MOTOGP 2020 : PREMIER GP. VIRTUEL POUR ALEX MARQUEZ, POLE DE QUARTARARO.

 

 

Expérience étonnante, le cadre choisi montre d’abord au centre le Commentateur Appleyard et les neuf pilotes chez eux dans leurs fauteuils, dans des attitudes très différentes.

De la très fausse décontraction de Maverick Viñales et sa casquette à l’envers, à la statue de marbre qu’a été Fabio Quartararo tout du long, en passant par un Marc Marquez tendu dans son fauteuil, les yeux écarquillés et un Rins jouant aux côtés de son chien…

 

LE CADRE EST À REVOIR

 

Tous prévoyaient la victoire de Francesco Bagnaia (alias «Pecco», connu pour être un redoutable eSport pratiquant,

Quand il est tombé en course, tout le monde est franchement parti en rigolade, le côté potache de la classe était sympa.

Le tracé du circuit très réaliste, avec spectateurs, c’est marrant parce que dans les interviews d’après course, les pilotes parleront encore de ce qui leur est arrivé dans telle ou telle courbe sans jamais se tromper de nom, étonnant les mecs…

En revanche les plans de dos façon caméra embarquée du pilote suiveur étaient saccadés, ce qui n’est pas la faute du système mais des réactions un peu nerveuses des ‘mecs’ sur les manettes !

En revanche les caméras embraquées arrière étaient superbes.

 

L’ARRIÈRE DE LA SELLE D’ALEX MARQUEZ, INTOUCHABLE

 

Il y a d’abord eu 5 minutes de ‘qualifs’. sur plusieurs tours donc, où notre petit frenchie Fabio Quartararo (gros matos d’ailleurs !) a été le plus rapide.

Pecco et Alex Marquez sont allés au tapis, ce qui va leur servir de leçon durant la course !

Quand une moto tombe, la chute est spectaculaire mais le pilote repart tout de suite, cuir intact, cela dit, il a évidemment perdu des places et tout est à refaire !

Au départ de la course, Quartararo et Viñales (futurs équipiers chez Yamaha Factory en 2021 !) s’accrochent et vont au tas !

 

PLANS D’ENSEMBLE CORRECTS

 

Quartararo est alors huitième (sur neuf pilotes), il remonte derrière Alex Marquez, qui, lui, a été irréprochable durant toute la course, jouant habilement des pouces sur la manette, Fabio rechute, tout à refaire !

Marc Marquez au tapis, tout le monde a du sourire, la première ‘gaufre’ de Marquez en virtuel, pas de «Levada» prévue en électronique pour qu’il puisse éviter la perte de l’avant…

Les chutes sont très spectaculaires mais je l’ai dit, on repart tout de suite.

Pecco Bagnaia se bourre dans l’hilarité générale, c’est l’avantage du virtuel, on peut rire d’un mec qui va au tas…

 

LES RÉSULTATS

Alex Marquez (23 ans) n’a pas fait une erreur, il gagne devant Pecco Bagnaia (23 ans) Viñales est trois (25 ans) Quartararo (20 ans) quatre, Marc Marquez (27 ans) cinq, puis viennent Rins (24 ans) Mir (22 ans) Oliveira (25 ans) et Lecuona (20 ans).

J’ai mis les âges parce que j’imagine que dans ces sports virtuels les jeunes générations sont avantagées mais finalement ce ne sont pas les jeunots qui gagnent…

Prochaine manche de ce eGP le 12 avril, avec les pilotes officiels KTM et Ducati, en tous cas, le premier (faux) GP. de l’année a été gagné par Alex Marquez, les superstitieux et les faux devins y verront sans doute un signe…

En tous cas, ça valait le coup de regarder, le cadrage choisi est à améliorer, surtout pour ceux qui regardent sur un tout petit écran.

 

ALEX MARQUEZ LARGEMENT VAINQUEUR

 

Avant ce GP virtuel, MotoGP TV avait eu la bonne idée de repasser le premier titre de Valentino Rossi en 1997, décroché dès sa deuxième année de GP, en 125 donc (Aprilia) au GP. de Brno.

J’ai une tendance à ne retenir que les bons souvenirs de ma vie, du coup le temps passe trop vite, pour moi 1997 c’est hier mais ça fait quand même 24 ans que le «Dottore» roule en GP., normal qu’il en soit la vedette la plus célèbre !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Captures d’écran MotoGP.

Le lien You Tube pour revoir la séquence 

 

 

eSport Evenements Flash Info Moto MotoGP Sport

About Author

gilles