4 ÉCURIES DE F1. EN GRAND DANGER… SELON ZAK BROWN, LE BOSS DE L’ÉCURIE McLAREN !

 

 

 

Quatre Teams de F1 pourraient rapidement faire faillite !

C’est ce que pense et affirme l’homme d’affaires Zak Brown, le Patron de l’équipe McLaren, précisant :

«La Formule 1 est dans un état très fragile»

 

 

La pandémie du ccoronavirus COVID-19 fait des ravages considérables un peu partout à travers le monde, entraînant des milliers de morts… et une très probable et certaine crise économique car toutes les industries sont actuellement à l’arrêt et il faudra du temps, beaucoup de temps pour relancer la machine… et les affaires !

Naturellement, coté monde sportif, ce COVID-19, va laisser des traces et il y aura ‘un avant et un après’ Coronavirus… Oscillant entre attente, crainte et stupeur face à la pandémie du coronavirus et de ses dommages collatéraux. Avec en toile de fond une sérieuse crise en perspective… Car personne n’est en mesure aujourd’hui d’apporter de réponses concrètes, encore moins définitives…

C’est une évidence, le sport professionnel a atteint des sommets hallucinants en termes financiers et il est des disciplines qui vont morfler et devront soit baisser sérieusement leurs trains de vie, soit être condamnées à disparaître !

Il en va ainsi d’abord du football, qui vit artificiellement avec les colossaux droits TV…

Or, à ce jour un peu partout dans le monde, force est de constater que ces chaines TV, sans plus aucune diffusion, se retrouvent d’une part, avec des cases vides et des écrans noirs habituellement noyés et gavés de foot, des annonceurs qui ne paient pas et plus, des pubs qui n’ont donc plus lieu d’être…

Et d’autre part, ils vont devoir aussi affronter des clients qui ne veulent pas régler leurs abonnement, puisqu’il n’y a plus le programme pour lequel ils s’étaient abonnés !

Il en va de même pour le sport automobile et sa discipline reine la F1, qui elle aussi vit grand train, vivait en fait car le monde a changé en quelques jours !

Entraînant la aussi également l’arrêt complet de la Saison de F1…

Laquelle n’a d’ailleurs même pas commencé, puisque, bien que sur place à Melbourne, les écuries n’ont pas pu disputer la manche inaugurale du Championnat du Monde de Formule 1 millésime 2020, ce GP. d’ouverture, étant à la dernière minute… annulé

Depuis la F1, n’a toujours pas démarré et bien malin qui peut ce jour, lundi 6 avril 2020, indiquer quand et où, elle sera en mesure de faire rouler ses monoplaces ?

En effet pour l’heure, les huit premiers Grands Prix inscrits au calendrier de la FIA. ont été, soit annulés dont le plus prestigieux d’entre eux, celui du Grand Prix de Monaco fin mai et d’Australie donc, soit ajournés et reportés pour les six autres (Qatar-Vietnam-Chine-Hollande-Espagne-Azerbaidjan) .

Quant aux suivants, ceux du Canada et de France au Paul Ricard, ils semblent bien eux aussi être sur la sellette et devoir suivre le même chemin…

Car ce sont les instances politiques qui donneront leur feu vert ! Pas la FIA. ni non plus Liberty Média !

Et même si le confinement ne durera pas indéfiniment, jusqu’aux calendes Grecques… la Saint Glinglin, tous les rassemblements de foule risquent bien d’être toujours interdits et jusqu’à l’été pour les plus optimistes et pour ne pas dire jusqu’au début de l’automne, pour l’autre camp, celui des plus pessimistes !

Cela signifiant que pour ce qui nous concerne, le monde des sports mécaniques va terriblement en souffrir et en pâtir, car sans courses, sans aucune compétitions, comment tenir financièrement sans rentrée d’argent ?

Comment régler les factures, le personnel ?

« La Formule 1 est dans un état très fragile » a annoncé Zak Brown, le patron de McLaren F1.

Mais pas que la F1 !

Toutes les disciplines vont être impactées. TOUTES !

Car la F1 pleure certes mais elle, mais elle, a au moins l’espoir et l’espérance de pouvoir dès que les GP. vont repartir, toucher les fameux droits TV.

TV qui rediscuteront très certainement les termes de leurs contrats et les montants… Donc, répétons-le, il y aura un avant et un après

Mais pour les autres disciplines et séries autos, l’addition risque d’aboutir à une catastrophe !

Car il va falloir… 1. Tenir et 2. ensuite, s’assurer des financements des équipes et de l’argent des pilotes et de leurs sponsors…

Pas sûr, on l’a déjà dit et on le répète, que ces derniers aient la tête au sponsoring, quand il va falloir d’abord relancer leurs boîtes… et vite aussi éviter la faillite et de déposer la clé sous la porte !

C’est le flou total. Et le débat reste stérile. Car personne n’a de réponses !

ZAK BROWN

ZAK BROWN DE McLAREN TRÈS INQUIET POUR… 4 ÉQUIPES DE GP. F1

 

Zak Brown, qui dirige McLaren, recommande donc des changements drastiques dans la discipline reine et ce afin que la F1 puisse survivre à la crise actuelle et il souhaite une baisse importante des coûts !

En 2021, il était prévu par le futur le règlement de la F1 et pour la toute première fois, de limiter les dépenses des dix écuries à 175 millions de dollars, soit l’équivalent de 160 millions d’€.

Avec ce qui arrive et bouleverse complètement les plans avec cette crise du Covid-19, les équipes, en accord avec la FIA., viennent de décider de réduire cette somme à 150 millions d’€.

Mais dans son interview accordé à la BBC, Zak Brown, exige des efforts supplémentaires :

 « Peut-on craindre de voir deux écuries disparaître si nous ne faisons rien ? La réponse est oui. »

Et il poursuit et indique :

« J’en vois même quatre si rien ne change. La Formule 1 est dans un état très fragile. »

Précisant :

« Tout le monde est d’accord pour le chiffre de 150 millions. Mais il existe une grande majorité dont une grande équipe (la sienne Mclaren), pour descendre de manière encore plus bas, évoquant 100 millions d’€

Et, les 4 équipes ? Selon ce qui se raconte régulièrement dans le paddock, les plus vulnérables seraient actuellement et par ordre alphabétique : Alfa Romeo Sauber – Haas – Racing Point et Williams !

Selon les informations qui circulent en coulisses, la FIA. et les écuries doivent avoir cette semaine une réunion téléphonique pour parler et évoquer ce sujet de toute première importance.

Il en va de l’avenir et de la survie de la discipline-reine ! laquelle a trop longtemps vécu au dessus de ses moyens. Rappelons les fiascos de grands constructeurs, tels BMW, Honda et Toyota.

Et actuellement de Renault, complètement dépassé et surclassé depuis quatre ans et son retour en GP., après la reprise d’un autre géant, Lotus en déconfiture et faillite !

En conclusion, au final cette épidémie va sérieusement assainir et remettre les pieds sur terre à bien des milieux!!!!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAM – PIRELLI

 

Evenements F1 Flash Info Monoplaces Sport

About Author

gilles