JO LEBERER A MAINTENU AU TOP DE NOMBREUX CHAMPIONS.

 

 

Jo LEBERER ?

 

Ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose mais pour les non-initiés les moins avertis, depuis 32 ans il fait partie intégrante du petit monde de la F1.

Alors, son métier, direz-vous ?

… Préparateur physique, masseur et nutritionniste sur les paddocks des Grands Prix, où ce type de job est désormais de nos jours, devenu indispensable et ce afin de garantir le bon équilibre non seulement du pilote mais aussi parfois du staff technique par rapport aux contraintes auxquelles ils sont soumis en permanence, au cours d’une saison de F1, entre les multiples déplacements tut au long de l’année et pour les jours d’essais collectifs hivernaux compris.

Soit tout un programme, durant pas loin de deux cent  jours par an, parsemés de  nombreuses heures de vol, de décalages horaires et de saisons et d’absences familiales.

Né à Salzbourg, la ville de Mozart en Autriche, Josef LEBERER, tout jeune déjà et comme bon nombre d’Autrichiens, a été fasciné par le bienfait des plantes, en élaborant une série de produits prophylactiques sans pour autant empiéter sur le domaine médical.

 

F1 – LEBERER Jo et son maître Willy DUNGL-© Manfred GIET

 

Attiré par son compatriote Willy DUNGL, expert en la matière et fondateur d’une clinique éponyme, destinée à la pratique de programmes de remise en forme, avec parmi sa clientèle, parfois des sportifs de haut niveau comme la grande et prestigieuse équipe nationale Autrichienne de Ski, mais aussi d’illustres vedettes telles, Niki LAUDA, Gerhard BERGER, Steffi GRAF ou bien encore Thomas MUSTER !

Clientèle huppé qui lui a valu de se tailler rapidement une réputation de ‘’Pape du Fitness’’ en requinquant notamment Niki LAUDA après son terrible accident du Nürburgring en août 1976.

Comme au début des années ’80, les écuries de F1, tout à coup attachaient beaucoup d’importance à la condition physique de leurs pilotes, suite aux contraintes auxquelles ils étaient soumis depuis l’instauration des puissants moteurs ‘’turbo’’ et des voitures à effet de sol, provocants des forces G (gravitationnelles) inhabituelles, les équipes firent alors appel à des préparateurs physiques formés pour ce type  d’astreinte.

Et dans ce domaine, l’Autrichien Willy DUNGL et le Français Pierre BALEYDIER, ont pratiquement été les vrais pionniers dans un secteur où ils excellaient déjà.

 

F1 – Jo LEBERER avec Pierre BALEYDIER-© Manfred GIET

 

En 1988, alors que pour le maître Willy DUNGL, la charge de travail devenait trop importante, ce dernier  fit appel à son ‘’élève’’ pour prendre la relève.

En effet, alors qu’il n’avait que 29 ans, Jo LEBERER se retrouva soudainement  plongé dans le grand bain et sur la liste des salariés de la très sélect équipe Mc LAREN, placé directement sous les ordres de Ron DENNIS, pour s’occuper du bien-être des deux ‘ STARS’ du Team, les immenses Champions qu’était la paire formé du Brésilien Ayrton SENNA et de son compère, le Français Alain PROST… ni plus, ni moins !

Prost était à ce moment déjà double Champion du Monde et le talentueux et très performant SENNA ambitionnait de le devenir…

Et rapidement la méthode personnelle de l’autre Autrichien, a été unanimement appréciée se montrant plus qu’efficace, au point qu’il se lia rapidement d’amitié avec Ayrton SENNA, et duquel il devint le compagnon de route durant six années.

Une amitié qui alla même au-delà des six années passées en commun chez Mc LAREN, où le monument Brésilien remporta la bagatelle de 3 titres mondiaux avant de filer chez WILLIAMS en 1994, mais en prenant bien soin d’emmener son ‘kiné’ dans ses bagages !

Ayrton insista en effet auprès de LEBERER pour qu’il devienne son préparateur physique personnel dans un climat de confiance mutuelle totale.

 

F1 Jo Leberer avec Ayrton SENNA et Jo Ramirez après une victoire d’Ayrton-© Manfred GIET-

 

Cette alliance était tellement forte que lorsque Jo LEBERER qui en plus d’être son préparateur physique et nutritionniste attitré et quelque part aussi, son psychologue dans les moments plus difficiles, n’avait pas eu le temps de préparer lui-même n’e serait-ce qu’une simple salade, en combinant les ingrédients auxquels Ayrton était habitué, le Brésilien se manifestait de suite et ce… en indiquant que le plat en question, avait été dressé par le service Catering du Team et non pas Jo !

Malheureusement et avec la terrible suite que l’on connait, du 1er mai 1994 lors du GP. de SAN MARINO, l’association SENNA-LEBERER, s’arrêta d’un seul coup dans le virage de TAMBURELLO à IMOLA.

Déjà que la veille, le 30 avril son concitoyen le Salzbourgeois Roland RATZENBERGER, avait trouvé la mort, durant les qualifications et ironie du sort le soir même, ils devaient tous fêter ensemble le 35ème anniversaire de Jo, né le 30 avril 1959 !

Curieux destin parfois…

Une situation à laquelle, Jo, le Salzbourgeois n’avait jamais été confronté auparavant et qui l’a marqué à tout jamais, même si par la suite et alors qu’il avait pensé arrêter tout sur le champ, il fut à nouveau sollicité durant deux saisons par son ancienne équipe, Mc LAREN, avant finalement de rejoindre et passer ensuite chez SAUBER, devenu depuis ALFA ROMEO RACING.

 

F1 Jo Leberer il fait partie des meubles en F-1 depuis 32 ans-© Manfred GIET-

 

Team, où il exerce toujours son job de ‘physio’ avec un égal bonheur au point de s’être profilé entre-temps et après… 32 années de service comme véritable ‘’gourou’’ de la corporation.

Trois décennies au cours desquelles des Champions du Monde, comme PROST-SENNA-HÄKKINEN-RÄIKKÖNEN ou encore Sebastian VETTEL, sont passés entre ses mains expertes, pour se faire manipuler et détendre et retrouver la forme, lorsque leur condition physique, le requérait, dans ce que l’on qualifiait humoristiquement de ‘’service de réparation’’

De tous les pilotes dont il a assuré le bien-être physique et psychique, outre Ayrton SENNA, ce sont Robert KUBICA, David COULTHARD, Michaël ANDRETTI, Felipe MASSA et Johnny HERBERT, avec lesquels celui qui affiche désormais 565 GP. au compteur, reconnaît avoir eu, le plus d’affinités au quotidien…

 

JO LEBERER et AYRTON SENNA

 

S’il a été jusqu’à devenir le confident du regretté et inoubliable Ayrton SENNA, et malgré toutes les sollicitations reçues pour rédiger ses mémoires, Jo LEBERER, n’a  jamais souhaité évoquer la relation qu’ils entretenaient, l’un envers l’autre.

Il a en effet toujours jugé opportun que cela reste du domaine privé et par conséquent confidentiel.

Comme anecdote, on signalera encore qu’hormis beaucoup de souvenirs sentimentaux, à part des photos, Jo LEBERER n’a aucun objet personnel de SENNA, permettant d’immortaliser leur longue collaboration amicale.

Il avouera même qu’il n’a jamais pensé à lui demander ne fusse qu’un casque ou une combinaison en souvenir et que même lorsque SENNA lui confiait ses gants usagés, il les remettait aussitôt à sa mère, dont elle se servait ensuite… pour effectuer ses travaux de jardinage !

Attaché on l’a dit à l’équipe SAUBER et dans la foulée ALFA ROMEO, Jo LEBERER continue toujours  à vivre pour son job avec le même entrain et la même discrétion, ce qui lui a valu de devenir un ami discret de bon nombre de… légendes en F1.

 

Manfred GIET

Photos: Publiracing Agency

 

About Author

gilles