20 MAI 2019 – 20 MAI 2020 : NIKI LAUDA… UN AN DÉJÀ !   

 

 

F1 Niki LAUDA – Sa dernière victoire en F1 au GP. d’Hollande de 1985-© Manfred GIET

                  

En ce 20 mai 2020, il y a déjà un an que l’annonce du décès
d’une des plus grandes légendes de la F1,
l’Autrichien Niki LAUDA,
avait littéralement plongé le Paddock dans le désarroi.

 

Niki LAUDA avant accident du 1er août 1976 au Nürburgring © Manfred GIET-

 

Celui qui en 1976, le dimanche 1er août et lors du GP. d’Allemagne de F1 au Nürburgring, celui qui avait joué le premier rôle dans et sans être doublé dans un véritable film catastrophe qu’il intitulera lui-même plus tard dans une biographie ‘’L’Enfer Aller et Retour’’ venait de s’éteindre paisiblement sur un lit d’hôpital de la Clinique Universitaire de Zürich, alors qu’il venait tout juste de franchir le cap de 70 ans.

‘’L’ordinateur’’ comme on le surnommait avait quitté le paddock des héros pour rejoindre le paradis des légendes, vaincu par la maladie !

Depuis le Grand Prix d’Angleterre à Silverstone, le 8 juillet 2018, en effet on ne le croisait plus dans les paddocks, reconnaissable de loin par son célèbre signe distinctif, sa célèbre casquette rouge, une couleur qui l’a accompagné dans toutes les écuries, qu’il a eu l’honneur de représenter durant quatorze saisons en tant que pilote F1, car rongé par des problèmes pulmonaires qui l’affaiblirent considérablement depuis qu’il avait lors du drame du Nürburgring, inhalé des gaz de sa FERRARI en feu.

Ce fut sa dernière présence physique sur un GP. et où ses poulains Lewis HAMILTON et Valtteri BOTTAS n’avaient pu faire mieux que second et quatre au tiercé gagnant.

 

F1-MERCEDES-Niki-LAUDA-Directeur-non-exécutif-MERCEDES-GP©-Manfred-GIET.

 

Mais malgré tout ce qu’il endurait, Niki il tenait malgré tout à se manifester régulièrement au sein de la sphère du Team MERCEDES AMG PETRONAS, où avec son compatriote et ami Toto WOLFF, il tirait les ficelles en tant que Président non-exécutif.

Début août, il dut se soumettre à une lourde greffe des deux lobes pulmonaires suite à une alvéolite aiguë qui selon le service médical du CHU. de Vienne, s’était parfaitement déroulée.

Cependant lors de sa longue revalidation au printemps 2019 dans sa propriété d’Ibiza et alors qu’il pensait pouvoir repartir de l’avant, ce sont alors, ses reins dont un déjà transplanté, qui ont lâché probablement à cause de tous les traitements qu’il avait subi après son accident de 1976.

Dialysé fréquemment, son état n’avait fait qu’empirer  au point de devoir être hospitalisé dans un service spécialisé du CHU. de Zürich, où sa seconde femme, Birgit et l’aîné de ses fils étaient souvent à son chevet et ce jusqu’au 20 mai, lorsqu’il a rendu son dernier soupir.

 

F1-Niki-LAUDA- Au volant de la 312T2 Ferrari en 1976-©-Manfred-GIET.

 

Triste fin pour cette légende de la F1 qui durant pratiquement cinq décennies avait bravé de nombreuses situations contre vents et marées en tant que pilote, propriétaire et pilote occasionnel sur des Boeing de sa propre compagnie aérienne LAUDA AIR devenue LAUDAMOTION en 2016, et en tant que Consultant pour une Scuderia FERRARI, dans le creux de la vague, entre 1993 et 1995 ou Directeur de Course chez JAGUAR de 2001 à 2001, une écurie dont les voitures étaient à peine plus rapides que le félin ! Et pour finir, à partir de 2012 chez MERCEDES, où avec son ami Toto WOLFF il a pris du plaisir  en égrenant les titres.

En ce jour anniversaire de sa disparition paraîtra une nouvelle biographie sur le personnage expliquant que Niki LAUDA était sans ambages et qui n’hésitait jamais à dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas, ou qui en parlant d’Enzo FERRARI, osait l’appeler ‘’Le Vieux’’.

Ou encore lors d’un commentaire en direct sur RTL+, chaîne TV. allemande, où il a été consultant durant de nombreuses années, lorsque après une bourde  de Robert KUBICA, il le traita de ‘’polak’’.

Dans cet ouvrage de 400 pages l’auteur, le célèbre Journaliste anglais Mauricie HAMILTON, laisse aussi la parole à quelques-uns de ses amis les plus proches, comme Gerhard BERGER ou Toto WOLFF, qui y décrivent les derniers mois de Niki LAUDA, tels qu’ils les ont vécu.

 

F1-LAUDA-BERGER-chez-Ferrari-Niki-comme-Conseiller-et-Gerhard-comme-Pilote-©-Manfred-GIET.

 

Arrêtons-nous à quelques passages :

«En 2018, lors du GP. de MONACO et alors qu’il était sur son yacht amarré dans le Port de la Principauté, un jour il m’appela en soirée pour me signaler qu’il avait un problème pulmonaire du genre pneumonie et que je lui trouve rapidement un médecin» raconte ainsi son ami Gerhard BERGER, résidant Monégasque depuis plus de vingt ans et qui poursuit :

«J’ai de suite appelé le bras droit du Prince Albert que je connais bien afin de trouver de l’aide rapidement»

Et de poursuivre :

Niki fut hospitalisé immédiatement et placé sous antibiotiques. Je lui ai surtout recommandé de se laisser soigner quelques jours à l’Hôpital Grâce, ajoutant :

«Mais quelle ne fut pas ma surprise le lendemain alors que je déambulais dans le paddock de tomber nez à nez avec Niki qui se tenait à l’ombre et surpris je lui ai demandé ce qu’il faisait là vu son état, ‘tu es complètement fou’»

Une affirmation à laquelle Berger encore sous le choc reçu comme seule réponse :

«Non, non. C’est mieux comme cela car je dois bosser pour le Team… »

Toto WOLFF de son côté raconte un des nombreux moments passés avec LAUDA, notamment celui déterminant pour une transplantation :

«Niki toussait beaucoup mais malgré cela il gardait toujours sa bonne humeur et son humour parfois décapant. Lors d’une visite à Niki avec deux autres amis sur son yacht amarré à Ibiza, nous avons soupé ensemble et passions une soirée formidable entre copains.»

Précisant ensuite : 

«J’avais remarqué que même si Niki toussait un peu moins la toux restait malgré tout présente»

Avant de décrire le reste de cette soirée mémorable :

«Suite à la bonne ambiance qui régnait entre nous, vers deux heures du matin, tout d’un coup il se lève et nous dit :

«Allons chez PACHA»

 Et d’expliquer :

«PACHA ? Un bar branché d’IBIZA et là nous avons pas mal bu dans une vraie soirée entre hommes»

Se souvenant bien de la suite, il ajoute :

«J’avais l’impression qu’il voulait profiter de cette soirée comme pour se lâcher une dernière fois entre copains.»

La suite cependant fut hélas et malheureusement bien moins joyeuse comme se rappelle Toto WOLFF :

«Le lendemain matin au réveil la première chose qu’il me dit fut qu’il ne se sentait pas bien et après une journée mi-figues mi-raisins, en soirée et alors qu’il y avait un match européen de foot à la TV, il préféra aller se coucher plus tôt. Les jours suivants  furent moins joyeux lorsqu’il demanda notre aide parce qu’il ne se sentait pas bien. Sans hésiter nous primes la décision de le rapatrier vers Vienne dans mon Jet. »

Et Toto précise encore :

«Arrivés sur place nous l’avons de suite emmené au Centre Hospitalier Universitaire de Vienne où il fut aussitôt pris en charge et rapidement, on diagnostiqua un sévère problème pulmonaire avec des fonctions réduites à 10%.»

Pour Toto WOLFF, la situation paraissait vraiment sérieuse surtout que le verdict médical était sans équivoque, ce dont il se souvient parfaitement :

«La seule chance de soigner son problème passait par la transplantation de deux lobes pulmonaires. Une opération réussie avec succès début août 2018 et un Niki qui retrouvait à nouveau le moral même sachant que la rééducation serait longue… Malheureusement, il a fallu un virus qui réduisit ses fonctions rénales à néant, entraînant finalement son décès qui nous bouleversa tous. »

Le 20 mai 2019, soit six jours avant le GP. de Monaco où se trminait définitivement pour le grand Champion et la personnalité qui durant 48 années avait égayé le monde impitoyable de la F1.

Niki repose aujourd’hui au Cimetière de Döbling, à Vienne dans le caveau familial, aménagé entre-temps et d’une simplicité en équation, avec le personnage qu’il a toujours été.

 

 RIP. Servus Niki

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

F1-Niki-LAUDA-1976-chez-FERRARI-©-Manfred-GIET

About Author

gilles