GEORGE RUSSEL VICTORIEUX D’UN GP. ‘e SPORT’ VIRTUEL DE MONACO, DIGNE D’UNE COURSE DE STOCK-CAR !

 

 

 

Franchement ce qui s’est passé ce dimanche dans la course virtuelle e sport d’un Grand Prix de Monaco, ne restera pas dans nos mémoires, car on a plus assisté à une démonstration de… Stock Car, qu’à une compétition !

 

Huit pilotes de GP F1 étaient en piste : Leclerc (Ferrari), Bottas (Mercedes), Norris (Mclaren), Giovinazzi (Alfa Romeo), Russell (Williams), Latifi (Williams), Albon (Red Bull) et Ocon (Renault).

Alors bien sûr, on a eu droit à une sacrée démonstration dominante du pilote Williams F1 dans les rues de Monte Carlo. George Russell qualifié deuxième sur la grille derrière le pilote Haas F1, le Brésilien Pietro Fittipaldi qui avait réalisé un superbe tour sur le mouillé pour prendre la pole de près de quatre dixièmes de seconde, avec David Schumacher en troisième position, s’est des le départ envolé en tête, avalant Ste. Dévote au commandement, pour ne plus le lâcher.

Russell a parfaitement piloté sa Williams dans sa course pour conserver la tête, et c’est avec une avance considérable qu’il la  conserver pendant toute la course de 39 tours, l’emportant avec une insolente avance près de 40 secondes sur son suivant, son dauphin, à la deuxième place, l’ancien Pilote de F1, le Mexicain Esteban Gutierrez dans la Mercedes.

Le natif de Monaco, Charles Leclerc, a complété le podium pour Ferrari, le héros local battant son équipier d’un jour et jeune frère Arthur, qui ne termine finalement que cinquième, après avoir remporté, lui, la F2 Virtual Sprint Race, un peu plus tôt dimanche.

Entre les deux Ferrari, on pointe effectivement le Thaïlandais Alex Albon – vainqueur de la course  d’Interlagos plus tôt dans la série – qui a survécu à une énorme empoignade plus tôt dans la course pour riposter et au final chiper la quatrième place d’Arthur Leclerc, dans le dernier tour.

Il s’agit de la deuxième victoire consécutive du pilote Williams dans la série Virtual Grand Prix après qu’il soit déjà sorti victorieux d’une bataille passionnante de roue à roue au GP. d’Espagne virtuel, il y a quinze jours.

De cette course, on retiendra encore le forfait du jeune Français Esteban Ocon, incapable de prendre le départ… pour des raisons techniques !

Bref, pour une première, c’était effectivement la toute 1ère fois que je ‘zieutais’ une épreuve virtuelle, je ne peux vraiment pas dire que j’ai été emballé… Ce GP. de Monaco virtuel a très vite, trop vite tourné à la foire d’empoigne, enlevant le moindre intérêt à la belle course en solitaire du futur vainqueur, qui lui mérite amplement sa victoire, n’ayant jamais fauté…

Et, j’avoue que j’attendais beaucoup de la participation de notre grand espoir Ocon, qui n’a même pas pu rouler… Grrr…

 

Gilles GAIGNAULT

LE CLASSEMENT FINAL DE CE e SPORT GP. DE MONACO

 

eSport

About Author

gilles