MOTOGP 2020 : AUSTIN EN NOVEMBRE, LES 24 HEURES MOTO EN SEPTEMBRE, LE BOL ANNULÉ ?… ON MARCHE SUR LA TÊTE !

 

AUSTIN EN NOVEMBRE

 

Donc, on s’en doutait, Austin au Texas, ayant annulé un énorme festival culturel recevant plus de 70.000 personnes, le GP qui arrive quinze jours plus tard ne pesait pas lourd.

Il est donc déplacé au 15 novembre, le GP de Valence passera au 22 du même mois.

Je ‘déconne’ (je le précise parce que dans ce monde qui marche sur la tête il faut prévenir les réactions épidermiques et paranoïaques) on va finir l’année avec un GP tous les deux jours !

 

LE GP DE FRANCE TIENT BON

 

Bon, en France, le GP vient de passer un communiqué pour affirmer que pour l’instant, la course du Bugatti aura lieu à la date prévue, c’est dans deux mois et il serait absurde de tirer des plans sur la comète, alors que finalement on ne sait pas du tout ce qui se passe.

Voilà une position intelligente alors que de toutes parts, le virus menace et les règlements de santé tournent à la paranoïa…

Par exemple, cette interdiction de rassemblements de plus de 1.000 personnes alors que chaque jour, à Paris, des millions de voyageurs prennent les RER, Métros, Bus.

Une rame de métro archi-bourrée c’est 1.000 personnes. (700 en théorie).

Une double rame de TGV c’est plus de 1.000 personnes, on les met tous en cabane ?

On annule, reporte a qui mieux mieux, ou bouleverse le système, tel le match de’ foot’au Parc des Princes qui doit se tenir ce mercredi soir à huit clos ! Alors qu’on laisses les franciliens par milliers, s’agglutinaient et se serraient dans les transports en commun…

Comme me le soufflait cet après-midi, Gilles Gaignault, les annonces et décisions de nos politiques deviennent grotesques et pleines de contradictions quotidiennes !

Conséquence le déplacement des 24 Heures du Mans Moto, qui, il est vrai, étaient prévues à une date proche, les 18 et 19 avril 2019, ils auront lieu à une date plus lointaine et prometteuse, les 5 et 6 septembre…

 

LE MANS EN SEPTEMBRE

 

Sauf que l’on sera alors à 15 jours du Bol d’Or…

Ce qui se dit, rien n’est officiel, c’est que le Bol serait donc supprimé, les 8 Heures de Suzuka (si elles ont lieu !) perdraient donc leur statut de finale de saison 2019/2020 et que ladite finale se ferait justement au Mans en septembre.

En début de nuit, un communiqué de la FIM. laissait supposer sans le dire qu’il n’y aurait pas de Bol d’Or cet automne et que les 24 Heures du Mans Motos clôtureraient exceptionnellement la Saison d’Endurance…

Mais on va où là ?

À ce jour, 10 mars, le MotoGP 2020, lui, va donc commencer en Argentine le 19 avril, puis à Jerez, le 3 mai.

 

INDIANAPOLIS EST PRÊT AU CAS OU…

 

Bien entendu, on entend de partout venir des plans «B», Indianapolis pourrait organiser un GP en cas de défaillance ailleurs, Sepang pourrait en recevoir deux, l’avantage est qu’à Noël en Malaisie, il fait toujours chaud, Portimao au Portugal est prêt aussi, fin prêt même et totalement opérationnel pour remplacer un autre GP défaillant.

Ah mais on va y arriver aux 13 GP nécessaires pour que le Championnat 2020 soit validé !

Au fait, toute l’Italie a été décrétée Zone Rouge, cafés, cinémas, stades, salles de concert et d’opéra sont fermés.

La Scala de Milan out !

La Fenice de Venise out.

Les matches de foot out.

Dans le tourisme on fait un peu la ‘g’…

 

PEUT-ON SÉRIEUSEMENT PENSER À ANNULER LE MUGELLO ?

 

Et quid des GP Moto du Mugello (31 mai) et de Misano (13 septembre) ?

Ils ont de la chance, ils ne sont pas prévus de suite.

On a parlé aussi de GP courus à huis clos, sans spectateurs.

Ce qui se fera à Bahreïn, pour la F1 dans quinze jours.

Sauf qu’à Bahreïn, il n’y a jamais de spectateurs, comme au Qatar, quelques milliers et la plus part invités.

Mais en France, en Italie, la suppression des GP seraient à la fois une destruction financière et une honte nationale !

Bon, Dorna va perdre aussi des sous, devra en tous cas être bienveillante dans les changements.

Mais rien ne m’empêche de penser que l’on se croit revenu aux temps de… la Peste de 1720, qui à partir d’un bateau, arrivant du Levant à Marseille, avait tué la moitié de la Provence !

On en est pourtant très très loin…

Et malgré cela on agit avec une précipitation… très politique finalement,  on préfère se faire engueuler avant qu’après…

Or, il y aura un après, toutes les pandémies ont eu un après, mais les dégâts causés par des politiques appliquant le principe absolu de précaution et ce sans savoir du tout où l’on va, seront irrémédiables !

Vivement que l’on y voie clair !

Et pendant ce temps-là, on ne parle pas des dossiers qui fâchent, hein… Gilets Jaunes- Retraite -49.3!  Vous avez dit Bizarre… !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP, FIM ET MICHELIN 

 

 

 

FIM EWC Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

gilles