MOTOGP 2020 EN ESSAIS OFFICIELS AU QATAR : TRIPLÉ YAMAHA, QUARTARARO TROISIÈME, VINALES EST LE ROI…

 

FABIO QUARTARARO A BIEN ROULÉ ET BIEN BOSSÉ

 

Alors, un peu de chauvinisme ne fait pas de mal, surtout quand il est légitime et mérité.

Les deux pilotes Français (Quartararo et Zarco) peuvent être fiers de ces trois jours passés au Qatar, derniers essais avant le GP d’ouverture de la saisn 2020, qui aura lieu le 8 mars.

Fabio Quartararo, meilleur temps du deuxième jour, troisième temps au combiné, qui a enfilé 23 tours ce lundi en fin de séance pour améliorer son rythme en course, il a dit la veille que sur ce plan, il n’est pas satisfait, en tous cas, le jeune pilote Yamaha Petronas, a sacrément bossé !

 

ZARCO TRÈS PROMETTEUR

 

Johann Zarco, excellent sixième temps le deuxième jour, qui a passé quasiment toute la dernière session en roulage type GP et non type chrono, a donné un long entretien à GP One…

  « Je suis heureux, surtout pour la journée d’hier. Ce n’était qu’un tour mais je suis content d’avoir obtenu un temps qui me permet d’être avec les meilleurs. Je suis très heureux de cette opportunité avec Ducati, parce que j’ai pris beaucoup de risques et je suis enfin dans une situation où je suis calme ».

Question sur l’avenir… Incroyablement révélatrice du plan de carrière que le pilote français s’est fixé.

« Je pense que je peux être l’anti-Marquez, et j’en suis ravi. L’objectif que je me suis fixé pour ma carrière est de faire partie d’une équipe officielle pour gagner un championnat du monde MotoGP, mon but est donc d’aller chercher Marquez »

Tu as piloté Yamaha, KTM, Honda, aujourd’hui Ducati, tu peux les comparer ?

« Étrange car on pourrait penser qu’une Honda ressemble plus à une Ducati ou à une KTM, mais en réalité elle a un esprit plus proche de celui de Yamaha. Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir opté pour Ducati. Il y a moins d’argent, mais je suis plus calme dans ma tête et ça vaut beaucoup. Je crois toujours en moi et je pense que je peux revenir parmi les plus forts ».

Enfin bien sûr une demande d’éclaircissement sur son divorce avec son manager historique, Laurent Fellon, là Johann y va façon artillerie.

« Aucune relation aujourd’hui avec Laurent. Dommage ce divorce. L’argent a tout gâché. Il a perdu ma confiance, nous ne pouvions plus travailler ensemble. Nous avons donc décidé de nous séparer et je suis totalement libre ».

 Il termine finalement quatorzième temps au combiné, mais je l’ai dit ce troisième jour s’est passé dans l’anonymat des long runs, cela dit les temps sont si serrés (17 motos sur une seconde !) qu’il n’est qu’à sept dixièmes de la pole de Maverick et Vinales, on rappelle que le pilote Yamaha a passé l’hiver au Qatar, il y est chez lui et il est excellent en ce début de saison, y compris sur le rythme de course.

En fait Johan Zarco est deux gros dixièmes derrière la référence chez Ducati, Andréa Dovizioso, Miller a fait un temps par effraction en fin de séance le troisième jour, vitesse de pointe la plus élevée des trois jours, 355 km/h, 15 de mieux que la Yamaha de Fabio Quartararo !

Son temps est le meilleur chez Ducati mais peu représentatif.

 

FORMIDABLE YAMAHA

VINALES MEILLEUR TEMPS AU COMBINÉ

 

Ensuite, l’autre grande satisfaction, on élargit le débat au monde entier, est pour Yamaha qui fait un triplé au combiné des trois jours, Vinales 33 millièmes devant Morbidelli, deux petits dixièmes devant Quartararo…

Mais, précisons tout de même que le Français a été victime d’une casse mécanique qui lui a fait perdre du temps le dernier jour et a ensuite roulé en mode GP, donc satisfaction absolue, même si le ‘vétéran, Valentino Rossi est à une petite demie seconde.

 

GUERRE YAMAHA/SUZUKI

 

RINS EXCEPTIONNEL

 

Les chiffres d’essais officiels ne sont pas forcément crédibles, sauf quand ils sont à répétition !

Voilà ce que donne le classement combiné des trois jours.

Les trois Yamaha de Vinales/Morbidelli/Quartararo puis la Suzuki de Rins, on a déjà dit que la place de Miller est un tantinet usurpée (ne pas oublier que les guidons d’usine sont en jeu pour 2021) Mir et la Suzuki est sixième temps à trois petits dixièmes de Vinales.

Autrement dit, la saison démarre par un bel affrontement en bleus contre bleus, on verra bien au premier GP si l’essai est transformé, mais ça risque de changer un peu du duel habituel Marquez/Dovizioso…

Justement…

 

HONDA EN PLEIN DOUTE

 

Marc Marquez a été le dernier à faire la fermeture de la piste ce troisième jour, c’est dire qu’il aura roulé jusqu’au bout pour essayer de trouver la bonne solution.

Or, Honda en a été réduit à revenir…  au modèle 2019, Puig, le team manager a été incapable de dire si 2020 se roulerait sur la moto 2020, ou celle de la saison précédente…

 

ASSURE QUE LES JAPONAIS,EUX, SAVENT

PUIG AFFIRME QUE LES JAPONAIS,EUX,SAVENT

 

C’est dire le désarroi, ajouté aux souffrances du pilote.

En fin de session, Marquez a fait trois petits tours avec les pneus qui vont bien et décroche un septième temps au combiné, je l’ai dit les écarts sont minimes, on verra sur la feuille de classement ci-dessous que l’on est très souvent sur des millièmes de seconde.

 

ON A MÊME RESSORTI LES VIEUX CARÉNAGES!

 

Marquez est 20 millièmes derrière Mir et à moins de trois dixièmes de Vinales, donc il n’y a pas le feu au lac, sauf que l’on ne sait pas où est le lac et quel bateau on doit prendre!

Et quand même, on, est habitués à des marches triomphales de Marc Marquez et là c’est moins le cas.

Il lui reste deux semaines pour voir diminuer ses souffrances physiques, ce qui est peu mais surtout personne ne sait sur quoi on va rouler, sauf, d’après Puig, les Japonais.

 

PROBLÈME GÉNÉRAL: CORONAVIRUS AVANCE …

 

A propos, tous les Japonais de toutes les écuries ont décidé de rester sur place en attendant le GP, craignant de ne pouvoir ressortir de leur pays en cas de quarantaine…

C’est encore plus dramatique pour les Italiens, qui représentent la moitié des 3000 personnes du paddock. Leur pays est aujourd’hui le troisième le plus touché au monde par le Coronavirus, ils craignent de ne pas pouvoir revenir si la pandémie s’accroît encore  et si les mesures de quarantaine s’aggravent.

Cela dit, les GP de Qatar et de Thaïlande surtout sont maintenus, ces deux pays semblent peu touchés par le virus. Comme me l’a expliqué Gilles Gaignault qui se trouve en Asie (Singapour-Malaisie-Thaïlande) pour les dernières épreuves du Championnat d’endurance de l’Asian Le Mans Séries de l’ACO!

 

DUCATI PEUT ET DOIT MIEUX FAIRE

ANDREA DOVIZOSO

 

En fait, il apparaît que le plus prometteur des pilotes de la marque est Johann Zarco, qui a obtenu deux beaux résultats en chronos rapides et a passé le dernier jour à bosser jusqu’à la fin de la session à travailler le rythme en course.

On l’a dit, le cinquième temps de l’Australien Jack Miller en fin de troisième jour, est surtout un gros coup d’intox.

En analyse plus fine, on trouve donc Dovizioso dixième temps, Zarco quatorze, Petrucci seizième.

C’est théoriquement dramatique, mais les écarts sont si serrés que Petrucci n’est qu’à un gros sept dixièmes de Vinales.

Donc rien n’est perdu, mais ce team qui ne fonctionne pas dans la joie et la bonne humeur (voir le superbe documentaire sur Dovizioso sur Red Bull TV, accès gratuit) a peu le « fighting spirit » (Rage de vaincrenormalement dopé par les bonnes ET les mauvaises performances.

On voit d’ailleurs dans le film suscité qu’il y a dans le stand rouge, pléthore de gens qui n’ont rien d’autre à faire que la gueule longue comme un jour sans pain, quand ça ne marche pas. Il y a même une sorte de gourou qui est surtout là pour en rajouter dans le pessimisme naturel de Dovizioso.

 

GIGI DALL’IGNA

 

Heureusement, Gigi Dall’Igna est un vrai guerrier, comme Dovi s’il se débarrasse de tous les psys et autres oiseaux de malheur qui lui tournent autour mais Gigi est seulement team manager et Dovi seulement pilote ce qui devrait suffire mais non…

APRILIA SOURIT, KTM MOINS…

BINDER, HOMME FORT INESPÉRÉ CHEZ KTM

 

Albesiano, le team manager d’Aprilia, a lâché une info intéressante, dans le procès intenté par la FIM à Iannone, la défense n’a pas encore énoncé sa dernière plaidoirie, il a donc bon espoir de voir le pilote libéré avant le GP du Qatar.

Il dit d’ailleurs qu’Aprilia est tellement persuadé par les preuves scientifiques apportées par Iannone, qu’elles sont indéniables que si la FIM s’obstine à ne pas les prendre en compte, on ira ensuite devant le Tribunal Arbitral du Sport. Mais du coup, Iannone raterait le GP du Qatar!

 

ALBESIANO CONFIANT SUR LE RETOUR DE IANNONE

 

Aleix Espargaro finit à une grosse demie seconde de Vinales, on est donc très content, Iannone sera vraiment le bienvenu, le pilote de remplacement, Smith, est dernier temps à plus de deux secondes !

Chez KTM, il ya eu un bon moment en tout et pour tout, le chrono de Binder le troisième jour qui lui donne la huitième place au combiné.

Les commentateurs se demandent tous avec plus ou moins d’humour, comment le pilote sud africain a fait mais il l’a fait!

Parce que pour le reste, Pol Espargaro, quinzième temps derrière Zarco, Oliveira dix neuvième et Lecuona vingtième chrono à une seconde et demie de Vinales, c’est moyen.

Pol Espargaro a bien tenté d’expliquer qu’il s’est toujours contenté de faire des essais en mode GP et qu’il est très rapide par rapport à l’an passé, c’est moyennement convaincant…

Là encore, le GP du Qatar sera le premier vrai juge et si l’on reste sur sa faim, à part chez Yamaha et Suzuki, tant mieux pour le suspense !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

Les temps combinés des trois jours d’essai au Qatar 2020      

https://resources.motogp.com/files/testresults/2020_QATAR_MotoGP____TEST_combined_3.pdf?version=1582564344

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles