EMANUELE PIRRO SOUHAITE UNE NOUVELLE F1 PLUS ÉQUILIBRÉE ET ACCESSIBLE.

 

E.PIRRO1989-Estoril-sur-la-Benetton-B-189-©-Manfred-GIET

 

Emanuele Pirro, ancien Pilote de Monoplace en Championnat d’Europe de F3 puis de F2, rejoignant ensuite  la Formule 1 entre 1989 et 1991, période où il a piloté pour l’écurie Benetton en remplacement du convalescent Johnny HERBERT en 1989.

Auparavant on avait déjà fait appel à ses services comme pigiste pour effectuer des tests pour  Brabham et Mc Laren-Honda mais qui étaient restés lettre morte jusqu’à ce que Flavio Briatiore ne fasse appel à lui.

En 1990, il trouve refuge auprès du Team italien BMS-Dallara de la Scuderia Italia mais sa saison commence mal, suite à une hépatite qui l’empêche de participer aux deux premiers Grands Prix du calendrier, une saison qui sera un coup dans l’eau avec comme meilleur résultat une dixième place à Budapest.

L’année suivante, toujours au sein de la Scuderia Italia sur une Dallara, Emanuele Pirro subira les affres de non-qualifications et au décompte final, il ne marquera qu’un seul petit point à Monaco, étant toujours dans l’ombre de son jeune équipier, le Finlandais JJ Lehto.

 

Emanuele PIRRO en 1991 au GP de Monaco-sur-la-BMS-Dallara-©-Manfred-GIET

Il quittera le monde de la F1 et s’orientera vers les Championnats Tourisme et Super-Tourisme en Italie et en Allemagne.

Grâce à son éclectisme, l’élégant et éloquent Romain, qui est non sans rappeler le regretté Elio de Angelis, un autre Romain, malheureusement disparu trop tôt en mai 1986 au cours d’une séance d’essais sur le Circuit Paul Ricard avec sa Brabham F1, trouvera un volant chez BMW.

Avant d’atterrir chez AUDI en 1994, dans le Championnat Allemand de Super-tourisme STW.

Ensuite Pirro brillera en Endurance avec la très performante équipe Audi, avec laquelle, le pilote Romain, vivra une longue et belle histoire d’amour qui durera au total… 17 ans !

 

EMANUELE-PIRRO-au-volant-de-l’AUDI-au-MANS

 

Puisque après être passé et avec succès du pilotage des Voitures de Tourisme aux gros Protos d’Endurance, Pirro réussira à se transformer en Seigneur des Anneaux, pour être monté à neuf reprises consécutives sur le podium de l’épreuve d’Endurance de référence, les ’24 HEURES du MANS’ ! remportant notamment à cinq reprises l’épreuve Sarthoise en 2000, 2001, 2002, 2006 et 2007.

Pirro donc s’est exprimé sur la situation actuelle en Formule 1 :

« On peut parfaitement organiser des week-ends de Grand Prix étalés sur deux jours seulement au lieu de trois. Et franchement, on n’a pas besoin de 1.000 personnes en coulisses. On peut faire une Formule 1 sans créer une nouvelle voiture tous les ans.»

Et il ajoute en précisant :

« Je ne comprends pas la raison pour laquelle on ne peut plus vendre des châssis aux écuries comme ce fut le cas par le passé. Même les plus petites équipes de GP, doivent créer une nouvelle monoplace destinée à finir à la poubelle à chaque fin de saison.»

Et Emanuelle conclut :

« La situation actuelle avec cette crise de Covid A9, ne peut que nous encourager à nous tourner et orienter vers des règles moins dogmatiques et une Formule 1 plus raisonnable et accessible. »

 

Gianpietro CERVONIA

Photos : Manfred GIET

 

About Author

gilles