MARC MARQUEZ : CETTE SAISON QUARTARARO JOUERA LE TITRE EN MOTO GP.

 

 

 

Avec 8 titres mondiaux (dont 6 en MotoGP), l’Espagnol Marc Marquez domine depuis plusieurs années, cette catégorie reine des Grand Prix. L’an passé, il a remporté  la bagatelle de 12 des 19 courses au Calendrier.

Alors que sa saison en Moto GP comme pour la Formule 1, n’a pas encore commencé,  Marc Marquez a répondu aux questions de Marina Lorenzo pour CANAL+.

Une interview exclusive diffusée ce jeudi sur les plateformes numériques de CANAL+ (Facebook, Twitter, myCANAL, Dailymotion et Youtube).

 

 Vous trouverez ci-dessous ses déclarations

MARQUEZ ARRIVE EN PETITE FORME À SEPANG

 

Bonjour Marc, tout d’abord comment allez-vous ? 

«Je vais bien. La situation commence à s’améliorer en Espagne. Mais nous restons vigilants car l’important c’est d’être en sécurité.»

Est-ce que les pistes ont pu rouvrir en Espagne ou pas encore ?

« Pour le moment non. Dans certains endroits en Espagne, oui. C’est ce qu’ils appellent les zones 0, zones 1, zones 2. Dans les zones 1 ils commencent  à ouvrir certaines pistes. mais pour le moment je comprends que le plus important c’est notre santé. Encore une semaine ou plus sans moto cela ne va pas changer le monde. »

Nous avons une idée du calendrier même s’il faut rester prudent. Normalement dans deux mois, nous serons à Jerez. Vous allez devoir vous entraîné différemment ou peut-être plus ?

« Oui. Pour l’instant nous nous entraînons comme en décembre ou janvier. Nous commençons avec la condition physique. Nous essayons de faire du vélo, de la course à pied, de la gym. Le mois prochain nous allons mettre plus d’intensité. Nous espérons piloter certaines motos, comme des Motocross ou des flat-track, pour retrouver des sensations et être prêts. Mais le virus aura le dernier mot, et décidera si nous pouvons rouler ou non. Pour le moment le plus important c’est la bataille contre le virus et non de reprendre le plus vite possible. »

Pour l’instant 7 des 12 courses sont prévues en Espagne. C’est une bonne nouvelle pour vous sachant que vous aviez gagné sur tous ces circuits l’an passé ?

« La bonne nouvelle c’est si nous avons un championnat ! Mais ce n’est pas une bonne nouvelle, car nous aimons rouler dans les autres pays. C’est sympa aussi de sortir de l’Europe. Cela va être étrange de ne rouler qu’en Europe. Si c’est vrai… Car pour l’instant ce ne sont que des rumeurs. »

Qu’est-ce que vous attendez de cette saison très spéciale lorsqu’elle va débuter ? Vous attendez-vous à des surprises ?

« Je n’attends pas beaucoup de surprises, dans le sens où quand on se demande quel pilote sera rapide, on a déjà la réponse et on sait qui jouera le titre. Cela va être une saison différente mais en piste, l’histoire ne va pas changer. Parmi les concurrents, Quartararo sera rapide, Viñales également, les pilotes Suzuki aussi. Nous verrons bien. Il va être difficile de savoir si nous devons prendre beaucoup de risques ou non. Vous devez prendre des risques, car il n’y a pas beaucoup de courses, mais si vous perdez ou manquez des courses, alors il sera très difficile de revenir. Car vous n’aurez pas le temps. Le compromis sera difficile mais nous essaierons d’adapter notre pilotage et nos performances au calendrier. »

Vous l’avez mentionné, Fabio Quartararo, c’est sa dernière saison avant d’intégrer l’équipe officielle Yamaha, vous vous attendez à ce qu’il soit plus rapide que la saison passée ?

«Évidemment. Il a besoin d’être plus rapide, malheureusement pour nous. Normalement avec un an d’expérience, vous êtes plus rapide. Grâce à l’expérience vous pouvez beaucoup vous améliorer. Il a montré dès le début de la pré-saison qu’il était rapide. Il fera partie des pilotes qui joueront le titre. Vous pouvez dire qu’il n’est pas dans l’équipe d’usine mais il a une Yamaha officielle. C’est comme chez Honda, Cal Crutchlow qui a exactement la même moto que moi. Il sera un prétendant pour le Championnat.»

 

Un message pour vos fans en France et dans le Monde ?

« C’est une période difficile pour tout le monde, pour les sportifs, pour les fans, pour tout le monde. Soyez patients. Nous devons être conscients de ce qu’il se passe dans le monde et rester en sécurité et chez soi. La situation semble un peu s’améliorer mais c’est important de rester prudent. En tant que pilote nous espérons rouler et faire le spectacle. Que ce soit à la télé ou sur le circuit, enfin, quelque part ! Le plus important est d’être sain et sauf. »

Propos recueillis par : Marina LORENZO pour CANAL+ 

Photos : MOTO GP 

 

Moto MotoGP Personnalités Télévision

About Author

gilles