MOTOGP 2020/2021 ET SUIVANTS : MARC MARQUEZ RICHE MAIS PAS FORCÉMENT HEUREUX !

 

CHEZ HONDA ON DOUTE

 

Personne ne sait vraiment de quoi est fait l’avenir, on sait juste que comme toutes les ‘saloperies’ depuis la Grande Peste de 1720, le virus ‘coronatruc’ disparaîtra tout seul.

When? That is the question…

Mais comme le futur immédiat n’est pas particulièrement sexy, les recrutements des pilotes, dont le contrat se termine à la fin de cette Saison 2020 n’est pas du tout à l’ordre du jour.

 

MARQUEZ ET QUARTARARO ONT BIEN FAIT DE SIGNER AVANT L’OURAGAN

 

Du coup, on sent que même s’ils ne sont pas devins,  (ça n’existe pas les devins sauf les faux sur les réseaux sociaux, ceux qui annoncent l’apocalypse…) des pilotes comme Marc Marquez et Fabio Quartararo aussi, ont eu le nez creux de signer leur futur et ce avant l’arrivée de l’ouragan nommé… coronavirus !

Bref, à partir de 2021, Marc Marquez va gagner un peu plus d’un million d’€ par mois (50 millions sur quatre ans) on peut imaginer que le pilote voit l’avenir avec sérénité.

Sauf que les seuls essais des Moto version 2020, au Qatar et à Sepang, ont été un désastre pour Honda.

 

 

Bien sûr, on savait que Marc Marquez souffrait encore énormément de son opération à l’épaule droite, plus grave que celle de l’année précédente qui elle avait été faite sur son épaule gauche, qu’il fasse des chronos indignes de lui était une évidence.

 

MARQUEZ A PROBABLEMENT CESSÉ DE SOUFFRIR

 

Et donc, cet actuel repos forcé de ce début de saison est en soi une bonne chose, il arrivera peut-être au premier GP (il y a une option sur l’Autriche en août, sans spectateurs, à huis clôt) en pleine forme mais avec une moto que l’on dit ratée.

Car c’est ce qui est ressorti des essais de début de saison, la Honda 2020 est tout sauf saine, nerveuse en diable.

C’est dans la dernière journée d’essais que l’on a trouvé un compromis avec des pièces de la nouvelle moto mélangées à celles de 2019.

Bref, il y avait du taf pour les ‘ingés’ avant le GP du Qatar.

 

MARQUEZ INVINCIBLE, PEUT ÊTRE PAS

 

Justement, c’est après les essais du Qatar qu’il fallait déposer auprès de la direction technique du MotoGP, les spécifications moteur plus les deux versions aérodynamiques utilisables sur la saison.

Donc un tout petit peu de roulage mais un pas important pour voir si les ‘ingés’ avaient rattrapé leurs bourdes.

Patatras ! Pas de GP au Qatar et Dorna et la FIM demandent de déposer ces spécifications écrites au mois de mars…

Donc Honda y va en aveugle.

Donc possibilité que Marquez mette beaucoup de temps à se faire à une moto qu’il n’aime pas.

Bien sûr on le saura dès le premier GP… quand il aura lieu.

Mais un autre point plus grave tombe sur les épaules de Marquez et ses ‘ingés’.

Il a été décidé hier, officiellement, que les spécifications de moteur déposées pour 2020 seraient les mêmes en 2021, avec à cheval sur ces deux saisons la possibilité d’utiliser deux systèmes aéros différents.

Autrement dit, si la Honda qui sera mise entre les mains de Marc Marquez au premier GP, ne lui plaît pas, il va devoir se la cogner jusque fin 2021 !

Alors oui, il va gagner des sous, beaucoup de sous, qu’il mérite largement d’ailleurs, mais ce qu’il aime dans sa vie, bien avant l’argent, c’est gagner.

 

MARQUEZ ET AGOSTINI

 

C’est ce que faisait remarquer il y a peu de temps, Giacomo Agostini – le recordman absolu des victoires en GP ‘122 et des titres mondiaux, 15 –  en affirmant qu’il avait un point commun avec Marc Marquez, ce besoin absolu de gagner.

Et cette situation est d’autant plus angoissante que chez Yamaha, on a bossé comme des dingues et que la moto sortie en essais d’hiver, est carrément saine… et performante !

Prête à attaquer l’ogre, ce que l’on comprend, même si Maverick Viñales a gagné quelques GP, ça fait un paquet de fois que la marque bleue se fait décrocher, parfois au dernier moment…

 

CHEZ YAMAHA ON A LES CROCS !

 

Et j’ai pu savoir l’une des raisons de cette réussite technique de Yamaha.

Yamaha a annoncé il y a deux jours, qu’il n’y aurait pas de motos d’usine aux Huit Heures de Suzuka, coup de tonnerre dans le monde de la moto Japonais…(voir lien)

En fait, cette décision avait été prise dès la fin de Suzuka 2019, pour que tout le service course soit dédié, en entier, à la MotoGP.

De façon non accessoire, le foutoir humiliant de l’arrivée de cette course 2019, en a ajouté une couche dans cette décision.

La course de 2019 a donné Yamaha vainqueur pendant quelques heures avant de rappeler les pilotes dans leurs chambres d’hôtel pour refaire un podium où Yamaha était battu…

 

« I HAVE A DREAM »

 

Voilà, il ne reste plus qu’à attendre, j’ai écrit hier que l’humour et le rêve étaient des moyens de combattre efficacement tous les moments difficiles, on rêve donc de réentendre le vroom vroom du MotoGP, même sans spectateurs. Encore que.. à huis clos, cela n’aura pas du tout, la même intensité, l amême saveur!

Les mots de Martin Luther King me reviennent « I have a dream », j’ai un rêve…. le  retour des courses !

Qui se réalisera !

Fausto Gresini, a prévenu que ce système ne suffirait pas à couvrir les pertes des teams, c’est un pis aller, en attendant que le coronavirus, veuille bien cesser de nous casser les pieds et parfois la vie…

Et ça viendra…

« Ah ça ira, ça ira, ça ira…. »

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP  

NOTRE ARTICLE SUR LE FORFAIT DE YAMAHA
AUX 8 HEURES DE SUZUKA 2020

COUP DE TONNERRE, PAS DE YAMAHA D’USINE AUX 8 HEURES DE SUZUKA !

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles