LE NÉO-ZÉLANDAIS McLAUGHLIN REMPORTE LA COURSE… VIRTUELLE DE BARBER EN INDYCAR I RACING CHALLENGE !


Seconde des six étapes de l’INDYCAR iRacing Challenge,
Scott McLaughlin remporte l’épreuve disputée sur
le Barber Motorsports Park.

 

Première victoire en IndyCar, bien que virtuelle, pour le double Champion de la série Australienne des V8 Supercars, Scott McLaughlin !

Le Néo-Zélandais, engagé dans les courses «substituts» de la catégorie iRacing avant même ses débuts officiels qui étaient initialement prévus et programmés début mai et à l’occasion du Grand Prix d’Indianapolis, a beaucoup anticipé son premier arrêt, ce qui lui a fait gagner quelques secondes ensuite en piste.

Lors du tour 28, contact entre les deux favoris, le Suédois Félix Rosenqvist et l’Américain Sage Karam, suite à une erreur du pilote Suédois, l’Américain ne pouvant l’éviter, l’a alors touché, l’envoyant en tète à queue….

Karam, l’un des favoris de l’épreuve, avait perdu sa position de leader, l’abandonnant à Rosenqvist pendant son arrêt à son stand.

Sa course pour la victoire a également été ensuite terminée, après avoir reçu une pénalité pour excès de vitesse dans les stands.

À ce moment-là, McLaughlin s’est retrouvé deuxième, derrière un autre pilote US, un ancien des GP F1, Scott Speed, qui roulait chez Red Bull il y a quelques années remplaçant pour cette épreuve, Marco Andretti.

Mais, il s’est retrouvé avec très peu de carburant dans les phases finales.

Finalement McLaughlin, le pilote recruté en Indycar cette saison pour un programme partiel de plusieurs manches, triomphe et l’emporte en précédant à l’arrivée, un autre pilote Penske, venu des Antipodes, l’Australien  Will Power, qui a tout tenté pour doubler McLaughlin mais sans succès…

Ce dernier gagne donc au terme des 45 tours, grâce en grande partie à l’intervention dans les stratégies et… à la radio de ses ingénieurs du clan Penske.

Après la course, le pilote victorieux, confiait :

« C’était plus facile qu’en course. C’était dingue. J’étais nerveux lors de la relance après la sortie de la voiture de sécurité. Le plus difficile a été la gestion du trafic en piste. »

Scott Speed ​​finit finalement troisième, complétant le podium, suivi de l’Espagnol Alexander Palou et du Français Simon Pagenaud, encore un pilote de la Dream-Team Penske, le vainqueur de l’Indy 500 en mai 2019.

 

IRacing Challenge à Barber. Simon PAGENAUD

Felix Rosenqvist, Colton Herta, Robert Wickens, Josef Newgarden et Santino Ferrucci, finissant derrière complétant le top 10.

À noter et retenir, la présence dans cette course du Canadien Robert Wickens, qui a fait son retour en compétition après le terrible accident survenu en 2018 à Pocono, il y a deux ans.

Grâce à un volant fabriqué par la société de Max Papis, il a pu courir en utilisant uniquement des commandes manuelles, terminant à une belle huitième place sur vingt-neuf pilote en piste, devant un certain… Josef Newgarden, le Champion Indycar !

Douzième place pour le multiple Champion NASCAR Jimmie Johnson, lequel précède le Français Sébastien Bourdais.

 

Peter GRISWOLD
Photos : IRacing

CLASSEMENT DE LA MANCHE INDYCAR IRACING CHALLENGE
DE BARBER

eSport Evenements Monoplaces

About Author

gilles