LA SCANDALEUSE FIN D’AMC PROMOTION, SON PERSONNEL LAMENTABLEMENT LICENCIÉ !

 

JEAN-CLAUDE-GIROT-AMC-Promotion

 

Après le scandaleux renvoi fin mai 2019, de Jean Claude Girot, le Commissaire Général du Mondial de l’Auto – le fleuron d’AMC Promotion – qui avait succédé en 2016 à Étienne Cochet, lui-même successeur de Thierry Hesse, le Canard Enchaîné avait déjà révélé de curieuses décisions prises par Luc Chatel.

Joint ce mardi 12 Mai 2020, après que toute l’équipe d’AMC Promotion, ait appris son licenciement, Jean Claude Girot, nous explique :

 « Pour ce qui me concerne, j’ai été révoqué sans aucune indemnité il y a un an par le nouveau conseil d’administration d’AMC, présidé par Luc Chatel et composé seulement de 3 personnes (LC, Marc Mortureux qui avait donné son pouvoir à LC et Vincent Para) et ce au motif que je n’acceptais pas leur projet, que je n’ai d’ailleurs jamais vu, et qui en outre n’était pas concrétisé (manque de précisions sur l’organisation, aucun chiffre avancé, aucun pré-budget). D’ailleurs pour répondre à l’appel d’offres de la PFA (qui voulait adosser AMC à un grand groupe qui sait organiser des salons) Hopscotch n’a présenté aucun dossier sérieux et chiffré.»

Jean Claude Girot, poursuit :

« Cette Société est spécialisée dans l’organisation d’événements mais aucunement de Salon. Mais lisez l’article du Canard Enchaîné (en bas article), très édifiant sur le sujet.

Avant d’ajouter :

« Il faut souligner que le second motif de ma révocation a été de ne pas accepter le poste proposé : senior adviser auprès du Président pour les relations internationales. Je vous laisse juge de cette bassesse».

Et l’homme qui avait fait d’un succès le Mondial de Paris ‘newlook‘ de 2018, enchaîne :

« Il est faux de dire qu’on a fait une perte d’un million d’€. J’affirme que le résultat 2018 était bénéficiaire et ce malgré tous les investissements que le Conseil d’Administration de l’époque (composé du CCFA et dont le Président était également le Président d’AMC, de la FIEV, de la FFC, d’UNIVELO) avait décidé d’effectuer pour le Mondial 2018 »

Et Jean Claude Girot nous précise encore :

« Quand la PFA (Plate Forme de la filière Automobile et Mobilités) présidée par Luc Chatel, a absorbé le Comité des Salons, en 2018, un organisme créé par Arrêté Ministériel en 1911, les réserves étaient de 4,3 millions d’€, dont la PFA s’est emparé !»

PFA qui licencie aujourd’hui toute l’équipe d’AMC Promotion  (Laure de Verdun, Jean Briac Dalibard, Sylvie Anglade Béatrice Trimarco, Perine de Callone, Fabien Vaniglia Anne Sabard, David Puech, Serge Gachot et Emmanuelle Casola Gaudre) sous prétexte de manque de finances – naturellement on a déshabillé l’entreprise au profit de la PFA –  mais dont la masse salariale des cinq dirigeants dont le sieur Luc Chatel, a atteint la modique somme de 1,4 million d’€ pour l’exercice 2019…

 

Luc CHATEL second en partant de la gauche dans les Salons de l’ACF, pour l’inauguration du Mondial 2018 et les 120 ans de l’Automobile – Photo : Christian BEX

 

Question : qu’est devenue cette somme de 4,3 millions d’€ pour qu’on en arrive à licencier toute l’équipe d’AMC ?

Il est permis de se poser la question de savoir, si l’idée de Luc Chatel, n’était pas de prendre AMC pour s’emparer du magot, du savoir-faire et du carnet d’adresses de l’équipe ?

Affaire à suivre, le Canard Enchaîné, ayant déjà longuement enquêté sur ce scandale !
Indiquant en guise conclusion :

Son salaire (Luc Chatel) est plus florissant que ses comptes !

Chacun appréciera !

Gilles GAIGNAULT

Photos : Christian BEX et AutoNewsInfo

 

L’ARTICLE DU CANARD ENCHAÎNÉ

 

Evenements Personnalités Salons Sport

About Author

gilles