BERNIE ECCLESTONE TIRE À BOULETS… ROUGES SUR LA SCUDERIA FERRARI !

 

 

Dans un interview qu’il a accordé au grand Quotidien Londonien ‘Daily Mail‘, Bernie Ecclestone, l’ancien grand argentier de la Formule 1, qu’il a quitté fin 2017, après quatre décennies aux commandes de la toute puissante FOCA. (Formula One Constructors Association) devenue la FOM., s’est montré terriblement dur sévère et franchement pas tendre envers la Scuderia Ferrari !

 

F1 2019 ABU DHABI – Photo de famille de fin de saison Scuderia FERRARI

 

Taclant tour à tour son Team manager, Mattia Binotto et ses deux pilotes, Charles Leclerc et Sebastian Vettel :

 «Binotto ? c’est essentiellement un ingénieur mais pas un chef. Ferrari a besoin de quelqu’un qui fasse comprendre à l’équipe que lorsqu’il demande quelque chose, cela doit se produire. Pas de peut-être, pas de discussion. Moi, j’aurais pris Flavio Briatore pour diriger Ferrari. Flavio aurait fait ce qu’il a toujours fait chez Benetton et Renault. Aller piquer les meilleurs éléments, les personnes les plus talentueuses dans les autres équipes. Mais le problème c’est qu’à la fin, il aurait fait croire que Ferrari lui appartient».

Avec 235 points de retard sur l’équipe Mercedes AMG et un duo de pilotes seulement 4e pour Charles Leclerc et 5e pour Sebastian Vettel, du Championnat du Monde 2019, Ferrari n’a pas besoin des avis extérieurs pour savoir que 2019, n’a vraiment pas été un grand millésime, une bonne Saison.

Non content de critiquer Binotto, il s’en prend ensuite à Sebastian Vettel, un pilote qu’il a curieusement pourtant toujours apprécié et soutenu :

« Il a fait un boulot de  »merde » et je le lui ai dit. Il a terminé là où il le méritait à la cinquième place du Championnat. Il est vrai que Ferrari a avantagé Leclerc, à 100%. Ils sont tombés amoureux d’un de leurs pilotes et bien sûr c’est terriblement dur pour l’autre qui est dans la maison depuis plusieurs années. Sebastian a dû faire face à beaucoup de choses contre lui ».  

Avant de régler son compte au pourtant brillant Charles Leclerc qui en prend, à son tour, lui aussi pour son grade :

« Je pense que nous avons vu le meilleur de Leclerc. Il a bien piloté et continuera assurément de le faire. Mais je crois que nous ne verrons rien de spectaculaire.».  

 

F1-Michael Schumacher, 7-titres- Lewis-Hamilton, 6-titres et Juan-Manuel Fangio, 5 titres©-Manfred-GIET-

 

Enfin, Bernie Ecclestone déconseille à Lewis Hamilton, qui se trouve cette Saison en fin de Contrat chez Mercedes, de quitter l’écurie Allemande, tenter de rejoindre Ferrari l’année prochaine.

On sait qu’après McLaren et Mercedes,le Britannique si l’on en croit ce qui se raconte en coulisses, rêve et ambitionne de décrocher un titre mondial au volant d’une Ferrari !

« Ça ne marchera pas. Ce sont des Italiens. D’abord, Lewis devrait apprendre la langue pour savoir tout ce qui se dit et se raconte derrière son dos.»

Et Bernie de détailler son point de vue :

« Le problème avec les Italiens, c’est qu’ils refusent le combat, depuis toujours, ils ne veulent se disputer avec personne. Et au lieu de dire à une personne qui fait mal son job : ‘Reprends toi ou c’est moi qui vais le faire, je veux des résultats’ au contraire ils lui disent : ‘Dînons ensemble pour en parler, entre amis.»

Et quand on lui pose la question s’il envisage un retour, il lâche :

« Non. Si Liberty Media  -qui lui a succédé en rachetant la F1- me demandait de revenir et diriger la compagnie, je refuserai, c’est sûr à 100%.»

Et d’expliquer :

« Mon travail consisterait à démanteler tout ce qu’ils ont fait.»

Qu’ajouter ?

Qu’à 89 ans, il est né le 28 octobre 1930, Bernie Ecclestone, n’a pas sa langue dans sa poche, comme à ses grandes heures, l’époque où il régnait en maître absolu sur l’univers des GP… Qui ont fait de lui, l’une des plus grosses fortunes de Grande Bretagne !

John ROWBERG

Photos : Bernard BAKALIAN – Manfred GIET -FERRARI

 

Evenements F1 Monoplaces Personnalités

About Author

gilles