MOTOGP 2020 : L’ESPOIR RENAIT EN ESPAGNE… ET SES SEPT GP. ! MERCI LE FOOT !

 

DEUX GP EN ARAGON! SEPT AU TOTAL EN ESPAGNE!

 

Je l’ai écrit il y a longtemps pendant le début du confinement, il était impensable que l’Italie et l’Espagne aient pu s’asseoir sur ces véritables tas de diamants que sont le foot et le tourisme!

Ces deux pays s’ouvrent aux deux phénomènes, nous ferons semblant d’ignorer qu’il y ait là-dedans de sordides raisons financières …

Bien sûr, côté sportif, c’est le foot qui déclenche tout, on imagine bien que nous, dans le MotoGP, nous sommes des mendiants du sport, des grains de poussière à côté des machines de guerre que sont le foot et le tourisme !

Mais voilà, quand une porte s’ouvre, on peut en profiter pour passer nous aussi.

Du coup les deux Grands Prix prévus à Jerez  de la Frontera tout au sud de l’Espagne en Andalousie, les 19 et 26 juillet semblent en bonne voie !

Ils se dérouleront sans spectateurs, à huis clos comme on dit dans les tribunaux…

Dans la foulée, deux Grands Prix sont également prévus en Autriche en août sur le circuit du Red Bull Ring à Knittefeld.

 

LE TAUREAU AUTRICHIEN SAUTE DE JOIE

 

Au total, et l’on n’a évidemment pas encore les dates, il y aurait la bagatelle de un, deux, trois, quatre, cinq, six et même  sept GP en Espagne, les deux de Jerez, deux à Motorland en Aragon, un à Catalunya à Montmélo au nord de Barcelone (qui vient de rouvrir, Alex Rins y a même roulé) et deux à Valencia.

Il faut ajouter les deux GP en Italie que Misano propose d’organiser sans spectateurs mais sans donner un sou au promoteur de la Dorna, pas de date fixée non plus, en tous cas officiellement.

 

MISANO MERAVIGLIA!

 

Il y aura peut-être un GP à Brno début août mais on ne voit pas comment ils vont pouvoir s’en sortir financièrement sans spectateurs, on rappelle aussi que le Grand Prix de France, lui, attend une date en octobre et s’il a lieu, ce sera avec spectateurs…

On arrive à 12 GP, peut-être treize, le lecteur pourra noter que pour une fois dans toute ma vie, j’aurai dit merci au foot, mais c’est sincère…

L’Angleterre en revanche, ça semble vraiment cuit, pour cause de quarantaine incontournable, même si dans cette histoire, les décisions radicales sont prises au jour le jour.

En tous cas Viva España, Viva Andalousia !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis