, c’est passé dans les mœurs …

Le problème des vrais terrains de cross situés dans des coins sauvages, c’est qu’ils sont très prisés, en particulier par les Promoteurs et les Constructeurs de belles villas.

Du coup, les villes et les villages propriétaires de ces terrains, ou les propriétaires privés, ont souvent tendance à se dire que les terrains de Cross ça ne rapporte rien, à l’exception de ceux qui organisent avec de très grosses manifestations où il peut y avoir  40.000 spectateurs comme les GP. ou le Motocross des Nations.

Donc les petits terrains sont menacés…

 

LE CIRCUIT DE BOLQUÈRE EST QUASIMENT À LA FRONTIÈRE ANDORRANE, EN MONTAGNE

 

À Bolquère l’histoire est toute autre, le club veut se développer mais pour cela il doit être mis en sécurité selon des critères assez sévères… et assez chers.

Combien de fois ai-je vu, à mon époque Motocross, des Champions du Monde foncer au premier virage dans une foule seulement séparée du terrain par une simple clôture de bois ?

Sans faire de blessés d’ailleurs, les spectateurs se mettaient peu à cet endroit (nous, pour Auto Moto et nos cameras bien sûr… c’était un très beau plan de démarrage de résumé d’un GP. plus de sacrés réflexes des courageux qui adoraient voir arriver sur eux la charge des cuirassiers de Reichshoffen !

 

LA FURIE DU PREMIER VIRAGE, AUJOURD’HUI SÉCURISÉE

 

Ce temps est révolu, aujourd’hui, un terrain doit être sûr pour ses pilotes et ses spectateurs !

Bref, Bolquère avait besoin d’un financement pour avoir le droit de se développer, le système a été vite trouvé, la FFM. a racheté le terrain en en laissant la gestion au club menacé ou en panne de financement…

Il existe déjà le Conservatoire du Littoral, créé en 1975, institution géniale qui rachète les terrains en bordure de mer pour empêcher la bétonisation de nos côtes, il possède aujourd’hui près de 15% du littoral côtier !

La FFM. est donc maintenant une sorte de  Conservatoire du Motocross, idée d’autant plus superbe que la majorité des licenciés à la FFM. le sont pour ce sport.

 

JACQUES BOLLE PRÉSIDENT DE LA FFM.

Nouvelle acquisition donc, voici le Communiqué envoyé par la FFM.

La FFM. poursuit sa politique de sauvegarde lancée en 2010 y compris durant cette période délicate. Pendant le confinement, elle a fait l’acquisition du terrain de Bolquère situé dans le Département des Pyrénées-Orientales (66). Il est à noter que ce terrain situé à 1.520 mètres d’altitude est le plus haut terrain de Motocross de France. Sa gestion sera assurée par le Moto-Club Bolquère Plein Pot et son dynamique Président Monsieur Norbert Canjuzan. C’est le quinzième circuit à être acheté par la Fédération.

«Charbonnier maître chez soi», la règle existe et fonctionne depuis que… François Premier s’est réfugié, perdu lors d’une partie de chasse, dans une hutte de forestier fabriquant du charbon de bois, lui offrant l’hospitalité mais gardant son fauteuil et son lit sans tenir compte de qui était son invité et le laissant donc dormir sur un lit de feuillage… Chose qui enchanta le Roi… Et qui permit à la corporation des Charbonniers de bénéficier de quelques avantages de chasse, activité  qui était réservée à la noblesse, sous peine de mort ! …

Et bien voilà, le Club de Bolquère est maître chez lui…

Bref, énorme jeu de mots indigne de l’auteur de ces lignes, il peut continuer à aller ‘au charbon’ !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photo : FFM/RED BULL/CIRCUIT DE BOLQUÈRE/MXGP/GILLES VITRY

Moto Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis