DANILO ROSSI : UN CHAMPION EXCEPTIONNEL, SACRÉ 5 FOIS CHAMPION DU MONDE DE KART.

 

 

 

 

 

 

La carrière du quintuple Champion du Monde de Karting, l’Italien Danilo Rossi a été tout simplement exceptionnel dans une discipline tellement difficile…

À tel point, que d’aucuns n’hésitent à le comparer au grand Michael Schumacher, multiple titré en Formule 1 !

L’ancien pilote transalpin est aujourd’hui un professionnel du Kart reconnu, constructeur des châssis DR et à la tête d’équipes présentes à la fois en Karting et en Monoplace.

L’Italien Danilo Rossi, désormais âgé de 46 ans, il est né en 1974 à Alatri, reste comme l’un des Kartmen d’exception.

Avec le Britannique Mike Wilson, sacré Champion du Monde à six reprises et le Belge François Golstein, couronné cinq fois comme le transalpin, l’un des trois pilotes, le plus titré !

Champion unanimement apprécié, le pilote de la firme CRG., situé près de Brescia au nord de la Lombardie, et que dirige Giancarlo Tinini, le gendre du fondateur Calogero Vanaria, fabrique désormais ses propres châssis.

CRG, qui avant l’éclosion de Danilo Rosi, avait déjà brillé et acquis ses premiers lauriers internationaux grâce à des pilotes de la trempe de Mike Wilson, Alessandro Zanardi et un certain… Michael Schumacher. Sans oublier le jeune Français Emmanuel Collard.

 

Danilo ROSSI en 1992 – Photo : Jacky FOULATIER

DIFFICILE 1er CONTACT…

 

Pourtant en 1988, lors de son tout premier test sur la piste de Parme, le style de pilotage du jeune Romain, avait inquiété le boss de la CRG., lequel le trouvait bien trop agressif, bien trop à l’attaque sur les vibreurs, lâchant à son ingénieur qui l’accompagnait pour ce test :

«Il va bousiller tous nos châssis» ajoutant : «Ce jeune ne terminera jamais une course»

Pourtant le mécano, lui, est sidéré de découvrir les chronos…

D’ailleurs, sur la même piste, une petite semaine plus tard, Gianluca Malandrucco, le pilote ‘officiel’ de la CRG., n’arrive pas à signer les chronos de l’impétrant Rossi… au grand dam de son patron, qui n’en croit pas ses yeux, mais ne reconnaît pas pour autant, le talent naissant du jeune Danilo…

Toujours sur la piste de Parme, lors des Championnats d’Europe Junior, le jeune espoir Rossi termine sur la 3ème marche du podium avec un… CRG. mais prêté !

Du coup en 1990, Danilo Rossi rejoint l’équipe officielle de la CRG. et cette fois… comme pilote d’usine!

Et, au terme de la saison, il va décrocher le premier de ses 5 titres mondiaux sur le circuit Italien de Jesolo, en Formule A, s’imposant devant le Français Xavier Pompidou, qui au volant, lui, d’un Kart privé, assure et offre le doublé à CRG. !

 

Danilo sacré pour la … 4eme fois sur la piste Française de Salbris en 1997 devant Manetti et Pantano.

 

Deux ans plus tard en 1992, ce ‘surdoué’ à la Schumacher! empoche tout et ne laisse que des miettes à ses adversaires.Qu’on en juge :

Il récidive en effet et décroche deux titres de Champion du Monde, en 100 cc et 125 cc, le tout incroyablement complété par la victoire dans la Coupe du Monde au lointain Japon à Suzuka. La totale la même saison… du jamais vu en Karting.

Du coup avec trois titres, le voila tout naturellement attiré par le milieu automobile, mais hélas manquant de partenaires solides et après trois saisons décevantes, il retourne début 1996 au monde du Karting, qui l’avait fait roi !

Et, alors que le milieu ne l’attendait pas, ne l’attendait plus, et après avoir difficilement convaincu la CRG., de lui refaire confiance, Danilo et à la surprise générale, redevient… Champion du Monde en Formule A, sur le circuit Français de Salbris, triomphant en l’emportant devant son équipier et compatriote, Alessandro Manetti, qui offre un sensationnel mais complètement inattendu doublé, à la firme CRG. !

N’ayant rien perdu de son formidable coup de volant, Danilo Rosso, empochera à nouveau et trois ans plus tard en 1999, son… cinquième et ultime titre mondial, en Belgique à Marienbourg.

 

Danilo avec ´Tonio’ Liuzzi futur pilote en …F1

 

Retiré de la course comme pilote, en 2001, il se voit confier la direction du service compétition de la CRG.. Et, les titres et couronnes mondiales vont continuer de récompenser les efforts de Rossi.

En effet, successivement, trois années durant de 2001 à 2003, ce sont ses pilotes, avec dans l’ordre, son compatriote Vitantonio Liuzzi en 2001, puis l’Hollandais Guido Van der Garde en 2002 et enfin le Néo-Zélandais Wade-Grant Cunningham, en 2003 qui seront sacrés !

Belle reconversion pour celui qu’on nommait affectueusement  LE ‘Schumi’ du Kart, avec ses cinq titres de Champion du Monde ! Et qui ajoute trois titres à son palmarès, comme patron d’écurie !

Parallèlement, le Belge Jonathan Thonon, va briller, lui en 125cc, lauréat de la Coupe du Monde KZ, et ce à trois reprises en 2007, 2008 et 2011. Complétant ainsi incroyablement le triomphe de la firme de Desanzano del Garda près de Brescia.

Mais, Danilo va par la suite quitter et abandonner la CRG., restant en bons, en excellents termes avec la CRG., bien qu’il lance sa propre affaire, le DR Racing avec son frère, Danilo chargeant précisons-le, CRG. de fabriquer ses propres châssis.

Danilo créant au début de l’années 2009,le DR Racing qu’il installe chez lui à Arec, entre Rome et Naples. Le DR Racing qui ne va pas tarder à s’illustrer sur les circuit et  glaner titres et trophées.

Dans la catégorie KZ2, double podium à la Coupe du monde à Sarno en 2012, un titre de Champion d’Europe 2013. Un succès à la Coupe Internationale 2014!

Bref, comme lorsqu’il brillait derrière un volant, au poste de patron d’écurie, Danilo Rossi continue de démontrer ses énormes compétences qu’il met dorénavant au service des futurs Champions qu’il forme, année aprés année, saison aprés saison!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jacky FOULATIER – KART MAG

 

 

Evenements Karting Personnalités

About Author

gilles