MOTOGP 2021 : ANDREA DOVIZIOSO CHEZ KTM ? ANALYSE COMPLIQUÉE…

 

 

La situation est assez confuse, surtout un dimanche
où il est absolument impossible de joindre qui que ce soit.

 

On sait, je l’ai écrit, que Battistella, le manager de Dovizioso cherchait une sortie du côté des Japonais.  Mais depuis, on le sait, Suzuki est plein, Yamaha a signé ses pilotes factory, le satellite Yamaha, l’équipe Petronas, est en bonne voie de conclure avec Valentino Rossi, enfin chez Honda, seul Marc Marquez a déjà signé, mais on imagine que le grand frère et le sponsor Espagnol le Pétrolier Repsol, pousse fort…  du côté du petit frère Marquez !

 

BATTISTELLA, L’AGENT DE DOVIZIOSO

 

Bref, sachant que chez Honda LCR, Cal Crutchlow a annoncé vouloir continuer en 2021, côté ‘jap’, les portes se fermaient les unes après les autres.

Mais quel est le problème de Dovizioso ?

Il est double.

D’abord, après avoir dû avaler le fait de gagner dix fois moins que Jorge Lorenzo durant les deux années passées par l’Espagnol dans la Maison Rrouge, il a certes obtenu une grosse augmentation mais pas toujours la considération de Dall ‘Igna, l’Ingénieur génial de Ducati qui dit volontiers, et il a raison, qu’il a fait avec sa bande de surdoués ‘UNE’ Moto exceptionnelle mais qu’il n’y a pas de pilotes pour les emmener tout en haut !

 

DES RELATIONS PARFOIS CONFLICTUELLES AVEC DALL’IGNA

 

Alors oui, Andréa Dovizoso fait partie des très rares pilotes qui ont pu battre Marc Marquez mais avec Lorenzo, avec Rins, avec Viñales et à une reprise Petrucci, mais il n’arrive pas à concrétiser vraiment.

 

DOVI EST L’UN DES RARES PILOTES À AVOIR BATTU MARQUEZ EN DUEL

 

C’est un mec compliqué Dovizioso, qui disait encore récemment que la raison pure ne suffisait pas à gagner un GP, il faut aussi l’instinct…

Pour faire sortir cet instinct, il y a peu de solutions.

Les bagarres au couteau avec Marc Marquez, qui ne peuvent se produire que sur certains circuits et que Dovi a d’ailleurs souvent gagnées et aussi le recrutement d’une espèce de gourou censé le mettre en position de combattant avant chaque GP.

Bref, il laissait comprendre depuis un certain temps, son agent perso encore plus, que Ducati a plus besoin de lui que lui de Ducati…

 

LES POLITIQUES DE DUCATI PAS TOUJOURS TRÈS INSPIRÉS

 

Par ailleurs, les ‘mecs’ «politiques» de Ducati sont souvent d’une ‘rare indélicatesse’ et clamaient depuis des semaines que la crise du coronavirus avait fait perdre de l’argent à la boîte et qu’en conséquence, les revenus des pilotes stars, seraient fortement revus à la baisse, comme pour les pilotes de F1 d’ailleurs !

Sur leurs choix quasiment absurdes, on signalera le limogeage de Jorge Lorenzo, alors qu’il commençait sérieusement à gagner !

 

POL ESPARGARO CHOYÉ COMME UN PRINCE CHEZ KTM

 

C’est dans ces conditions qu’un bruit très fort se répand dans le milieu (qui n’existe pas physiquement d’ailleurs, il est toujours confiné) selon lequel Dovi et son agent parlent beaucoup avec KTM ! Au téléphone donc…

Battistella, l’agent, avait dit récemment que normalement les  »négos’ de transfert commencent après les premières courses, quand pilotes et stands se sont rendus compte de leurs potentiels respectifs, mais les GP ne pouvant au mieux, commencer avant fin juillet en Espagne, ce qui n’est pas encore sûr, la période de négociations devenait beaucoup trop courte.

D’où les discussions (supposées !) avec KTM.

Là il y aura des sous, le sponsor Red Bull aurait encore beaucoup de cash même s’il devait fermer durant deux ans, là il y aura une envie de Dovi, en revanche on sait que côté ‘négos’ techniques, la boîte est sourde, persuadée d’avoir le meilleur ‘matos’, sauf quand leur essayeur vedette, Dani Pedrosa leur fait remarquer que…

 

DOVI RÊVE DE MOTOCROSS

 

Et puis, on a lu aussi depuis longtemps que le rêve de Dovi est le Motocross, il est sûr que KTM est dans ce domaine une référence absolue.

On en est là… de ce que l’on peut savoir.

Pour être complet, ajoutons que récemment, Pit Beirer, le boss de KTM, a dit qu’il voulait renouveler ses quatre pilotes, en factory comme en satellite.

Et alors qui remplacerait Dovizioso chez Ducati ? On pense bien sûr à Jack Miller, qui verrait, en passant de Pramac le team satellite, au team factory, naturellement augmenter sa rémunération…

 

JACK MILLER PRÉTENDANT AU GUIDON

 

Problème, l’Australien il pilote déjà une moto d’usine et en 2019, il a fini huitième au Général, avec près de 100 points de moins que Dovizioso !

Pour Bagnaia même idée mais les seules références que l’on a sont les résultats de 2019 et les essais du Qatar et de Sepang.

En 2019, quinzième au Général, au test de Sepang, quatrième derrière Quartararo, Crutchlow et Rins, au test de Qatar onzième, Dovizioso et Miller sont carrément devant lui.

Il est donc difficile d’imaginer que Bagnaia puisse se voir attribuer le guidon de Dovizioso…

Alors bien sûr, reste une hypothèse…

 

ESPARGARO RÊVE DE TITRE

 

Pol Espargaro, le héros de KTM, dit partout depuis des mois que son premier choix est KTM mais qu’il mérite une moto qui lui permettre d’être Champion du Monde.

Il a donc compris que ce n’est pas avec les Autrichiens qu’il réaliserait son rêve, même s’il est choyé comme un prince par les gens de Mattighoffen. (le «M» de KTM à la création de la boîte).

Les gens de Ducati savent aussi que c’est un battant, qu’il n’aura pas peur de se mesurer à cette moto réputée difficile qu’est la Ducati…

Et surtout qu’il a un ego survolté parfois carrément insupportable mais j’ai déjà écrit souvent que chez un pilote ? C’est une grosse qualité.

Donc hypothèse qui n’est pas à exclure.

Enfin il reste encore… Johan Zarco !

 

ZARCO ENCORE UN PEU JEUNE CHEZ DUCATI

 

Qui lui aussi rêve d’une moto factory.

Mais au guidon de la Ducati 2019, il n’a roulé que deux fois, à Sepang et au Qatar, terminant au-delà du top ten, les gens de Ducati savent que le potentiel du garçon est énorme, mais ils n’ont vraiment pas eu le temps de l’apprécier.

Cela dit, personne  n’a roulé en GP en 2020, tous les recrutements se font donc pratiquement à l’aveugle, le seul méritant des essais d’intersaison est Quartararo et l’on sait que Yamaha a vite compris que le mec d’avenir en bleu, c’est lui.

Alors voilà, brouillard, pas impossible que ces ‘négos’ avec KTM aient aussi pour but de voir Ducati plier le genou en offrant considération et argent à Dovizioso…

À suivre en tous cas, la Saison des ‘négos’ bat son plein, alors que le premier GP théorique n’est répétons-le, que dans deux mois !

C’est à s’arracher les cheveux !

Ah, encore un dernier indice…

 

BEIRER DISAIT VOULOIR RENOUVELER TOUS SES PILOTES 2019

 

Le site de Red Bull, d’habitude si prompt à écrire de grandes épopées est d’une discrétion quasi absolue sur cette histoire.

Ce qui peut signifier…  soit une consigne de silence absolue, soit que KTM n’a pas grand-chose à f… de Dovizioso !

Bref, même Hercule Poirot s’y paumerait dans cette histoire.

Et quelque part tant mieux,  les surprises on adore ça dans le milieu moto…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et Constructeurs

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles