FFSA. STORY : FLOU ET CONFLIT D’INTÉRÊTS DANS LA NÉBULEUSE DES ASSURANCES…

 

 

 

 

Suite de notre grande Enquête sur la FFSA.
avec ce douzième Épisode !

 

La couverture des risques liés à la pratique d’un sport est un rôle aussi essentiel pour toute Fédération que d’en organiser la pratique et la promotion, surtout quand il s’agit du Sport Automobile.

Curieusement, la FFSA. (Fédération Française Sport Automobile) est en déficit d’information de ses pratiquants sur les garanties qu’elle leur offre, comme des organisateurs de manifestations, sur celles qu’ils doivent souscrire.

De plus, l’activité de courtier exercée par son vice-Président J.P. Maillard, crée bien sur évidemment pour beaucoup d’entre eux, un sérieux conflit d’intérêt et naturellement plus que fâcheux pour sa crédibilité.

LE MAQUIS DES LICENCES…

Le sport automobile étant exclu de la plupart des garanties ‘multi risques’ familiales, tout pratiquant du sport automobile, croit savoir que le prix d’une licence courante (environ 400 €) comprend une certaine part d’assurance.

Quelle prime, pour quels risques, et quels capitaux ? Mystère…

Ayant questionné plusieurs courtiers, nous n’avons eu que des réponses du genre «ça dépend» !

Consulter les tarifs des licences de la FFSA., une usine à gaz de 4 pages allant de 70 € pour un contrôleur stagiaire à… 84.000 € pour un constructeur, ne nous a pas plus éclairé, sinon que l’exposition aux risques est très variable selon la catégorie des licenciés.

Le risque est-il individualisé ou mutualisé ?

Là encore… Mystère !

Sachant que ce type d’assurance est généralement très basique avec des garanties minimum, toute personne prévoyante devrait pouvoir s’informer sur son étendue exacte avant de souscrire des garanties complémentaires et ce  en évitant les lacunes et aussi les doublons.

Or cela semble franchement bien ardu !

ATTESTATION N’EST PAS POLICE

Les organisateurs de compétitions et même de manifestations ludiques, doivent souscrire des garanties spécifiques, dont il n’est pas toujours évident d’apprécier avec justesse les tenants, les aboutissants et les subtilités, certaines étant facultatives et d’autres obligatoires.

Il fut un temps où les catégories de risques assurées par l’organisateur figuraient dans le règlement particulier.

Pourquoi les concurrents, n’en sont-ils plus informés aujourd’hui ?

Toute concentration ou manifestation, ne peut débuter qu’après production à l’autorité administrative, d’une police d’assurance souscrite par l’organisateur, auprès de compagnies agréées en France, dans la Communauté européenne, ou encore dans un état partie à l’accord sur l’espace économique européen.

Or la FFSA. et nombre de préfectures se contentent d’une simple attestation pour accorder leur visa d’organisation à des manifestations.

Certains professionnels dénoncent cette pratique, et aussi que la FFSA., n’ait pas mieux codifié pour les associations organisatrices, le marché de l’assurance, ni désigné des fournisseurs agréés, après négociation des conditions et tarifs.

Les mêmes professionnels s’étonnent aussi que la FFSA. ait encaissé, au moins jusqu’en 2017, le montant de garanties souscrites lors de l’inscription au calendrier d’épreuves de Karting, cela bien qu’elle ne dispose pas d’un code ORIAS, requis pour l’activité de courtier !

 

 

FFSA.- Remise d’une licence en OR pour petits services rendus par l’inoxydable Maillard !

UN PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ… AUX ASSURANCES

 

Une activité pratiquée de longue date, par le sieur Jean-Paul Maillard, qui cumule les fonctions de Président délégué de la FFSA. et Président depuis 1986 de la ligue de sport auto des Hauts de France et sait s’en servir pour «conseiller» en matière d’assurances les organisateurs d’épreuves.

Il est bien rare que ces derniers osent décliner les offres de service «de sa femme» sachant que Jean-Paul Maillard, ne craint pas de les relancer parfois lui-même, a la haute main sur le calendrier et les notations d’épreuves, et tient ainsi des arguments «irréfutables».

Depuis… 1986 à la tête de la ligue, celui que l’on nomme ‘ l’INOXYDABLE’ alias Jean-Paul Maillard, a montré une belle capacité d’adaptation en servant dans la garde rapprochée des présidents successifs et ce depuis le regretté et brillant Jean-Marie Balestre, puis sous le règne de Régis et enfin de Deschaux.

Ce dernier lui a décerné fin 2016, une licence en OR, non seulement pour un demi-siècle dans le sport automobile depuis ses débuts de copilote mais aussi pour éminents services rendus… au Président !

C’est en effet Jean-Paul Maillard, qui a été désigné comme administrateur provisoire de la FFSA. et chargé d’organiser les nouvelles élections, lorsque Nicolas Deschaux, a révoqué en 2015, le Comité Directeur et ce…. pour insubordination !

Mission accomplie après LA purge du Comité Directeur de ses ‘trublions’ suivie de la réélection triomphale par sa cour du Président en août 2016… et d’une médaille en décembre !

 

INCIDENTS DE FRONTIÈRE…

 

Mais Jean-Paul Maillard, sait aussi être un garde-frontière vigilant pour endiguer la fuite des frontaliers de sa ligue vers les attrayantes épreuves de la Belgique toute proche.

Si la frontière physique avec le Nord et le Pas-de-Calais a disparu depuis 26 ans après avoir de tout temps été très perméable, la FFSA. s’ingénie à la maintenir en sport automobile, en trouvant des raisons pour que ses licenciés aient besoin d’une autorisation pour courir en Belgique.

C’est ainsi que Jean-Paul Maillard, en bon défenseur des recettes de la FFSA., a invoqué début 2018, le fait que l’assurance des licenciés nationaux français, n’était dorénavant plus valide pour certains rallyes au-delà de la frontière.

Un changement que pilotes et organisateurs déçus pensent qu’il a peut-être lui-même organisé et qu’ils ressentent comme protectionniste et rétrograde.

Mais que lui importe s’il peut l’avoir faire briller… comme une licence en OR… aux yeux d’un président qu’il réélira dans quelques mois…  bien noté qu’il est le ‘factotum’ comme le nomment bien des licenciés de sa ligue …

 

Jean-Paul CALMUS et Gilles GAIGNAULT

Photos : Jeff THIRY – Thierry COULIBALY – DR

 

FFSA

About Author

gilles