MOTO 2020 : ENTRAÎNEMENTS EN FRANCE LIBRES, MOTOGP PARFOIS EN MODE ‘MADAME IRMA’.

ON NE FROTTE PAS LES MAINS MAIS LES CARÉNAGES POURQUOI PAS ?

Libres !

Le titre du ‘Com’ de la FFM, « À vos casques ! » est un vrai frisson…

On croirait une affiche sur les murs de Paris le 25 août 1944…

Il y a d’ailleurs un rapport avec l’entrée de Leclerc Porte d’Italie, c’était juste le début de la Libération, il y avait encore un paquet de taff à faire et c’est le cas dans la moto.

Cela dit, tout morceau de liberté est bon à prendre et ce que nous dit la FFM est déjà bien plus que cela…

 

TRAINING TT À RODEZ

Le COM de la FFM…

« Le sport moto peut reprendre ses droits en entraînement à compter du 11 mai prochain dans le respect des règles de protection sanitaire. 

 Le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a confirmé, hier le jeudi 7 mai, lors de la présentation du plan de déconfinement aux côtés du Premier Ministre « Qu’en matière sportive sera autorisée la pratique sportive individuelle en extérieur ».
Les licenciés de la FFM vont donc pouvoir reprendre le chemin de l’entraînement le lundi 11 mai. 

La FFM et la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) ont conjointement fait des propositions au Ministère des Sports afin de définir les modalités de reprise des activités motorisées.

Leurs validations doivent intervenir dans les tout prochains jours et seront communiquées dans la foulée.

S’agissant des compétitions et en l’état des instructions gouvernementales, celles-ci pourront reprendre le 1er août prochain pour les manifestations de moins de 5000 personnes.

La FFM rappelle que la réussite du déconfinement relève de la responsabilité de tous et du respect des règles sanitaires.

C’est ensemble que nous gagnerons ! À vos casques ! »

Donc, merci de cette info, on sort de taule quand même !

Bon, sans se serrer la main ni se tomber dans les bras, c’est une sorte de libération conditionnelle…

Et pour les GP, voir ci-dessous, en France, pour l’instant Tintin…

MOTOGP : IDÉES ALLANT DU POSSIBLE AU HAUTEMENT FANTASMÉ…

JEREZ POSSIBLE

Pendant ce temps, les astrologues du MotoGP montent des plans sur la comète qui valent le coup d’être rapportés, cela dit si ces nouveaux Nostradamus avaient raison, quel pied !

Donc on sait depuis hier que Dorna, la région Andalousie et la ville de Jerez demandent au gouvernement espagnol de les laisser organiser un double GP fin juillet, les 19 et 26 du mois.

Des GP sans spectateurs d’ailleurs, comme tout ce qui suit.

On verrait peut-être Brno le 9 août (mais le promoteur du GP n’a pas un rond, il ne tient que par les subsides de l’argent public qui lui tombent en vue des retombées économiques et s’il n’y a pas de spectateurs il n’y a pas de retombées…)

 

AUTRICHE TRÈS PROBABLE

 

Ensuite, largement probable, un double GP en Autriche les 16 et 23 août.

Certes le décor sera un peu le même mais pas forcément le spectacle, et puis c’est génial pour les teams, un peu comme les étapes en boucle sur l’Africa Race,  ça permet de ne pas transporter tout le matos et tout le monde d’une semaine sur l’autre ce qui est cher et épuisant.

Ensuite on parle d’une double GP à Valence et d’un simple à Barcelone et en Aragon.

 

ARAGON PAS SÛR

Les mauvaises langues noteront au passage que du coup les quatre GP d’Espagne, très sur la sellette en début d’année, seraient conservés et parfois en double…

Mais c’est juste une vacherie, impossible d’imaginer Dorna, boîte sise à Madrid, capable d’une telle forfanterie…

 

MISANO S’OFFRE MAIS SOUS CONDITIONS

Bon, le boss de circuit de Misano vient d’annoncer qu’il est prêt à organiser un double GP sans spectateurs (le Mugello est out mais on aurait donc quand même deux GP en Italie…)  mais à condition que Dorna mette la main au lazingue (à commencer par l’abandon des royalties de plusieurs millions payées par les promoteurs à Dorna pour chaque GP)…

Bon, à peu près, à eux seuls, les teams italiens et espagnols représentent la moitié du paddock, logique qu’ils soient très avantagés.

Pour compenser le manque de spectateurs, Dorna propose des écrans de pub géants dans les gradins.

On peut même imaginer qu’ils soient virtuels comme dans le football où les spectateurs de tel ou tel pays ne voient pas défiler les mêmes pubs en bordure de stade.

Alors en France ?

 

LES PETITES SALLES DE BASKET POURRONT ROUVRIR (PHOTO FIBA)

Le sport avec spectateurs est autorisé en août mais avec pas plus de 5000 personnes, ce qui ravira les fans de Basket, de Boxe, de Hand Ball, de tir à l’arc, de golf mais pour les sports mécaniques il faudra attendre septembre.

Donc pour l’instant pas de GP de France de Cross, mais le Motocross des Nations fin septembre a des chances d’échapper à la guillotine des médecins qui nous gouvernent  à la place des politiques.

De même le GP de France de vitesse au Bugatti n’est pas enterré, ce ne sera pas en septembre, le circuit de l’ACO est déjà très occupé, mais peut-être en octobre.

 

LE GP DE FRANCE EST TOUJOURS VIVANT

Avec spectateurs à priori.

Enfin, deux GP d’Outre Mer proposent de recevoir leurs GP avec spectateurs, Malaisie et Thaïlande, ce qui serait un vrai pactole financier pour Dorna mais voilà certains teams affirment que c’est beaucoup de dépenses pour une saison aussi courte.

Dorna se rend compte que c’est parfois un enfer d’être milliardaire !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MXGP, FFM, CAROLE, AIR GLOBE, MICHELIN, FIBA 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles