LA MALÉDICTION DES ‘CHAMPIONS DU MONDE’… BREDOUILLES AVEC FERRARI ! PROST-ALONSO ET VETTEL.

 

 

Petit rappel, alors que ce mardi 12 mai 2020, la Scuderia Ferrari et son pilote-vedette l’Allemand Sebastian Vettel, ont conjointement confirmés leur séparation à la fin de l’actuelle saison de GP F1 !

Ferrari n’est curieusement jamais parvenu à décrocher le titre avec plusieurs de ses pilotes, pourtant eux déjà sacrés Champions du Monde avec des monoplaces d’autres équipes, tels le Français Alain Prost, couronné d’abord avec les Mc Laren-Tag et Honda, puis avec la  Williams Renault, l’Espagnol Fernando Alonso, titré lui avec Renault et enfin Sebastian Vettel, lui au volant des Red Bull Renault !

Simple remarque, ces trois pilotes ont offert à Renault un titre mondial !

Concernant Vettel et Ferrari, le palmarès à ce jour, à l’issue de la Saison 2019, est le suivant : deux titres de Vice-Champion et une troisième place.

F1  – LES 3 PILOTES CHAMPIONS DU MONDE MAIS PAS AVEC FERRARI.

UN PEU D’HISTOIRE DES CHAMPIONS SANS COURONNE CHEZ FERRARI 

ALAIN PROST  CHEZ FERRARI EN 1990 et 1991
(Vice-Champion en 1990 et 5ème en 1991)

Ayant quitté McLaren Alain Prost rejoint la Scuderia Ferrari, où il a remplacé Gerhard Berger, lequel a d’ailleurs pris sa place chez McLaren. Au sein de l’écurie italienne, il retrouve Nigel Mansell comme partenaire.

Prenant rapidement l’ascendant, sur le Britannique cela crée rapidement des tensions entre eux.

En 1990, Alain Prost remporte cinq victoires dont le Grand Prix de France, ultime GP tricolore sur le Circuit Paul Ricard avant qu’il n’émigre dans la Nièvre à Magny Cours, remportant la centième victoire de Ferrari en Formule 1. Alain s’empare de la tête du Championnat au British GP.

L’affrontement avec Senna se termine sur l’accrochage au Grand Prix du Japon, dès les premiers mètres de la course. Auteur de la pole, Senna se fait déborder dès le départ par Prost. Le Brésilien harponne son rival au premier virage, les deux monoplaces dans le bac à graviers, et décroche dans le scandale le titre mondial. En 1991… au Grand Prix du Japon, le Brésilien reconnaîtra avoir volontairement provoqué l’accrochage douze mois plus tôt !.

Déçu de sa défaite au Championnat, Prost continue chez Ferrari en 1991. Où Nigel Mansell parti, Alain, Prost est rejoint par son jeune compatriote Jean Alesi, auteur d’un prometteur début de carrière chez Tyrrell.

Cette fois la cohabitation entre les deux Français se passe très bien. Mais en course, Prost n’est pas en mesure de poursuivre son duel avec Senna en raison de la faible compétitivité des monoplaces italiennes. La Ferrari est surclassée par le McLaren et les Williams. Et cette saison 91, Alain Prost ne gagne aucune course et ne signe que cinq podiums.

À la veille de l’ultime course (GP d’Australie le 3 novembre à Adelaïde) d’une saison calamiteuse, marquée en plus par de nombreux remous politiques internes et dû aux déclarations de Prost critiquant la Ferrari, la comparant… à un camion, il est limogé par la Scuderia et est remplacé par le jeune pilote italien Gianni Morbidelli.

FERNANDO ALONSO CHEZ FERRARI DE 2010 à 2014
(3 fois Vice-Champion du Monde en 2010-2012-2013)

En 2010, en provenance de Renault, il remplace Kimi Räikkönen pour une durée de trois ans. L’Espagnol signe cinq victoires (Bahreïn-Allemagne-Italie-Singapour-Corée du sud) mais pour sa 1ère Saison à Maranello, ne finit que Vice-Champion, derrière la Red Bull-Renault de l’Allemand Sebastian Vettel qui avec 256 points contre 252, le devance de quatre points.

En 2012, il décroche trois succès en Malaisie, au GP d’Europe à Valencia et en Allemagne. Et Fernando doit à nouveau se contenter du titre de Vice-Champion toujours précédé cette fois de trois petits points par la Red Bull-Renault de Vettel qui totalise 281 points contre… 278 au pilote Ferrari !

Un an plus tard, nouvelle déception pour le natif d’Oviedo, dans les Asturies, qui ne gagne que deux GP, ceux de Chine à Shanghai et d’Espagne à Catalunya. Mais s’il se classe à nouveau et pour la 3ème fois, Vice-Champion, en cette année 2013, la différence de points, avec le Champion qui est encore et toujours, Sebastian Vettel, est énorme, tout simplement colossal… Qu’on en juge : 397 points pour le pilote Red Bull qui obtient son 4ème titre consécutif, contre 242 à Fernando !

SEBASTAN VETTEL : PILOTE FERRARI DE 2015 à 2020
(deux fois Vice-Champion et une fois 3ème)

 

Pour sa 1ère saison en rouge, à Maranello, Vettel remporte trois Grands Prix (Malaisie-Hongrie-Singapour) mais il doit se contenter de la 3ème place au Championnat avec 278 points, surclassé qu’il est par les deux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg qui en comptent respectivement 381 et 322.

2016 sera terrible pour l’Allemand qui ne remporte aucune victoire et ne se classe que 4ème du Championnat avec 212 points, devancé par Nico Rosberg ‘Le’ Champion avec 385 points, lequel précède Hamilton Vice-Champion avec 380 points et Daniel Ricciardo, le pilote Red Bull, 3ème totalisant 256 points.

En 2017, Vettel au volant d’une ‘Rosso’ qui a retrouvé des couleurs, obtient cinq victoires (Australie-Bahreïn-Monaco-Hongrie-Brésil). Mais il ne termine hélas pour lui que Vice-Champion avec 317 points contre 363 au Champion, Hamilton !

En 2018, nouvelle déception et ce malgré cinq nouveaux succès (Australie-Bahreïn-Canada-GB-Belgique)! Vettel est abonné au poste de Vice-Champion, totalisant 320 points contre 408 à l’imbattable ‘ogre‘ Hamilton !

Enfin, l’an dernier catastrophe pour Vettel qui ne signe qu’une seule et maigre victoire au GP de Singapour, ne se classant qu’à une bien modeste cinquième place au Championnat, devancé par les deux pilotes Mercedes, par la Red Bull de Max Verstappen et aussi et surtout par son jeune équipier, le Monégasque Charles Leclerc, victorieux lui de deux Grands Prix, ceux de Belgique et d’Italie surtout, dans le temple et l’arène de Monza….

Enfin, cette année 2020 qui n’a toujours pas commencé en ce 14 mai, sera la cinquième et dernière pour l’Allemand, Maranello et lui, ayant annoncé il y  deux jours, leur séparation à l’amiable et d’un accord commun, à la fin de la Saison 2020 !

 

Gilles GAIGNAULT        

Photos : Bernard BAKALIAN


F1-Les-pilotes-CHAMPIONS-DU-MONDE-mais-pas-avec-FERRARI-


 

About Author

gilles