L’HOMMAGE DE LEWIS HAMILTON À NIKI LAUDA EN CE 20 MAI.

 

Après l’Équipe Mercedes plus tôt en matinée ce mercredi 20 mai 2020, au tour de Lewis Hamilton d’honorer en cette journée du 20 mai, la mémoire du triple Champion du Monde de F1, Niki Lauda, décédé le 20 mai 2919, il y a tout juste un an… à l’âge de 70 ans.


F1-2019-MONACO- LEWIS HAMILTON victorieux avec un casque aux couleurs de NIKI LAUDA

 

Le Britannique qui confie :

« Niki est quelqu’un qui me manque et qui,  je pense, nous manque beaucoup à tous. » 

Et de préciser :

 » Lauda, reste un sujet difficile à aborder ! Un homme que vous aimez tant, et quelqu’un que le monde a finalement perdu, mais il me reste que de très bons souvenirs avec Niki. »

Lewis enchaîne :

 » Probablement les plus beaux souvenirs que j’ai sont ceux de mes premières conversations. Nous avons commencé à nous parler en 2012 et je me souviens juste d’être à la maison pendant la journée, d’avoir un appel de Niki et il essaye de me convaincre de venir dans l’équipe. C’était très ‘cool ‘d’avoir un appel d’un Champion du Monde et d’une icône comme Niki. »

Entretien qui aura une suite, Lewis Hamilton choisissait de quitter l’Équipe McLaren, pour Mercedes !

 » Ensuite, nous nous sommes vus à Singapour. Il est venu dans ma chambre d’hôtel et nous avons eu une bonne conversation. Je pense que c’était le moment où Niki a vu qu’on était vraiment semblables à bien des égards. Nous avions en fait beaucoup plus en commun que je ne l’avais prévu. Depuis lors, nous avons eu une très bonne relation. Nous avons voyagé ensemble, j’ai pu passer du temps avec lui à Ibiza. C’était un ‘gars’ tellement positif, drôle et divertissant, il avait toujours les plus belles histoires à raconter. »

Hamilton poursuit :

 » Il était un compétiteur né. Il pensait toujours à la façon dont nous pouvons nous améliorer. Le plus grand signe que Niki pouvait vous faire était que si vous faisiez le travail, il enlevait sa casquette. C’était sa manière de dire ’bien joué ! parce que ce n’était pas le plus facile pour lui que de prononcer de compliments.« 

Et, il ajoute :

 » Nous parlions souvent après les courses et il me demandait des choses, de quoi j’ai besoin pour être meilleur. Il était toujours à la poursuite du progrès. Si j’ai appris quelque chose de lui, c’est ça. En tant que pilote et au sein d’une équipe, vous devez naturellement travailler ensemble mais vous devez aussi la diriger. Vous devez diriger l’équipe, vous devez poser les questions, vous devez bien sûr aussi creuser profondément et pousser tout le monde. »

Le sextuple Champion du Monde conclut :

 » Niki m’a en quelque sorte appris à aborder cela dans un environnement de travail et j’aime penser que je suis capable de l’appliquer tous les jours. Je considère Niki comme un incroyable modèle. Niki m’a convaincu de faire partie d’une équipe qui, à l’époque, avait juste le potentiel de succès à venir. Un environnement qui m’a laissé libre de grandir, un espace pour être moi-même et ne pas me changer. S’il faut du temps aux gens pour s’habituer au concept de ce qui est différent dans la vie, je pense que beaucoup de gens ont peur de ce qui est différent mais il ne faut jamais se dérober de cela. C’est souvent l’une des clés éléments qui contribuent au changement.« 

Et il rappelle encore :

« Je suis reconnaissant pour cette opportunité et j’aimerai Niki pour toujours. »

 

Photos : TEAM

 

 

About Author

gilles