LE CIRCUIT PAUL RICARD FÊTE SES 50 ANS CE 19 AVRIL 2020.

 

 

CIRCUIT PAUL RICARD 2020

19 avril 1970.

C’était il y a… 50 ans !

 

Ce jour-là, le 19 AVRIL 1970, Paul Ricard, l’industriel qui avait fait fortune dans le ‘Pastis’, le fameux RICARD, après des mois de travaux, inaugurait sur le Plateau du Castellet, à coté de sa résidence secondaire de Signes, un tout nouveau circuit, qu’il avait entièrement financé avec ses fonds propres et nullement ceux de son entreprise et nommé du coup fort logiquement… CIRCUIT PAUL RICARD !

Aujourd’hui 19 AVRIL 2020, Paul RICARD, n’est plus. Il nous a quitté le 7 novembre 1997 et repose dans l’Île des Embiez, en bas du Plateau du Castellet, en face de Bandol.

Mais le circuit, SON circuit demeure toujours l’un des plus beaux du monde, dans un environnement exceptionnel, constamment fleuri. Et en ce 19 AVRIL 2020, il nous revient en mémoire tant de beaux événements, de grandes courses, d’inoubliables batailles lors des Grands Prix de France de F1 ou de motos, lors de Bol d’Or aussi.

 

 

Et comment ne pas avoir une petite pensée pour, outre Paul RICARD, pour Jean-Pierre PAOLI, le bras droit de l’initiateur et pour François CHEVALIER, son tout premier Directeur, pour Patrick LALANDE, le 1er Attaché de Presse.

Aujourd’hui, son successeur, le dynamique Stéphane CLAIR, a repris le flambeau depuis 2011 et il assurément dans la lignée et est le digne héritier de cette belle époque.

Considéré à juste titre comme le plus beau circuit du monde, lors de sa création et le jour de son inauguration, le tracé Varois, n’a rien perdu de sa superbe et le demeure toujours 50 ans plus tard, un demi siècle, plus tard.

 

Pour mémoire,  le tout 1er Grand Prix de France de Formule 1, s’y est déroulé le dimanche 4 juillet 1971, avec un doublé des pilotes de l’écurie ELF Tyrrell, l’Écossais Jackie Stewart, l’emportant devant son jeune équipier, le Français François Cevert. Emerson Fittipaldi, le Brésilien, double Champion du Monde en 1972 et 1974, complétant au volant de sa Lotus-Ford Cosworth le podium.

Outre Cevert, plusieurs autres pilotes tricolores roulaient dans ce GP de France : Jean Pierre Beltoise, classé septième avec sa MATRA, juste devancé par son équipier, le Néo-Zélandais Chris Amon, François Mazet, Max Jean et Henri Pescarolo, tous trois au volant d’une MARCH et qui figuraient aux treizième, quatorzième et quinzième rangs, à l’arrivée au terme des 55 tours.

Les années ont passées mais c’est toujours avec un immense plaisir que plusieurs fois par an, nous franchissons les grilles de l’entrée de ce merveilleux circuit…

Vive le Circuit Paul RICARD et longue vie encore !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN-Charles Bernard ADREANI-Bernard ASSET-Gilles VITRY-Jeff THIRY-Michel PICART-Daniel DELIEN-Antoine CAMBLOR

 

Sophie CASASNOVAS DIRECTRICE DU BOL DR et Stéphane CLAIR

F1-1982-–-Le-départ-du-GP-de-FRANCE-sur-le-Circuit-PAUL-RICARD-–-Les-deux-RENAULT-de-René-ARNOUX-et-ALAIN-PROST-s’élancent-de-la-1ère-ligne. Photo : Bernard ASSET

Grand Prix de France F1 2018 . Circuit Paul Ricard. Le Castellet. Esteban Ocon. Photo Bernard BAKALIAN

ELMS 2019 PAUL RICARD Départ de la course des 4 Heures dimanche 14 avril – Photo : Daniel DELIEN

ELMS 2019-PAUL RICARD-ORECA 07 -Team-DRAGONSPEED- Photo: Antoine CAMBLOR

 

Circuits Evenements Sport

About Author

gilles