MOTO : INDUSTRIE, FFM, MOTOGP ÇA SENT LA ‘QUILLE’ ET LA FIN DU CAUCHEMAR ? VAS SAVOIR CHARLES…

 

TEL CELUI DE MONET (MUSÉE MARMOTTAN) LE SOLEIL LEVANT EST TIMIDE MAIS SUPERBE

 

Au temps du Service Militaire obligatoire, les soldats du Contingent qui étaient libérés portaient fièrement une quille en sautoir.

Chez mes ‘potes bourges’, il y en avait même certaines qui étaient en or et couvertes de diamants, ce qui est sûr c’est que pour tous les ‘appelés’ c’était une vraie libération.

C’est un peu ce qui se ressent dans la Moto, on est, lentement, en train de sortir de ‘taule », avec quelques exemples…

 

L’USINE MBK DE ST QUENTIN ROUVRE CE 4 MAI

 

D’abord, l’industrie reprend ce 4 mai, toutes les boîtes italiennes recommencent à produire, Yamaha nous informe d’ailleurs que ses usines italiennes (Motori Minarelli) ainsi que son unité MBK en France à St Quentin, se sont remises en marche.

 

ÉRIC DE SEYNES

 

Éric de Seynes, le boss de Yamaha Europe nous confie :

« La réouverture des usines de production de motos, scooters et moteurs que nous avons en Europe est une bonne nouvelle dans la période très compliquée que nous connaissons. Cela a été possible grâce à la coopération de toutes les parties concernées, que je tiens à remercier sincèrement, et permet de garantir toutes les mesures de sécurité à nos employés. Cela représente également une étape clé afin d’alimenter en produits notre réseau de concessionnaires qui, au cours des prochaines semaines, redémarrera ses activités dans tous les pays en voie de déconfinement comme l’Italie (4 mai) ou la France et l’Espagne (11 mai). »

Voilà je l’ai dit, c’est lent mais l’horizon de ce maudit confinement et surtout du massacre de notre économie commence à se dégager.

Par ailleurs, la FFM. (Fédération Française Motocyclisme) dont le Président Jacques Bolle, qui semble t’il, ne fera pas de ‘rab’, la circulaire ministérielle permet aux ‘fédés’ qui le souhaitent de reculer leurs élections, mais ce n’est pas une obligation, nous envoie un communiqué.

 

JACQUES BOLLE

 

« Compte tenu des dernières instructions du Ministère des Sports, l’ensemble des compétitions de sport motocycliste est annulé jusqu’à fin juillet 2020. À compter du 1er août, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, il sera possible d’organiser des compétitions rassemblant moins de 5.000 participants. Les grandes manifestations internationales devraient, quant à elles, pouvoir reprendre à compter du 1er septembre prochain, toujours sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire. Les sites de pratique du sport moto devraient rouvrir aux entraînements dès le 11 mai prochain. Nous attendons la confirmation des modalités de reprise de la part des pouvoirs publics. »

Bref, la petite lueur là encore.

Mais on en revient toujours aux pouvoirs publics qui ont été complètement à l’arrêt depuis le début !

Mais bon, ça peut être long mais l’intelligence triomphe toujours (oui je sais, je suis un rêveur…).

Napoléon, pas vraiment un grand exemple d’humanisme, a bien écrit « « À la longue, le sabre est toujours vaincu par l’esprit ! » 

Il y a bien sûr de grosses affirmations au paragraphe suivant auxquelles il est difficile de croire, mais si l’on se bornait à la communication officielle, et je ne parle pas seulement de l’époque actuelle, l’homme en serait encore à l’âge de pierre !

 

JEREZ, DREAM OR REALITY ?

 

La Dorna, le Promoteur du Mondial Moto GP, annonce toujours un retour possible du MotoGP (sans spectateurs à huis clos) fin juillet à Jerez en Andalousie, puis à Brno et en Autriche, où l’organisation est prête à vendre une place sur trois aux spectateurs pour respecter les standards de sécurité.

Là aussi, lueur.

Mais Gilles Gaignault insiste pour rappeler ‘à prendre avec des pincettes’ car le Gouvernement Espagnol a fermé ses frontières et comme celui d’Autriche…  imposerait la quarantaine pour tous les étrangers !

 

LA THAÏLANDE SERAIT PRÊTE À ORGANISER AVEC SPECTATEURS

 

Enfin, les GP de Thaïlande et de Malaisie dont les frontières sont actuellement elles aussi fermées, seraient prêts en fin d’année à organiser avec spectateurs.

Jusqu’à présent Dorna renâclait sur ces GP car prévus sans spectateurs et donc sans royalties, or rien que Dorna et ses équipes de TV, c’est 300 personnes à déplacer et à loger et ça coûte un ‘bras’ !

S’il y a des  spectateurs, il y a des royalties (plusieurs millions de dollars) et là bien sûr, Dorna recommencerait à trouver l’idée bonne, ces GP peuvent être organisés quand on commence à se les ‘peler’ en Europe.

Voilà, j’aurais plus intituler ce reportage «Le verre à moitié plein ou à moitié vide ?», mais finalement une petite lueur, plus une autre, plus une autre, les marins dans la tempête appellent cela une embellie ou une accalmie, mots que j’aime bien mais avant la Moto j’ai beaucoup navigué…

Et les marins sont de grands rêveurs, comment Bartolomeu Diaz, le plus grand d’entre nous, aurait il réussi autrement le contournement de l’Afrique, le passage de ce qu’il a appelé alors le Cap des Tempêtes et qui est aujourd’hui le Cap de Bonne Espérance ?

Il arrive le cap, les vents sont encore contraires mais pas tout le temps, c’est bon signe…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :  Organisations et Constructeurs

 

 

 

Moto Moto Divers Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

gilles