ALONSO ET McLAREN DE RETOUR À INDY FIN MAI !

 

INDYCAR-2017-  500 Miles à INDIANAPOLIS- FERNANDO ALONSO, le 20 Mai

 

Lol, comme disent les ‘djeuns‘ !

Fernando Alonso va courir pour l’équipe McLaren (ex-Sam Schmidt) lors des prochaines 500 Miles d’Indianapolis.

Un mariage de raison, sans aucune passion.

 

INDYCAR-2017- Grands débuts de Fernando Alonso à INDY, ce mercredi 3 mai

 

 

On l’attendait ces dernières semaines.

La nouvelle est enfin tombée ce mardi 25 février en fin de journée.

 

L’ancien double Champion du Monde de Formule 1, double lauréat des 24 Heure du Mans et Champion du Monde d’Endurance Fernando Alonso sera bien au départ, le 24 mai prochain de ses 3e 500 Miles à Indy, au volant d’une Arrow McLaren SP.

Je t’aime, moi, non plus.
Voilà comment l’on peut résumer les relations récentes entre Fernando Alonso et McLaren…

Retour en mai dernier. Le plan de Fernando Alonso consistait à remporter les 500 Miles d’Indianapolis 2019.
Lui qui avait annoncé sa retraite de la F1, fin 2018, aurait été incontournable pour le mercato 2020.
Les top teams se seraient battus pour lui !

Mais l’équipe McLaren US, alors adossée à Carlin, avait fait preuve d’amateurisme dans son approche d’Indy.

Et dans ce naufrage, « Nando » a été le premier à sauter dans le canot de sauvetage !

Or, en Indycar, on reste « corporate » jusqu’au bout du bout. On fait de grands sourires devant les caméras et l’on ne se confie (en off) qu’une fois que la course est finie.

En affichant ouvertement son mécontentement vis-à-vis de McLaren, l’ancien double-Champion du Monde de F1 s’est brûlé dans le paddock Indy.

Quelques secondes après sa non-qualification, il quittait seul le paddock, sous les sifflets du public et des équipes qui n’en pensaient pas moins…

Une image qui malheureusement valait tous les discours !

Le divorce entre Fernando Alonso et McLaren semblait alors inéluctable… inévitable.

Quelques mois plus tard, Zak Brown, le boss de McLaren rachetait l’écurie Indycar de Sam Schmidt.

À cause des rapports passés avec Honda (merci, Alonso…) Les « oranges » se virent privés du pilote ‘maison’ et d’Honda, James Hinchcliffe.

Pato O’Ward le Mexicain et Oliver Askew l’Américain les deux recrues de l’équipe sont certes deux authentiques espoirs de l’Indycar.

Mais sont-ils capables de briller à Indianapolis ? McLaren avait donc besoin d’un vétéran.

Pendant ce temps, Alonso frappait aux différentes portes.

UN PEU D’HISTOIRE…

INDYCAR-2017-INDIANAPOLIS-FERNANDO-ALONSO, le 20 Mai.

 

En 2017, à Indy il avait couru pour Andretti. Le pilote Espagnol tenta de renouer le dialogue avec Honda, regrettant ses propos sur le « moteur de GP2 ».

Mais le constructeur Japonais est rancunier.

Qui plus est, jusqu’aux 24 heures du Mans 2019, l’Espagnol sera pilote Toyota. Il a d’ailleurs disputé encore en janvier dernier, le Dakar avec le constructeur Japonais.

Pour Honda, trop de points jouaient en défaveur d’Alonso !

En plus, Hinchcliffe, pur-produit Honda, se retrouvait finalement à pied… Le mini-programme mis sur pied autour de « Hinchtown« , chez Andretti, était un non ferme et définitif envers l’Espagnol.

Une écurie sans pilote, un pilote sans écurie…

Voilà donc McLaren et Alonso associés une nouvelle fois à Indianapolis.

Zak Brown, PDG de McLaren Racing qui indique :

« Fernando est l’un des plus grands pilotes de ce sport et c’est fantastique de l’avoir dans l’équipe. C’est un bon moyen de disputer notre premier Indy 500 sous le nom d’Arrow McLaren SP et de voir Ruoff Mortgage soutenir Fernando, c’est un partenariat parfait. »

L’Espagnol rêve d’une « triple couronne » (F1, Indianapolis et Le Mans), comme Graham Hill.

La motivation est là, reste à faire preuve d’humilité. Car des 500 Miles, ça se gagne avec toute une équipe…

Pour McLaren et Zak Brown, ça sera un grand test.

Après le flop de 2019, il faudra prouver que l’équipe est capable de grandes choses…

Reste une évidence …

Fernando Alonso est Archi-Archi motivé !

 

INDYCAR-2017-INDIANAPOLIS-FERNANDO-ALONSO-

 

Preuve qu’il s’en retourne à Indianapolis avec de grosses ambitions !

« C’est une des courses majeures  de notre sport. Je suis très heureux d’y re-participer au mois de mai.
L’an dernier, ce ne fut pas la course que j’espérais mais nous revoilà et avec le but de bien faire et de gagner »

Arborant le numéro 66 et ce en hommage à la première victoire d’un châssis McLaren à Indianapolis en 1972, propulsé par un moteur Chevy de Chevrolet, le bloc victorieux des deux dernières éditions, Fernando Alonso va donc retenter sa chance pour la 3e fois et essayer de faire aussi bien qu’en 2017, sa 1e année sur l’Ovale de l’Indiana, où il avait mené pendant 27 tours avant d’abandonner sur la casse moteur, au volant à l’époque d’une McLaren-Andretti motorisée par… Honda !

Fernando concluant ce mardi :

« J’espère avoir la chance d’être compétitif, de ressentir l’adrénaline unique de la course sur ovale »

Un mot encore pour annoncer son partenaire qui le soutient dans cette nouvelle aventure, la firme Ruoff Mortgage !

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : McLAREN

 

INDYCAR-2017-INDIANAPOLIS-FERNANDO-ALONSO.

Indycar Mclaren Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE