MOTOGP : JEREZ VA PEUT-ÊTRE COMMENCER LA SAISON 2020, MIR PROLONGE CHEZ SUZUKI.

JOAN MIR



 

Bon le renouvellement de Mir chez Suzuki était largement dans les tuyaux, même si son résultat final en 2020 a été décevant, 12ème au Général avec la moitié des points de son coéquipier Rins, il a été brave, souvent à l’attaque.

L’autre info en revanche, est plus inattendue, Ezpeleta et Dorna espèrent commencer la Saison de GP à Jerez fin juillet…

Tio Pepe (photo d’ouverture, c’est une marque de Sherry, prononciation anglaise de Xeres, la fortune de Jerez) va donc peut-être réentendre du vroom vroom sous son célèbre chapeau ! 

 

JEREZ, MAIS SANS SPECTATEURS

 

Il m’est d’ailleurs revenu qu’il y a quelques jours, j’avais téléphoné à quelqu’un qui en sait beaucoup sur le MotoGP et qui m’avait dit qu’Ezpeleta préparait sans doute un double GP. à Jerez.

Voilà qui renforce l’info.

En revanche, cela se fera sans spectateurs avec un paddock de 1.000 à 1.200 personnes surveillées chaque jour, du coup l’Andalousie, pour qui l’afflux de spectateurs chaque année est synonyme de beaucoup de retombées et de renommée, n’aidera pas forcément le circuit sur ce coup.

Jerez aurait donc accepté mais sans payer de royalties à Dorna (3 millions par GP), ce qui limitera les frais.

Dorna en revanche, va recevoir les droits TV (énormes, 50% du budget des GP) ainsi que l’argent des sponsors qui parrainent chaque GP.

Ce qui lui permettra de continuer à larguer 250.000 € par mois aux teams de MotoGP…

La suite pourrait être Brno (j’ai quelques doutes, ce circuit n’a vraiment pas un rond et marche seulement sur les subventions déterminées par les retombées économiques) et puis Autriche.

Indice supplémentaire, tout le ‘matos’ du MotoGP est déjà en Espagne.

Les transports des équipes seront sécurisés.

Bref, si ça se passe comme ça ce serait un coup phénoménal.

Bon, voilà de bonnes nouvelles qui vont déplaire aux oiseaux de mauvais augure, enfin je l’espère…

Car bien sûr, tout peut changer de jour en jour..

Gilles Gaignault me signale tout de même que le Gouvernement Espagnol a décrété la fermeture de ses frontières jusqu’à l’automne…

À ce jour samedi 2 mai, il est d’ailleurs interdit à un Espagnol de se déplacer d’une région à l’autre et à un Catalan qui vit à Gerone de se rendre à Barcelone à 60 km !

 Alors cet hypothétique GP de Jerez est bien loin d’être dans les starting blocks !


Jean Louis 
BERNARDELLI

 Photos : MOTOGP

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

gilles