ÉLECTION FFSA. 2020 : L’INSOLENTE NOUVELLE CANDIDATURE DE NICOLAS DESCHAUX.

 

 

 

Sans attendre que le Ministère des Sports annonce ce lundi qu’il prolongeait la période d’élections des Fédérations sportives jusqu’en avril 2021,
pour leur permettre de se consacrer à une rentrée cruciale cet automne,
le Président de la FFSA a fait savoir vendredi dernier, à son Comité Directeur, qu’il convoquerait l’Assemblée élective début septembre.

ÉLECTION ENTRE COPAINS ET COQUINS

Nicolas Deschaux affiche ainsi son intention de rejouer le coup de 2016 où une «Assemblée Générale» de trois douzaines de barons, lui avait accordé son troisième mandat le 22 août, le lendemain de la clôture des J.O. de Rio, et dès le premier jour d’un délai courant jusqu’au 31 décembre !

Délai censé permettre aux Fédérations d’organiser d’abord les Élections dans les Clubs (ASA et ASK) puis dans les Ligues régionales avant que ces dernières n’élisent les dirigeants nationaux.

Mais à la ‘Ceaucescu’ plus couramment à la manière de la Dictature de la Corée du Nord, le sieur Nicolas Deschaux, qui n’a que mépris pour cette procédure démocratique, préférant expédier sa réélection par sa ‘COUR’ constitué de ses notables régionaux choisis, et comblés par lui depuis quatre ans d’honneurs et de largesses, avant qu’ils ne retournent devant leurs propres électeurs !

Cette manœuvre se révèle encore plus cynique cette année, où notre sport sortira sans doute meurtri d’une crise sans précédent, et où sa remise en route devrait mobiliser toutes les énergies. C’est d’ailleurs pour le permettre aux Fédérations que le Ministère leur a accordé un délai supplémentaire pour tenir leurs Élections.

UNE FÉDÉRATION FFSA. À RÉINVENTER

Nicolas Deschaux semble avant tout pressé d’expédier cette formalité, considérant peut-être que tout reprendra en septembre son ancien cours. L’avis général est pourtant qu’il faudra repartir sur de nouvelles bases : la plupart de ceux qui le pratiquent voudraient un sport auto moins compliqué, moins cher, moins procédurier, plus responsable, plus à leur écoute, plus démocratique.

Ils voudraient une Fédération moins juridique, moins administrative, moins coûteuse, plus vertueuse, plus sportive, plus entreprenante et plus conviviale.

Toutes préoccupations dont ne s’encombre guère l’esprit de Nicolas Deschaux, une fois de plus décidé à escamoter toute réflexion et tout débat sans se soucier de ce que pensent des licenciés taxables, corvéables et muets comme l’étaient les paysans par leur seigneur au Moyen-Âge.

Lui qui n’a aucune légitimité sportive, qui n’a jamais été un acteur, passant -rappelons le tout de même- et curieusement d’un rôle de simple petit  salarié de la FFSA à celui de… Président, propulsé par le vrai ‘taulier’ celui qui tire les ficelles et commande depuis sa lointaine Île Maurice, ‘Chef-Chef’, l’ancien Président démissionnaire mais bien toujours aux commandes, le fameux… JR !

Celui à qui on a adressé des virements annuels de 200.000 € sans que le Comité Directeur n’ait bronché…

Proprement scandaleux et inadmissible….

VOUS AVEZ LA PAROLE

Et puisque le Président se moque de votre avis,
nous vous rendons enfin la parole grâce à notre Magazine Web et nos Réseaux Sociaux.
En répondant aujourd’hui à 10 questions très brèves, vous porterez sur le bilan et les pratiques
de la FFSA, un jugement dont elle devra d’autant plus tenir compte aux Élections que vous serez nombreux à le faire.

Et que ce sondage sera naturellement communiqué avec toutes les pièces dont les fameux virements  à Madame la Ministre des Sports qui pourra réagir comme elle l’a fait tout récemment pour le scandale éclaboussant la Fédération des Sports de Glace !

 

Jean-Paul CALMUS et Gilles GAIGNAULT

Photo : AutoNewsInfo

 

 

VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE !

Evenements FFSA Flash Info Sport

About Author

gilles