CONTINUER DE COURIR… OUI ! MAIS À QUEL PRIX ?

 

 

 

 

Au fil des ans, les coûts en sport automobile atteignent des chiffres vertigineux…

 

Année après année, les équipes – mais peuvent-elles faire autrement pour survivre – demandent toutes disciplines confondues des sommes colossales, parfois ahurissantes pour s’aligner dans leurs Championnats qu’ils soient, Nationaux, Européens ou Internationaux !

Du coup, c’est la raison pour laquelle, bien de jeunes talents doivent rapidement abandonner l’idée de poursuivre leurs carrières naissantes, faute de budget et de financement …

On ne compte plus ces ex-futurs espoirs en France, comme à l’étranger qui doivent mettre prématurément fin à une prometteuse carrière !

… Mais le mal s’accentue et alors que se dessine la Saison 2020, ils sont légions à devoir mettre leurs carrières pourtant brillantes et prometteuses, on le répète, entre parenthèse et ce bien que possédant des palmarès plus qu’honorables avec pour certains de nombreuses victoires et même des titres.

Parmi les plus récents frappés de plein fouet et actuellement, faute de volants et à pied, les plus titrés restent, Léo Roussel couronné co-Champion d’Europe ELMS en 2017 en LMP2, avec l’équipe Russe du G-Drive de Roman Rusinov, Team, où le jeune Nantais épaulait le Japonais Ryo Hirakawa et le Mexicain Memo Rojas, ce sacre ne lui rien apporté et ouvert aucune porte.

Du coup pour rebondir après des mois d’attente, il lui a fallu accepter la seule offre, celle provenant de l’écurie Britannique Ginetta, laquelle allait rapidement stoppé ses activités le sponsor ayant… déserté !

Et, alors que la Saison 2020 se profile, il est… toujours à pied !

Autre pilote qui est parvenu à rebondir devant malheureusement abandonner la discipline qui l’avait vu décrocher pourtant deux titres (2015-2016) de Champion d’Europe d’Endurance ELMS et deux podiums aux très célèbres 24 Heures du Mans en LMP2, Nelson Panciatici qui depuis et aprés une belle saison 2019 en TCR Europe, a été enrôlé cette année pour disputer le GT World Europe avec la Bentley Continental GT3 de l’équipe Française CMR.

Mais il sont légions vraiment ‘à pied’ et ce malgré eux aussi d’excellents résultats et de belles performances, comme Enzo Guibert  et Andréa Pizzitola qui doivent cette saison carrément renoncer, faute de soutiens financiers comme tant d’autres, leur permettant de postuler à un volant !

Mais les sommes exigées annuellement sont incroyables pour des gamins de 15-16-17-18 ans…
Une simple saison représentant des dizaines d’années de salaire…

… pour ne seule et unique Saison !

 

F4 DUBAI 2020 Le départ de la 1e course- La F4 ? Le 1er échelon et déjà beaucoup d’argent

COMBIEN CELA COÛTE ?

 

Alors, combien cela coûte ?

Afin de faire le point et de savoir ce que coûte réellement un volant par Saison, AutoNewsInfo, a enquêté auprès d’une vingtaine de pilotes et autant d’écuries, pour tenter de percer les secrets et connaitre avec exactitude, ‘LA’ réalité du Marché en 2020 !

Nous avons sélectionné une petite vingtaine de disciplines, toutes disciplines confondues et allant de la monoplace aux prototypes et ce en passant par les GT.

Des chiffres astronomiques certes mais bien réels… Il est vrai que la compétition coûte cher, très cher !

‘Un puits sans fond ! avait coutume de dire un sponsor de mes amis !

Place à notre tour d’horizon !

 

F4 France : 150.000 €

F4 GB : 300.000 €

F4 ADAC : 350.000 €

F4 Italie : 350.000 €

Eurocup FR : 500.000 €

F3 : 700.000 € à 1 million

F2 : 1.500.000 € à 2 millions € suivant notoriété et palmarès des équipes

Ligier JS2R Cup France : 140.000 €

Ligier European Series JSP4 : 150.000 €

Ligier European Series JS2R : 140.000 €

Porsche Carrera Cup France : 250.000 €

Fun Cup France : 100.000 €

Lamera Cup France  : 160.000 €

Ultimate Cup CN : 150.000 €

Ultimate Cup LMP3 : 270.000 €

Ultimate Cup GT : 370.000 €

Michelin Le Mans Cup 210.000 €

ELMS  LMP3, la voiture : 550.000€

ELMS LMP2, la voiture: 1 million d’€

WEC  GT, la voiture : 2,5 Millions €

WEC LMP2, la voiture : 4 Millions €

24 Heures du MANS LMP2 : 250.000 € le volant

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN – Thierry COULIBALY 

 

 

 

Économie Evenements Sport

About Author

gilles