LE GRAND PRIX DE FRANCE DE F1. 2020… À HUIS CLOS ?

 

 

En raison de l’épidémie de coronavirus, qui paralyse actuellement le monde et interdit de fait pour cause de confinement général dans tous les pays, tous les événements sportifs se retrouvent à l’arrêt et notamment les Grands Prix de Formule 1.

Actuellement, les neuf premières épreuves de la Saison 2020, ont été annulées (Australie, Monaco) ou reportées (Bahreïn, Chine, Vietnam, Pays-Bas, Espagne, Azerbaïdjan et Canada)

De ce fait, la prochaine course figurant au Calendrier de la FIA. et qui pointait au dixième rang seulement, est le Grand Prix de France, programmé le week-end des 27 et 28 juin sur le Circuit Paul-Ricard, au Castellet.

Mais au vu de la situation en France, rien ne dit que le Gouvernement Français autorisera fin juin, des déplacements de foule…

C’est donc la raison pour laquelle, les dirigeants de la F1, Liberty Media, réfléchissent  à un Plan B avec un GP. de France qui serait programmé à… huis clos !

Directeur sportif de la F1 chez Liberty Media, l’ancien Ingénieur, le Britannique Ross Brawn, a accordé un interview à la Chaîne Sky Sports, lâchant que ce GP. de France qui lancerait enfin la Saison 2020, pourrait se disputer sans spectateurs !

«Pour nous, maintenant les conditions semblent nous orienter pour un début de la Saison en Europe, et très certainement avec un GP. à huis clos.»

Et il précise :

«Nous pourrions mettre en place un environnement totalement fermé, où les équipes débarqueraient par avion charter- rappelons que le Circuit Paul Ricard possède son propre aérodrome – avant d’être acheminés sur le circuit. Nous assurant que tout le monde a été testé pour le coronavirus et que personne ne court aucun risque»  

 

Reste un question, il faudra que Liberty Media accorde la gratuité totale aux Promoteurs du Grand Prix de France, la Région PACA. car cette dernière a relancé avec un contrat de 5 ans, en 2018, cette épreuve, tablant sur un public de 50.000 spectateurs et des loges VIP louées à prix d’or comme sur tous les événements sportifs…

Or, sans public et sans la manne des sponsors et de leurs VIP., on voit mal, la PACA. accepter de supporter la très lourde charge financière estimée à une vingtaine de millions d’€, ce GP. de France !

Franchement pas de ‘bol’, pas de chance, l’année des 50 ans du circuit créé en 1970 par le regretté Paul Ricard.

 

F1-GP. de FRANCE 2018- Christian-ESTROSI et les hommes de la PACA. Photo: Jeff THIRY

 

Eu égard à la conjoncture économique à la sortie du confinement qui s’annonce d’ores-et-déjà dramatique sur le plan financier, la PACA. ne pourra pas se permettre de financer ce que bien des habitants de la région, nomment à tort « La F1. ? ce sport de riches ». La PACA, ayant besoin de tous ses moyens pour aider à la relance et au soutien des entreprises, hôtels, restaurants, et tous les commerces au bord du gouffre… après des semaines et des mois sans aucune recette et leur éviter ainsi, la faillite…

Alors le GP. de France sera le cadet, c’est une évidence, de leurs préoccupation, simple question de BON SENS et de LOGIQUE.

À Liberty Media d’assumer et de prendre à sa charge ce… HUIS CLOS auquel il pense !

Pour sa part l’ancien grand manitou des GP., l’homme qui a mondialisé la F1., avant de la revendre en 2017, à Liberty Media, Bernie Ecclestone, se montre catégorique :

«Je pense qu’ils feraient mieux d’annuler le Championnat cette année et de recommencer la Saison prochaine, quand la situation ira mieux.»

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN-Edgar BELLEC-Gilles VITRY-Jeff  THIRY

 

F1-2018-GP-FRANCE-La-MERCEDES-W09-de-LEWIS-HAMILTON

 

About Author

gilles