LEWIS HAMILTON RECONNAÎT QUE ‘COURIR À HUIS CLOS’ EST MIEUX QUE DE NE PAS ROULER !

 

LEWIS HAMILTON

Le multiple Champion du Monde de Formule 1, avec six titre et qui visait cette année d’égaler Michael Schumacher le recordman avec sept couronnes, le Britannique Lewis Hamilton qui était confiné au début du ‘blocus’ mondial dans l’Île de Bali, au sud de l’Indonésie, où il avait trouvé refuge après le fiasco du GP. d’Australie avorté, se montre impatient de reprendre la compétition, reporté depuis la mi mars, pour cause d’épidémie du Covid-19.

Dans un message podcast par son équipe, le Team Mercedes AMG PETRONAS, Lewis confie :

 « Les premiers jours furent difficiles et puis au fil des jours, on apprend à vivre sans ce que l’aime. Cela me manque de ne pas piloter». 

Le sextuple Champion du Monde se prépare maintenant à une éventuelle reprise de la compétition, laquelle à ce jour au mieux est programmée pour le début du mois de juillet en Europe avec des Grands Prix disputés à huis clos dans une ambiance sûrement spéciale, et où les craintes liées à la pandémie du coronavirus Covid-19, restent naturellement élevées…

Concernant la reprise des Grands Prix, en principe à partir du 5 juillet en Autriche sur le tracé du Red Bull Ring au cœur de la Styrie, Hamilton indique :

« Cela va nous sembler curieux sans public, très vide».

Avant de préciser :

«Les messages que j’ai reçu d’un peu partout à travers le monde m’ont beaucoup touché car le sport leur manque et leurs réactions démontre à quel point la F1 compte dans la vie des gens. Ça nous rassemble tous, c’est passionnant et captivant. Je ne sais pas quel sera l’ambiance vu à la télé, mais cela restera toujours mieux que rien.»

Et Lewis Hamilton, conclut :

«Pour nous pilotes, ce sera très certainement pire qu’une simple journée d’essais libres, où seulement quelques passionnés se déplacent et viennent suivre ces séances de tests privés. Car avec des GP. à huis clos, il n’ y aura personne dans les tribunes et il n’y aura que des sièges vides tout autour du circuit. Mais la course reste la course. Et je crois qu’actuellement aucun d’entre nous n’a encore pu se rendre compte du réel potentiel de sa monoplace après le seuls sessions de roulage effectué à Catalunya. J’ai donc vraiment hâte de revenir car la course me manque vraiment énormément.»

 

John ROWBERG 

Photos : TEAM

 

F1 Monoplaces Personnalités Sport

About Author

gilles