MOTOGP 2020 : GP DE FRANCE TOUJOURS EN LICE, MAIS ALLEMAGNE, ASSEN ET FINLANDE ANNULÉS !

 

LE BUGATTI TOUJOURS A L’ORDRE DU JOUR

 

En ce qui concerne les Grands Prix annulés, c’est la confirmation de faits logiques déjà énoncés dans ces colonnes: Allemagne – Hollande et Finlande passent officiellement à la trappe!

 

SACHESENRING 2020 « KAPUT »

 

L’Allemagne, avec son circuit du Sachsenring, avait juste retrouvé le chemin des bénéfices en 2019.

Auparavant c’était le drame, le public allemand préférait aller à Assen, moins cher et plus proche sauf pour les Berlinois.

Donc le circuit n’a pas de trésorerie, sauf celle des billets déjà vendus.

Et qui seront prorogés sur 2021.

Dommage car ce circuit, un poil désuet, à dache de tout, au fond de l’ex Allemagne de l’Est, près des frontières polonaises et tchèques a un charme magique…

J’ai déjà écrit que pour ce qui concerne le GP de Hollande, les responsables d’Assen s’en foutent, trésorerie d’autant plus à l’aise qu’ils ont pu organiser leur GP mondial de Motocross avant l’arrivée des quarantaines.

 

LE MOTOCROSS D’ASSEN A EU LIEU

 

Là encore dommage, c’est la première fois que ce GP est annulé depuis la création du mondial en 1949…

Quant à la Finlande, son circuit n’était pas homologué et la FIM réclame un délai de 90 jours après la dernière inspection !

Donc pour ces trois GP, annulation pure et simple.

 

CLAUDE MICHY ENCORE SEREIN SUR LE GP DE FRANCE 2020

 

 

En revanche, renseignements pris, le Grand Prix de France est toujours sur les tablettes de Dorna…

Il y aurait du nouveau vers le 15 mai.

 

On sait cependant que dans les annonces très confuses du premier ministre, les grands rassemblements de masse ne pourront avoir lieu avant septembre!

Là où il y maldonne, mais c’est le cas partout, bazar général, c’est que le Tour de France est annoncé en septembre… mais il devait commencer à Nice le 29 août.

Et le maire de Nice, Christian Estrosi, est un monsieur très influent dans le pays…

Bref comme d’hab’ on nage dans le brouillard, mais entre les mauvaises nouvelles il y a toujours un point bleu d’espoir.

 

MERMOZ DANS LE POT AU NOIR (ÉDITIONS DU SOLEIL)

 

Ce qui me rappelle la traversée de l’Atlantique Sud par Mermoz, qui,  en pleine déroute au milieu du pot au noir, avec un avion secoué dans tous les sens et un moteur qui prenait l’eau, a pu voir une trouée minuscule entre deux masses noires de nuages, est monté vers elle et sa traversée historique a été sauvée…

Alors merde aux mauvaises nouvelles, bienvenue aux bonnes même si elles sont parfois incertaines… comme le coin de lumière de Mermoz !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

CARLOS EZPELETA

 

L’interview récente de Carmelo Ezpeleta au service com de Dorna.

 

« Nous avons annoncé aujourd’hui l’annulation des trois Grands Prix : Allemagne, Assen et Finlande. La raison en est que nous envisageons la possibilité de commencer en juillet, mais le problème est que la situation et les autorités seront difficiles à gérer avec les spectateurs.  Dans ces GP, ne pas recevoir de public est très difficile. C’est pour cette raison que nous avons décidé avec les trois promoteurs locaux de passer l’année prochaine avec ces trois-là, au lieu de les mettre à une nouvelle date ».

Q : C’est la première fois qu’Assen ne figurera pas sur le calendrier…

« Ce problème de coronavirus est quelque chose que nous n’avons jamais vu ! Les autorités des Pays-Bas ont interdit les manifestations jusqu’à la fin du mois d’août et c’est donc totalement impossible.

Q : La F1 a annoncé son calendrier. À quoi pourrait donc ressembler un éventuel calendrier MotoGP ?

« Notre idée pour l’instant est de commencer à la fin du mois de juillet. Il reste à décider où et quand. Nous sommes sûrs que notre programme initial est de commencer en Europe et de courir de fin juillet à novembre pour voir ce qui se passe, et si les courses en Extrême Orient sont possibles après novembre. Dans le pire des cas, s’il n’est pas possible de voyager en dehors de l’Europe, nous organiserons au moins un championnat de 10 à 12 courses entre la fin juillet et la fin novembre« .

Q : Bridgepoint (NDLR : Le propriétaire de Dorna) a acheté 10.000 tests de coronavirus. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

« Nous essayons d’établir un protocole, pour voir comment les courses pourraient se dérouler sans spectateurs et avec un nombre limité de personnes travaillant dans le paddock, ce qui donnera des situations différentes en matière de transport, de logement, d’hospitalité. Ensuite, chacun sera testé avant de quitter sa maison, puis testé à son arrivée sur le circuit et aussi à son retour chez lui. C’est l’idée. Nous travaillons avec une autre société qui appartient à Bridgepoint pour acquérir ces 10 000 tests ».

Q : Quelle est la possibilité d’avoir plusieurs courses sur le même circuit ?

« Nous envisageons cela. Pour faire peut-être – pas pendant le même week-end de course – faire deux week-ends de course consécutifs sur le même circuit. »

Q : Combien de personnes seront présentes dans le paddock ? Comment allons-nous mettre en œuvre la réduction du personnel ?

« Nous avons discuté avec les équipes et nous sommes parvenus à un consensus : le nombre maximum pour une équipe constructeur MotoGP sera de 40 personnes , pour les équipes satellites ou indépendantes de 25/ 20 et pour le Moto2 et 15 pour le Moto3. Ensuite, il y aura, bien sûr, toutes les personnes qui produisent le signal de télévision, puis le nombre minimum de personnes de Dorna en charge de l’organisation de la course. Cela nous donnera une moyenne d’environ 1600 personnes. C’est la seule possibilité de contrôler la famille MotoGP. »

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

gilles