LE PRÉSIDENT DE RENAULT N’ENVISAGE PAS DU TOUT DE FERMER LE SITE DE MAUBEUGE !

 

 

«Je n’ai aucune intention de fermer l’Usine de Maubeuge. »

 

Telles sont les paroles du Président du Groupe Renault, lequel était l’invité ce dimanche 31 mai 2020, de l’Émission ‘le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI’, après l’annonce faite ce vendredi par sa Directrice Générale Clotilde Delbos, d’un plan d’économies de 2 milliards d’€.

Le Président du Groupe Renault, Jean-Dominique Sénard, auparavant à la direction Générale du Manufacturier Michelin, a en effet rassuré ce dimanche matin, les ouvriers du site de Maubeuge dans le Nord, lesquels avaient manifestés la veille samedi craignant la fermeture de leur usine.

« Je n’ai aucune intention a priori de fermer l’usine de Maubeuge. Je vous assure, je ne l’ai jamais dit et je ne l’ai même pas pensé d’ailleurs».

En sérieuse difficulté, le constructeur automobile Français, s’il a bien annoncé il y a 48 heures, un plan d’économies, évalué et chiffré répétons-le, à 2 milliards d’€ sur trois ans, prévoyant 4.600 suppressions d’emploi sur les 48.000 actuellement en France, et plus de 10.000 hors de France, le site de Maubeuge n’est donc nullement concerné, bien au contraire !

Effectivement le patron de Renault a indiqué et précisé qu’il envisage aussi le transfert de production des petits véhicules utilitaires électriques Kangoo, dans le Nord dans une autre usine du Groupe et située, elle à Douai, à 70 km de Maubeuge, laquelle emploie à ce jour 2.900 personnes et appelé à recevoir une nouvelle plateforme.

Ce dimanche, Jean-Domonique Sénard a expliqué que le plan annoncé, n’était pour l’heure encore qu’un projet et qu’Élus, Syndicats et Direction devaient construire ensemble l’avenir du Groupe :

« Rien ne se fera dans le nord de la France, lieu que je souhaite voir à terme comme étant un des grands centres de l’industrie automobile en France sans cette discussion ouverte avec tout le monde»

Ajoutons enfin qu’une réunion doit se tenir ce mardi 2 juin dans la matinée au Ministère de l’Économie, entre le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire, Jean-Dominique Senard, le Patron de Renault et les représentants syndicaux et les élus locaux :

Bruno Le Maire, ayant lâché :

«Nous allons discuter pour voir s’il y a des options alternatives qui permettent de concilier le développement, la préservation des sites et en même temps la compétitivité de Renault, nous les choisirons.»

Concluant par :

«C’est un processus qui commence.»

 

François LEROUX

 

Constructeurs Économie Evenements Renault

About Author

gilles