ÉLECTIONS FÉDÉRALES : MODE D’EMPLOI… AVEC DES STATUTS ANTI-DÉMOCRATIQUE… TYPE CORÉE DU NORD.

 

 

Comment les Licenciés, qui font vivre la FFSA. par leurs cotisations et leur bénévolat,
se sont-ils laissé dépouiller par leurs dirigeants du pouvoir de les élire et de contrôler
et sanctionner par leurs votes
la gestion de leur sport ?

 

Le système électif des Fédérations est prescrit par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, mais il est aujourd’hui largement dépassé et a été depuis longtemps dévoyé par le clientélisme de Présidents avides de pouvoir…

«L’Assemblée Générale définit, oriente et contrôle la politique générale de la Fédération… et élit après chaque olympiade son Président et le Comité Directeur» stipulent les Statuts de la FFSA. qui précisent que « l’Assemblée Générale se compose des représentants des Associations affiliées à la FFSA., ainsi que de ses membres donateurs et bienfaiteurs »

Ce ne sont donc pas les 44.000 licenciés qui siègent à l’Assemblée Générale. Ils votent seulement pour élire dans chacune des 368  ASA (Associations sportives), un Président et un délégué qui, à leur tour, éliront, dans chacune des 19 ligues régionales du sport automobile, un Président et un délégué pour les représenter à l’Assemblée Générale.

COOPTATION ENTRE SOI

Ce sont ainsi 38 «grands électeurs» qui portent les voix de TOUS les licenciés pour approuver les comptes annuels ou pour élire tous les quatre ans, le Président avec son comité directeur de 40 membres. Quand on sait qu’une bonne moitié des électeurs sont candidats au comité directeur, on peut dire qu’il s’agit plus d’une ‘cooptation’ que d’une véritable élection !

Ce scrutin à trois degrés, met bien évidemment naturellement beaucoup, beaucoup trop de distance entre les licenciés et leurs dirigeants…et plus encore depuis que Jean-Marie Balestre a renversé la pyramide, en se faisant réélire par ses ‘barons courtisans’ avant que ces derniers ne soient retournés devant leur base dans les Ligues puis les ASA.

Ce 1er mauvais exemple a été suivi par ses successeurs Régis puis Deschaux, tous deux préférant se faire élire par un ‘petit comité’ largement ‘comblé de faveurs’ pendant les quatre ans de règne, plutôt que de tenter convaincre des nouveaux élus. ..

Ainsi l’élection à la FFSA. tient davantage de l’hommage des barons … au ‘Roi de France’ du Moyen-Âge, que de nos actuelles lois Républicaines…

UN SYSTÈME FÉODAL INJUSTE, AMORAL  ET DÉPASSÉ…

Et ce système ‘féodal’ redescend du sommet jusqu’à la base. Aux ligues les plus fidèles, vont évidemment les juteux événements et récompenses, telles les finales de Coupe de France, les postes les plus convoités et aussi bien sur LES missions honorifiques ou parfois lointaines et exotiques et à leurs épreuves LES ÉLOGES  des observateurs CHOISIS et TRIÉS et logiquement…  COMPLAISANTS et les finales de Coupe de France, pour le bonheur des Associations dont ils sont les élus.

Mais Nicolas Deschaux a été plus loin encore dans son rôle de DICTATEUR, car en 2015, prenant PEUR en se rendant compte que les grandes régions comme, celle de la PACA, Rhône-Alpes et Bretagne-Pays de Loire, pesant chacune autour de 10 % du total des voix, pouvaient menacer son pouvoir…

Surtout, celle de l’Ouest, sorte… d’état dans l’État, où le succès incontesté et incontestable des 24 Heures du Mans, épreuve mythique et mondiale qu’organise parfaitement l’Automobile Club de l’Ouest, et ne devant RIEN, absolument rien au pouvoir Parisien du Quai de New York !

Pour rogner le pouvoir de ces ‘baronnies’ trop puissantes à son goût, il fit du coup par sa COUR, adopter en 2016, une réforme des droits de vote, abandonnant la règle «un licencié = une voix» au profit d’un barème progressif par tranches, augmentant le poids des petites ligues et réduisant celui des grandes afin de «booster» le vote des plus faciles à ‘retourner’ et à «influencer»

Il a en même temps supprimé tout moyen d’exprimer des idées autres que les siennes et multiplié les chicanes et de naturellement  pour empêcher des listes d’opposition de se former. Pas étonnant que l’élection de 2016, expédiée en catimini le 22 août, le lendemain même de la clôture des J.O. se soit soldée par un triomphe digne de l’ère Stalinienne. De nos jours, on peut qualifier décision type Corée du Nord !

REMETTONS LA PYRAMIDE À L’ENDROIT

Le Président de la FFSA. ayant ainsi ‘bétonné’ son pouvoir en connivence avec SES COMPLICES, la plupart des Présidents de ligue, c’est aux licenciés de prendre en masse la parole pour dénoncer et abattre ce système mafieux. Quand on sait que l’un d’entre eux en charge de la trésorerie de la FFSA, est dans la vie courante, placier sur le Marché de St. Jean du Gard ! Chacun appréciera… le niveau d’un de ces décideurs !

Une page ‘ POUR UNE NOUVELLE FFSA ‘ a été créée sur FACEBOOK pour que vous puissiez faire comprendre aux Présidents de Ligue, qui représenteront des milliers d’entre vous dans quelques mois à l’élection, qu’ils ne peuvent plus ignorer ni vos aspirations ni le jugement que vous portez sur la FFSA.

Ni les combines entre ‘chef’ Deschaux et ‘chef-Chef’, Régis le réel taulier qui tire les ficelles depuis son paradis fiscal de l’Île Maurice !

En résumé, concernant la Cooptation :

Les 38 électeurs votent pour le CD (Comité Directeur) une liste qui précise le nom du Président.

Comme la plupart de ces 38 électeurs candidats au CD figurent sur cette liste, il est évident qu’ils votent pour eux.

Les principaux électeurs étant désignés sur la liste du Président, il est utopique de présenter une seconde liste qui ne pourrait comporter et donc bénéficier que de quelques électeurs non retenus sur la première liste…

Au Ministère des Sports – et comme il la fait pour les Sport de Glace – d’intervenir de revoir sa copie sur ce scandale anti- démocratique, voulu et instauré par les deux protagonistes et qui bloque HONTEUSEMENT tout le système des élections à leur profit et avantage !

En somme, de petits joueurs pétochard de LA RÉALITÉ !

Celle qui risque bien de les éjecter ces TRICHEURS… qui ont manipulé les Statuts !

Jean-Paul CALMUS et Gilles GAIGNAULT

 

 

 

FFSA Flash Info Sport

About Author

gilles