L’HISTOIRE D’UN JEUNE ESPOIR DU QUAD… MAXIME LOPEZ.

 


 

 

 

Alors que l’épidémie de coronavirus mobilise toutes les conversations et occupe la une des médias y compris sportifs, du fait de la paralysie dans laquelle il a plongé tout le sport, dont naturellement les sports mécaniques, AutoNewsInfo, en profite pour faire un petit retour aux «racines» du sport mécanique amateur…

 

 

Pour cela, personne n’était plus indiqué que Maxime Lopez, un tout jeune pilote de Quad, qui aura 17 ans mi avril et son association ‘1Max2Quads’ qu’il a créée avec son père pour promouvoir sa jeune carrière !

Le hasard a voulu que je croise sa route, juste avant le confinement, lors du 1er rendez-vous pédagogique avec mon fils, dans le cadre de sa conduite accompagnée, où mon attention, fût irrésistiblement attirée par son témoignage, lors du tour de table initial avec tous les participants, lorsqu’il exposa son expérience de 5.800 kms. (alors que 1.000 sont requis…) au volant d’une camionnette…

Pas commun à ce niveau du parcours d’un apprenti conducteur, pas encore titulaire du permis !

Comble du hasard, son père, également présent, avait appris à conduire avec moi, dans mon autre vie de moniteur auto-école, il y a des années-lumière…

 

QUAD-MAXIME-LOPEZ-Sur-la-route-au-volant-de-la-camionnette-avec-son-père.

 

Forcément, à l’issue de ce rendez-vous, j’étais obligé d’aller le voir pour en savoir plus et voilà ce que me raconta le petit :

« J’ai commencé le Quad à l’âge de 4 ans sur un 80 cc 4 temps. Je roulais pour le plaisir dans mon jardin puis petit à petit nous sommes allés sur des terrains de cross. À l’âge de 7 ans, avec un 100 cc 2 temps (âge légal pour faire des courses) j’ai disputé ma 1ère course de Quad Cross Espoirs et j’ai accroché. J’ai continué petit à petit en changeant de catégorie : 85 cc, 2 temps, en catégorie benjamin, puis 250 cc, 4 temps en minimes/cadets… J’ai ainsi commencé à faire quelques ‘perfs.’: 2 victoires au Championnat Grand Est Kid, 3ème au Championnat de France Espoirs, 3ème à plusieurs reprises au Mondial de Pont-de-Vaux (9 nations et 38 pilotes), Champion de Normandie Junior parmi les adultes et ainsi de suite… Aujourd’hui, je suis arrivé à la cylindrée maximale en 16 ans, qui est le 450 cc, où je roule avec des adultes depuis la Saison 2019, en Cross et Endurance. J’ai ainsi terminé 9 ème en solo au Général sur 138 pilotes, à la course Mondiale d’Endurance de 2×2 Heures de Pont-de-Vaux.

Et, il poursuit et indique :

« Depuis 2 ans j’ai mon préparateur de Quad/moteur qui est NX CONCEPT en Belgique. Papa est mon coach, prépare le Quad et fait mon assistance. Cette année mon programme est le suivant : Championnat Quad Cross Élite, 8 courses ou il y a de grands pilotes comme Randy Naveaux (triple Champion de France), Jeremy Warnia… Championnat AMPL Belgique, 7 courses. Mondial de Pont-de-Vaux, avec les 12 heures en équipe catégorie junior. En période hivernale je prendrai le volant d’un SSV (buggy) pour une course sur glace, le SSV Ice Tour.

 

 

Pas mal non pour un «p’tit jeune» qui débute, qui continue ses études et fait tout ça avec son père, ses moyens et personne d’autre ?

Personnellement, je dis ‘respect’… et c’est d’autant plus vrai que son père travaille à l’hôpital, alors je vous laisse imaginer son quotidien aujourd’hui et je dis une nouvelle fois ‘respect’, vu la conjoncture actuelle !

J’ai donc eu envie de lui donner un coup de main avec un petit sujet sur lui sur AutoNewsInfo, il le mérite largement, sachant qu’en plus il réduit au maximum les coûts et le budget dont il a besoin n’est pas exorbitant, ce n’est pas Neymar ou Ronaldo… Hahaha !

Son Quad équipé et préparé lui revient à 20.000 € environ et son budget annuel est de 15.000 € (inscriptions, entretien, pièces, casse), à cela s’ajoutent les déplacements et la Course extra en SSV., pour environ 5.000 €, soit un total de 40.000 €.

C’est peu, pour un très bon niveau… et c’est beaucoup pour lui, aussi le manque de budget le contraint à limiter les entraînements, ce qui est dommage car il a sans aucun doute du potentiel !

C’est d’autant plus difficile pour lui de trouver des sponsors, que le Quad est assez peu médiatisé par rapport à la Moto ou à la Compétition Automobile et il est sans cesse à la recherche de sponsors pour essayer de boucler le budget annuel.

Alors, en cette période un peu anxiogène et où, sans jouer les philosophes tibétains, un peu de solidarité et de retour aux valeurs de base sont d’actualité, je tenais à vous faire partager son quotidien et si le cœur vous en dit vous inviter à l’aider directement dans la mesure de vos possibilités ou en donnant de l’écho à cet article.

Même, si bien évidemment la conjoncture avec ce confinement, et les suites de cet incroyable crise de Coronavirus, ne se prêtera pas vraiment à la sortie, au sponsoring sportif !

 

José Louis CAPARROS

Photos : Collection

 

QUAD MAXIME LOPEZ -Des conditions de course parfois difficiles

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur sa page Facebook 

https://www.facebook.com/profile.php?id=100008159940346&fref=profile_friend_list&hc_location=friends_tab

 

QUAD MAXIME LOPEZ -C’est mieux sous le soleil…

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à me contacter et je ferai suivre 

José CAPARROS, jose.guru4racer@gmail.com ou 06 19 30 74 51.

Moto Quad

About Author

gilles