RENAISSANCE PROCHAINE DE LA MARQUE FRANÇAISE ‘FACEL VEGA’. VAS SAVOIR CHARLES… ‘

 

 

 

Et si la Marque Facel Vega revivait ?

‘Vas savoir Charles’ ?

 

La possible future FACEL VEGA

 

Cela fait plusieurs années que notre ami Sébastien Crusol, grand Passionné d’Automobiles, il est à l’origine de la création du Club ‘Matching Numbers’, nous évoquait la renaissance de cette célèbre marque automobile Française.

Cette fois, il semble bien que l’affaire ait bien avancée et que Facel Vega pourrait bien renaître assez prochainement !

Facel Vega ?

Sur que pour la plupart de nos lecteurs ce nom ne signifie pas grand-chose…

Et, pourtant !

Facel Vega est bien une ancienne marque d’automobiles Française de Sport et de Prestige, apparue pour la toute 1ère fois, au Salon de l’Auto de Paris qui se tenait alors à l’époque au Grand Palais en octobre, à l’automne 1954. La marque cessant d’exister à la fin du mois d’octobre 1964.

Facel Vega ? C’était le luxe automobile à la Française…

 

Rétromobile-2016- Le souvenir du luxe à la Française des FACEL VEGA de DANINOS- Photo : Charles EMME

 

Les superbes Facel Vega furent produites entre 1954 et 1964 par la société industrielle Facel (Forges et Ateliers de Constructions d’Eure-et-Loir), les Facel étant fabriquées d’abord à Colombes en région Parisienne, puis à Dreux en Eure et Loir, dans l’usine du Boulevard Dubois.

L’entreprise Forges et Ateliers de Constructions d’Eure-et-Loir, avait été fondée le 20 décembre 1939  – trois mois après la déclaration de guerre – comme filiale, de la société de sous-traitance aéronautique Bronzavia, ceci dans le cadre de l’effort de guerre de l’aéronautique militaire.

Deux administrateurs de Bronzavia étant désignés pour diriger cette nouvelle filiale, le Général d’Aviation René Keller et l’Ingénieur ECL Marcel Koehler, nommés respectivement Président et Directeur général. Ce dernier étant à l’origine des Gazogènes Facel, produits sous l’occupation.

De son coté,  Jean Daninos, Directeur technique de Bronzavia, s’envole pour les États-Unis en 1941 poursuivre l’effort de guerre auprès des Alliés au sein de la ‘General Aircraft Equipment, en mettant à sa disposition les brevets de l’entreprise Française.

De retour en 1945, on lui confie alors la direction de Facel, qu’il fusionne avec la société Métallon. Dès son arrivée, il oriente Facel-Métallon vers la sous-traitance de carrosseries de série ou spéciales pour le compte des grandes marques de l’époque, comme Simca, Ford, Delahaye et Panhard.

En 1952, Jean Daninos lance un prototype d’un luxueux coupé 2+2 (2 places +2 plus petites à l’arrière). Mais se rendant compte qu’il n’existe aucun moteur Français digne de sa création, qu’il souhaitait une belle automobile de prestige capable de hautes performances, il propose à la firme Américaine Chrysler qu’elle lui fournisse ses puissants et modernes moteurs V8. La future voiture étant construite par Facel SA.

Pour son nom de baptême, le frère journaliste-écrivain, Pierre Daninos, lui suggéra alors Vega, l’une des étoiles les plus brillantes de la Constellation de la Lyre, symbole de puissance et de prestige !

Cette Vega construite par Facel, fut dévoilée au Gouvernement, le 22 juillet 1954 et ensuite quelques jours plus tard, à la Presse Internationale dans l’usine de Colombes, avant d’être enfin exposé au Salon de l’Auto de Paris en octobre où les spécialistes et autres fans des belles ‘bagnoles’, saluèrent unanimement cette belle automobile de prestige.

Cette Vega rapidement dénommée Facel Vega, l’année suivante après le dépôt officiel de la marque Facel Vega, sera sans cesses au fil des ans améliorée avec, des moteurs V8 de plus en plus puissants.

Au Salon de Paris 1956, une somptueuse berline aux quatre portières à ouverture antagonistes, sans montant, est présentée. Ce modèle Excellence était une sublime berline luxueuse et très performante.

En 1958, est lancée le modèle HK 500. La ligne restait très proche des modèles précédents mais le moteur V8 de 5,9 litres bénéficiait des dernières avancées technologiques de chez Chrysler, modèle équipé de quatre freins à disque.
Maurice Trintignant fut le tout premier à la recevoir !

Au Salon de Paris 1959, la marque donne naissance à la petite Facel, dénommée Facellia. Les commandes affluent car c’est un réel succès.

À partir de 1961, arrive la Facellia F2. Mais l’entreprise  qui a reçu un prêt de l’État Français d’un milliard d’anciens francs (2 millions d’€) est pourtant placée en Liquidation en juillet 1962. Mais le Tribunal de Commerce autorise Facel, à poursuivre son exploitation.

Parallèlement, un joli coupé V8 Facel II, moteur Chrysler de 6,3 litres, fut dévoilé au Salon de Paris 1961, succédant à la HK 500. Ce modèle Facel II, est toujours considérée de nos jours comme l’une des plus belles automobiles Françaises jamais réalisées.

La Facellia ne rencontrant guère de succès, on lui offrit un moteur dont la réputation de robustesse était déjà connue. Le moteur Volvo B18 B du coupé P1800. Lequel équipa alors la Facellia, donnant naissance au modèle Facel III dévoilé en avril 1963. Les mois suivants, le Liquidateur confia Facel en location-gérance à la société Sferma, une filiale de Sud-Aviation.

La Facel 6 fut développée afin de combler le vide entre la surpuissante Facel II à huit cylindres et la Facel III à quatre cylindres qui connaissait dorénavant un certain succès. L’auto avait la même apparence que la Facel III, mais l’avant avait été allongé de quelques centimètres pour loger le six cylindres de l’Austin-Healey 3000. Présentée à la Presse en mai 1964, elle ne fut commercialisée qu’au début du mois de septembre.

Malgré un bon succès des ventes, la société ne put remonter la pente et la SFERMA (filiale d’une société nationalisée) ne fut pas autorisée par les Ministères de tutelle (Ministère de l’Industrie et surtout Ministère des Finances) à poursuivre l’aventure.

Les usines Facel de Dreux, fermèrent donc définitivement leurs portes le 31 octobre 1964, après avoir produit un peu moins de 3.000 Facel Vega en dix ans.

Terminons en rappelant que le 4 janvier 1960, l’écrivain Albert Camus et son Éditeur Michel Gallimard, se sont tués dans l’accident de leur Facel Vega FV3B sur la RN 6 à Villeblevin dans l’Yonne, Gallimard se trouvant au volant, et Camus assis à sa droite. Seules la fille et la femme de Michel Gallimard assises à l’arrière, en sortiront indemnes…

Les années ont passées, le mythe Facel Vega est bien toujours là et demeure, alors espérons que le projet de relance de cette belle marque d’automobile de prestige Française, voit bien prochainement, le jour et renaisse !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Charles EMME-Emmanuel LEROUX-Pascale GEURIE-Patrick MARTINOLI-ZANIROLI Event

 

Concours de La Baule- Facel-Vega-L’élégance à la Française-Photo : Emmanuel LEROUX.

COLLECTION TIRIAC à BUCAREST – FACEL-VEGA. Photo : Pascale GEURIE

Automédon-2015-Toujours un pincement au cœur en voyant une Facel de chez Facel-Vega Photo: Patrick-MARTINOLI

RALLYE DES PRINCESSES 2013  FACEL VEGA HK 500 1959 – Photo : ZANIROLI Events

BONHAMS-FACEL VEGA- Vente 6 février 2014- Au Grand Palais

 

 

Constructeurs Économie Evenements

About Author

gilles