LA COMPAGNIE AÉRIENNE ‘LAUDAMOTION’ CRÉÉ PAR NIKI LAUDA… EN ZONE DE TURBULENCES !

 

 

 

Selon les Médias Autrichiens, la compagnie aérienne ‘LAUDAMOTION‘, fondée par Niki LAUDA en mars 2018 serait en grandes difficultés quelques jours à peine après la première date anniversaire de la disparition de la légende autrichienne.

LAUDAMOTION‘, filiale de la compagnie Irlandaise à bas prix RYANAIR, serait sur le point de licencier plus de 300 postes de travail au niveau de sa base localisée à Vienne et ce à partir du 29 mai prochain.

Toujours selon la Presse Autrichienne, on en serait arrivé à une telle zone de turbulences suite à la pression et un ultimatum du Patron de RYANAIR, Michael  O’LEARY qui souhaitant introduire une nouvelle convention collective avec des salaires revus nettement à la baisse surtout pour le personnel au sol, proposition évidemment refusée par les représentants syndicaux, d’où l’impasse totale.

Alors que Syndicats et Gouvernement se rejettent la balle, les uns reprochant au Gouvernement de Vienne, d’être resté trop passif dans ce litige, du côté des Gouvernants on se retranche derrière le fait que ce n’est pas le rôle de l’État Autrichien de régler le problème mais plutôt aux partenaires sociaux à trouver un terrain d’entente, surtout lorsque l’on est confronté à une tentative de chantage comme c’est le cas.

 

 

Avec la compagnie lowcost Irlandaise qui dès à présent a déjà fait savoir qu’elle traiterait toutes les liaisons aériennes elle-même, mettant du coup la Compagnie ‘LAUDAMOTION‘ qui possède une flotte de 26 avions actuellement tous cloués au sol, comme la plupart des transporteurs aériens, et ce en raison de la pandémie Covid-19.

Pour les responsables politiques et les partenaires sociaux cette déclaration ressemble à un signal fatal pour ce qui est de l’avenir de ‘LAUDAMOTION‘, dès le 29 mai prochain, sauf revirement de dernière minute.

À la Compagnie ‘LAUDAMOTION‘, on regrette vivement d’en être arrivé là, avec malheureusement plus de 300 pertes d’emplois à la clé pour ce qui concerne le personnel naviguant et au sol.

Selon les experts cette situation est ressentie comme un prétexte de la part de Michael O’LEARY pour justifier un plan de fermeture déjà élaboré bien avant la pandémie.

Pour le regretté Niki LAUDA, le Fondateur de la Compagnie, s’il l’apprenait, il se retournerait certainement dans sa tombe !

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

Économie Evenements Personnalités

About Author

gilles