HOMMAGE À MINET, LE PRINCE DU «21» ET DE NOS NUITS DE VAL D’ISÈRE.

MINET AMI ÉTERNEL

 

Bon, c’est encore une histoire, une superbe histoire de nos années d’insouciance, de notre période «Dolce Vita».

En 1984, Henri Audoui a une idée de génie, créer à Val d’Isère, en plein mois d’août, un salon du 4X4 qui est une renaissance pour une station très active en hiver mais inexistante en été.

Son fils Raphaël continuera cette tradition après la disparition de son père et depuis la création du Salon, c’est une époque phénoménale de nos vies.

 

LA JOURNÉE À L’ESPACE KILLY

 

D’abord le 4X4 était à la mode, les constructeurs étaient tous là, faisaient venir leurs meilleurs démonstrateurs, l’espace Killy (plus de 3.000 mètres d’altitude) au dessus de Val d’Isère pour les essais, le Salon en bas, dans la rue principale, le mois d’août où les journalistes avaient peu de choses à faire, où les touristes trouvaient une vraie belle destination durant leur séjour dans les Alpes,
le succès de ce Salon a été colossal.

Dans la journée donc, on faisait toutes les ‘conneries’ possibles et imaginables avec les Autos et le soir, Val devenait une ville magique.

C’est simple, on faisait de la ‘bagnole’ dans un cadre exceptionnel dans la journée et  le soir cette population très soudée des spécialistes et des adorateurs du 4X4 ne dormait pas, on faisait la fête, une fête qui s’arrêtait juste… avant de remonter au salon en passant par l’hôtel pour se changer.

 

MINET ET SA BANDE

 

Une fête totale, absolue, pas une beuverie organisée comme ce que sont devenus ces lieux méprisables que sont Ibiza, Phuket ou Budapest.

Une fête spontanée de gens qui avaient envie de se ‘marrer’ ensemble.

L’un des endroits phares de la ville s’appelait le Club 21.

Oui, je sais, ceux de cette époque ont une sorte de frisson rien qu’à l’évocation de ce lieu magique.

Le boss et aussi l’animateur du 21 était surnommé Minet.

Le monde du 4X4 le connaissait sous ce nom, très peu savaient qu’il s’appelait Christian Delobel.

Trialiste, il montait dans l’après midi à l’Espace Killy pour faire des vidéos des passages les plus démentiels des 4X4 en démonstration et les projetait la nuit sur les murs de la boîte.

Descendre les marches vers l’antre du « 21″ était déjà en soi la chair de poule assurée.

On était dans les grandes années, je ne peux donc pas tout raconter mais on imagine que parfois, cela dépassait de très loin de ce qu’est aujourd’hui notre époque d’ordre moral.

Pas de drogue, pas besoin, pas de ce mot horrible et vulgaire qu’est la ‘partouze’, pas envie non plus et pas besoin mais quand même des dizaines  de rencontres amoureuses ou amicales chaque nuit…  Oui, on buvait aussi, pas mal… Une autre époque c’est sûr.

Minet était un ‘mec’ d’une gentillesse absolue, pas du tout le genre inabordable des patrons des grandes boîtes mondaines aujourd’hui, il était aussi d’une efficacité absolue comme patron…

 

MINET ALIAS CHRISTIAN DELOBEL

 

Bref, il était un peu le centre de nos vies de l’époque.

En 2004, il en a eu un peu marre de se coucher tous les matins vers huit heures, il a ouvert avec son épouse Isabelle un ‘restau’ au nom évocateur, 1789 !

Un peu plus tard, la Municipalité de Val a voulu reprendre les rênes du Salon et ça a été un désastre.

Mais qu’importe, on sait bien depuis les Rita Mitsouko que les histoires d’amour finissent mal en général…  «Val», le 21,  c’était une histoire d’amour d’une génération qui avait le droit de s’aimer, de rêver et de réaliser ses rêves.

Minet a disparu récemment, je l’ai appris par hasard en lisant la presse régionale, j’avoue, comme pour le chanteur Christophe, j’ai écrasé une larme, une grosse larme.

Merci Minet d’avoir rendu ces Salons du 4X4 inoubliables, tout comme la famille Audoui s’occupait de nous dans la journée pour que l’on soit aux petits oignons.

Salut aux copains de l’époque, aux copines, elles et ils se reconnaîtront, des moments de vie comme ceux là sont inoubliables.

Les condoléances d’AutoNewsInfo à sa famille sont tardives mais sincères.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Isabelle Delobel et PQR

 

Sport

About Author

gilles