FERRARI PENSE TOUJOURS À L’INDYCAR, À L’ENDURANCE ET AU MANS…

 

 

Au cours d’une interview qu’il a accordé à la Chaîne TV. Sky Italia,
Mattia Binotto l’actuel patron de la Scuderia Ferrari en Formule 1,
a laissé entendre et confirmé que d’autres disciplines que la F1,
et notamment l’IndyCar et le Championnat du Monde d’Endurance WEC, faisaient parties de futurs et possibles programmes de courses parallèles,
à côté de l’engagement de Maranello en F1.

 

MONTEZEMOLO-Conférence de Presse avant le départ des 24 Heures du MANS en 2010  Photo : Thierry COULIBALY

 

Cela fait des années que chez Ferrari, on évoque cycliquement l’idée de rouler ailleurs qu’en Grand Prix. La dernière fois, cela remonte à juin 2010, où au cours d’une Conférence de Presse qu’il avait donné à la veille des 24 Heures du Mans, le grand Patron de Ferrari, Lucas Cordero di Montezemolo, qu’accompagnaient Stefano Domenicali, le responsable de la Scuderia en F1 et Piero Lardi Ferrari,
le fils du créateur de la firme de Modéne et désormais basée pas très loin, en Emlie Romagne à Maranello, en avait fait état !

 

F1 2020- Essai d’inter-saison à CATALUNYA-Stand FERRARI- Mattia BINOTTO

 

Cette fois-çi, le motif est différent car Binotto a expliqué que ce choix était possiblement étudié dans le but de conserver tout le personnel en place, si les nouvelles mesures liées aux réductions de dépenses nécessaires pour atteindre le nouveau plafond budgétaire de la F1 en 2021, entraient en vigueur, ce qui ne fait aucun doute, l’avenir des GP. en dépendant. Évitant ainsi de nombreux licenciements… On évoque plus de 1.000 employés au Département F1 chez Ferrari !  Comme chez Mercedes d’ailleurs.

« Ferrari ressent une grande responsabilité sociale vis-à-vis de ses employés et nous voulons nous assurer qu’il y aura du travail pour chacun d’entre eux à l’avenir »

Et Mattia Binotto, précise :

«Nous avons commencé à envisager des programmes alternatifs, et je confirme que nous nous intéressons à l’IndyCar, une catégorie très différente de la nôtre, mais avec un changement de réglementation prévu en 2022.»

Il enchaîne :

« Nous observons également l’univers des courses d’Endurance et d’autres séries aussi. »

Et il indique encore :

« Nous allons essayer de bien réfléchir pour effectuer le meilleur choix ».

 

La Ferrari bientôt en Endurance et aux 24 Heures du Mans ?

 

Rappelons que Ferrari s’est montrée l’adversaire le plus virulent sur l’avenir de la F1, les futurs règlements retenus pour réduire le plafond budgétaire de l’année prochaine passant  de 175 millions de dollars à 145 millions de dollars maximum.

On le sait cette mesure de réduction du plafond indispensable pour assurer la survie de la plupart des équipes de F1, va avoir un impact important sur les trois plus grandes équipes de GP. (Ferrari-Mercedes-Red Bull) entraînant des licenciements, car les économies effectuées par ces Teams ne seront pas suffisantes pour s’en tenir à l’objectif de 145 millions de dollars.

Binotto ajoute encore :

« Ces dernières semaines, il y a eu beaucoup de discussions sur la réduction du budget possible et autorisé pour les écuries de Formule 1. Une conclusion a maintenant été effectuée. La limite de 175 millions de dollars qui avait été définie et votée en 2019 sera donc abaissée à 145 millions de dollars. »

Et il conclut :

« Chez Ferrari, nous nous organisions sur la base du budget approuvé l’année dernière, et cette nouvelle réduction représente maintenant un nouveau défi important qui va inévitablement nous mener à revoir notre organisation, le personnel, et la structure du Département Compétition à Maranello ».

Reste que voir des Ferrari en piste, d’une part en Endurance mondiale et évidemment au Mans et aussi possiblement aux 500 Miles à Indianapolis serait un formidable coup d’accélérateur pour la marque Italienne.

C’est une évidence !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : FERRARI-Thierry COULIBALY-Gilles VITRY-Bernard BAKALIAN

 

F1 2019 ABU DHABI – Photo de famille de fin de saison Scuderia FERRARI

 

About Author

gilles