BRIATORE : PERSONNE N’AURAIT PU PRÉSAGER DE LA VITESSE DE LEWIS HAMILTON.

 

 

 

Dans une interview sur le Site BEYOND THE GRID, le fantasque Flavio BRIATORE, l’ancien Directeur Sportif des Teams BENETTON, LIGIER, MINARDI et RENAULT, vient de… ressortir du bois, pour déclarer haut et fort que lorsque Ron DENNIS, l’ex-Patron de l’équipe Mc LAREN , avec lequel il s’est souvent ‘crêpé le chignon’ dans le passé, avait pris dès le Karting, le jeune Lewis HAMILTON, devenu le pilote d’exception aux 6 titres mondiaux et 84 victoires en GP au compteur, sous sa protection, il n’aurait jamais pu prévoir le niveau que le pilote originaire de Stevenage, allait atteindre par la suite, lorsqu’il le fit débuter en Formule 1, chez Mc LAREN en 2007.

Effectivement car… même Nostradamus n’aurait pu le prédire !

On rappellera toutefois au magnat des ‘fringues’ BENETTON, qu’à l’âge de 12 ans, Lewis HAMILTON lors d’une remise d’Awards par le Magazine anglais AUTOWEEKS et qui venait d’être primé après sa Saison de KART, à l’issue de laquelle, le ‘gosse’ n’avait pas hésité d’aller se présenter à la table d’honneur, où présidait entre autre Ron DENNIS pour lui demander de bien vouloir noter son nom sur sa liste de futurs pilotes F1 !

Signe que le gamin HAMILTON déjà à cet âge en voulait ce qui eut finalement comme  effet d’inciter le taciturne patron de Mc LAREN à le suivre dans son évolution et sa progression en Karting.

 

F1 2007 Flavio BRIATORE-© Manfred GIET-

 

Et lorsqu’en 2007, Ron DENNIS offrit le deuxième baquet de la Mc LAREN-MERCEDES MP4/22 à Lewis HAMILTON, tout fraîchement couronné Champion GP2 2006, au volant d’une monoplace d’ART GRAND PRIX aux couleurs Mc LAREN, et ce aux côtés du double Champion du Monde, Fernando ALONSO, le premier à être surpris de cette manœuvre avait été ce même Flavio BRIATORE.

«Fernando’ALONSO voulait changer d’air et aller chez Mc LAREN ce qui ne me réjouissait pas du tout car pour moi ce n’était pas pareil que lorsque Michaël SCHUMACHER, est parti chez FERRARI qui était venu le chercher chez moi fin 1995. »

 

F1 2007 – Fernando Alonso ne s’est jamais senti à l’aise aux côtés de Lewis Hamilton en 2007-© Manfred GIET

 

BRIATORE dans l’interview, regrette visiblement :

« Dans le cas de Fernando, c’est lui qui a insisté pour se faire recruter chez Mc LAREN. »

Avouant et reconnaissant dans la foulée :

« En plus que j’avais mis Fernando en garde contre l’effet de forte rivalité qui risquait d’en découler dans une écurie que tous deux découvraient. »

Ce qui prouve clairement que BRIATORE aussi s’attendait à une ascension fulgurante du jeune HAMILTON…

 

F1 2007 – Hamilton très vite dans le bain pour son année première en F-1 en 2007-© Manfred GIET-

 

Flavio de poursuivre :

« ALONSO me répliqua simplement par un triple ‘’non’’ catégorique ajoutant qu’il était plus rapide que Hamilton. »

Et d’ajouter :

«Mais le fait est que personne à l’époque ne savait et n’imaginait à quel point Lewis HAMILTON est rapide, même pas Ron DENNIS»

 

F1 2007 – Hamilton-Mc Laren en 2007 a mené la vie dure au double Champion du Monde Alonso-© Manfred GIET-

 

Avant de conclure :

« Car s’il avait su que son nouveau poulain serait aussi rapide il n’aurait certainement pas dépensé autant d’argent en embauchant Alonso. Moi en tout cas, conscient de posséder un pilote aussi rapide dans mes rangs ne m’aurait en tout cas pas incité a en engager un second. Et ce fut un duel permanent à couteaux tirés qu’ils se livrèrent tout au long de la saison où ils étaient équipiers, une saison 2007 qui se termina à égalité parfaite avec 4 victoires pour chacun et le même nombre de points au classement final pilotes. »

Très exactement 109 pts, tous deux devancés d’un infime petit point pour le titre mondial par le pilote de la Scuderia FERRARI, Kimi RÄIKKÖNEN, le Finlandais en totalisant… 110 points !

Bref, la frustration de ne jamais avoir pu harnacher HAMILTON dans son écurie est palpable chez Flavio BENETTON, qui auparavant avait eu sous ses ordres des espoirs tels Jarno TRULLI, Mark WEBBER, Heikki KOVALAINEN et évidemment Fernando ALONSO,  en plus bien entendu de son pilote ‘’7 étoiles’’ Michaël SCHUMACHER qui tout comme ALONSO lui rapporta deux titres de CHAMPION du MONDE.

 

F1 2008-Nelsinho Piquet-Flavio Briatore et Fernando Alonso

 

Même s’il n’est plus directement impliqué en F1 depuis son «ex-communion» par la FIA. après l’histoire du Crashgate du GP. de Singapour 2008, où il s’était déshonoré après avoir ordonné à son jeune pilote Brésilien Nelsinho PIQUET… de crasher sa RENAULT volontairement, et ce peu avant le terme du GP., contraignant ainsi la sortie du Safety-Car pour permettre à son leader ALONSO de finalement remporter le GP.

S’il s’est fait plutôt discret après cet épisode, le ‘bellâtre’ italien grand amateur de modèles ‘’grandeur nature’’ telles Naomi CAMPBELL, Heidi KLUM, Goga ASHKENAZI ou Elisabetta GREGORA, a pu se consoler avec les modèles réduits des voitures engagées en F1 durant son ère, les BENETTON, LIGIER, MINARDI et RENAULT avant de faire de temps à autre, sa réapparition et donner libre cours à sa langue bien pendue….

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

F1 Monoplaces Personnalités

About Author

gilles